Flash Infos:

Atelier national d’appropriation et de lancement du Projet JEFRAO à Bohicon : Une solution pour que cessent les inégalités et discriminations faites aux femmes agricultrices


990 Vues

 

Ph/DR: Le présidium à la cérémonie d’ouverture et du lancement du Projet JEFRAO à Bohicon

Les 10 et 11 août 2023 à Bohicon, le Réseau Wildaf-Bénin, en partenariat avec FADEC-ONG, sur l’appui technique de Care International,  a organisé un atelier d’appropriation à l’intention des femmes agricultrices des départements du Couffo et du Zou. Cet atelier marque le démarrage des activités du projet « Justice Economique pour les femmes en milieu rural en Afrique de L’Ouest, JEFRAO » pour une durée de deux ans.

Aline ASSANKPON

Malgré les avancées du Programme D’investissement Agricole de Sécurité Alimentaire et Nutrition (PRIASAN) adopté en 2016 pour l’égalité entre hommes et femmes, les femmes agricultrices sont encore victimes de nombreuses inégalités et discriminations en matière de l’accès et du contrôle des ressources productives. Pour contourner ces difficultés, ces femmes préfèrent les solutions de l’informel à l’instar des Associations Villageoises d’Epargne et de Crédit (AVEC) qui ne fournissent qu’un accès limité au crédit. L’accès aux technologies et conseils agricoles, aux intrants et à la traction animale, est aussi plus faible que celui des hommes. Des inégalités qui handicapent la pleine participation des femmes au développement socioéconomique de leur localité et les maintiennent dans une situation de pauvreté.

Ph:DR: Vue partielle des participants à l’atelier de Bohicon

Au regard de cette situation, le projet Justice économique pour les femmes en milieu rural en Afrique de l’Ouest (JEFRAO) apparait comme une solution aux nombreuses inégalités et discriminations dont sont victimes les femmes agricultrices en matière d’accès et de contrôle des ressources de production en Afrique de l’Ouest.

Lire aussi  WiLDAF-Bénin lance un cri du cœur aux autorités judiciaires compétentes (Communiqué de presse)

Le projet JEFRAO est une initiative ouest-africaine dirigée par le Bureau Sous Régional Afrique de l’Ouest de Wildaf-Bénin avec le soutien financier du Fonds Africain pour le Développement de la Femme (AWDF) et mise en œuvre au Ghana et au Bénin en partenariat avec FADEC-ONG, sur l’appui technique de Care International.

« L’objectif du Projet JEFRAO est de contribuer à une plus grande justice économique pour les femmes agricultrices et membres des Associations Villageoises d’Epargne et de Crédit (AVEC) dans deux pays d’Afrique de l’Ouest, le Bénin et le Ghana et au niveau sous-régional » a précisé la Coordonnatrice nationale du Réseau Wildaf-Bénin, Mme Françoise Sossou Agbaholou.

Ph:DR: Travaux de Groupe pour maximiser l’atteinte des résultats du projet

Les objectifs spécifiques du projet s’articulent autour des points suivants : Renforcer les capacités d’actions des femmes agricultrices et des groupes AVEC à mener des plaidoyers en vue de leur contrôle et accès aux ressources de productions (terres crédit techniques et équipement de production et intrants), au même titre que les hommes ; Contribuer à réduire les inégalités économiques des femmes en amenant les autorités étatiques et institutions financières au niveau national et régional à prioriser les intérêts stratégiques et les besoins des femmes rurales dans les politiques, les lois, les pratiques de gestion en vue d’assurer un meilleur accès et un contrôle des femmes sur les ressources de productions et Contribuer aux changements des normes sociales constituant un frein pour l’accès et le contrôle des femmes aux ressources de production.

Témoignant sa gratitude au Réseau Wildaf-Bénin qui prend à cœur l’autonomisation des femmes rurales en général et en particulier, celles du département du Zou, le Secrétaire général du Préfet du Zou à la cérémonie de lancement du projet JEFRAO, a indiqué que l’accès aux ressources de production (terre, crédits, intrants, technologies…) est un droit pour chaque citoyen. « Il contribue au bien-être économique et social des populations, au même titre que l’éducation et la santé. Il  importe de relever que les femmes en dépit de leur forte implication dans les activités agricoles rencontrent beaucoup de contraintes qui ne leur permettent pas d’accroître leur production et leur productivité ».

«Mieux, l’autonomisation économique des femmes via une gouvernance foncière inclusive est essentielle pour l’accomplissement des Objectifs de Développement Durable (ODD) à l’horizon 2030. La promotion et la garantie de l’égalité entre les hommes dans l’accès au foncier agricole rural contribuent non seulement à une croissance économique soutenue pour tous, mais renforcent également l’efficacité des mesures pour réduire la pauvreté et améliorer la sécurité alimentaire et le bien-être des communautés à la base » ajoute le Représentant du Préfet du Zou.

Lire aussi  WILDAF-BENIN / Assemblée générale élective de la Coordination nationale: Mme Françoise Ahouéfa SOSSOU AGBAHOLOU, réélue pour un mandat de 4ans

Pour la énième fois, le département du Zou a eu le privilège de bénéficier des actions du Réseau Wildaf-Bénin qui sont entre autres : le projet EMPOWER II qui a traité des Violences Basées sur le Genre et dont la finalité a été l’installation d’un centre intégré de prise en charge à Goho qui fonctionne toujours ; le projet GNONNANTCHE qui a traité des questions de santé sexuelle et reproductive des femmes et des filles  puis récemment ; le projet PAEG qui se penche sur le leadership des femmes et des filles et la nouvelle initiative qui porte sur l’accès des femmes aux ressources de production. « Cette thématique dont il est ici question, a toujours été au centre des préoccupations dans le département du Zou » se réjouit-il.

La mise en œuvre du projet JEFRAO a ciblé les femmes agricultrices y compris celles membres du Groupe AVEC de Djidja et de Zogbodomey pour le Zou et celles de Djakotomey et de Toviklin pour le Couffo.

« Des activités qui permettront d’améliorer l’accès des femmes aux ressources de production et de susciter le changement de certaines de normes sociales qui freinent la jouissance de leurs droits fonciers seront menées à travers la réalisation dudit projet » a précisé la Coordonnatrice du Réseau Wildaf-Bénin.

Dans une démarche participative qui va impulser une synergie des compétences et capacités de plusieurs intervenants dans les actions sur le terrain et pour une bonne exécution du Projet JEFRAO, les suggestions et amendements sur les orientations du Projet sont recueillis à travers des travaux de groupes après la présentation des tenants et aboutissants du Projet, aux fins de maximiser l’atteinte des résultats du projet.

Lire aussi  Projet de loi portant dispositions spéciale de répression des infractions commises à raison du genre au Bénin : Une loi sera votée pour protéger les femmes contre les VGB  

Le projet JEFRAO est mise en œuvre au Bénin pour une durée de deux ans.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page