Flash Infos:

Financement de la planification familiale au Bénin : Le Grafed plaide pour le respect des engagements pris.


520 Vues

Ph/DR: Informer les acteurs des médias des engagements pris par le Gouvernement pour la promotion de la planification familiale

Le financement de la planification familiale au Bénin n’est pas au beau fixe. Les ressources financières pour l’acquisition des produits contraceptifs en particulier, restent insuffisantes. Toutefois, le respect des engagements pris par le Bénin aiderait à combler les attentes. C’est dans cette optique que le Groupe de Recherche d’Action et de Formation en Épidémiologie de Développement (GRAFED) a organisé, le 1er septembre 2022, une séance d’échange avec une quinzaine d’acteurs des médias à l’hôtel USA Galilée à Cotonou.

Eléonore EZIN

La rencontre d’échange vise à informer les acteurs des médias des engagements pris par le gouvernement pour la promotion de la planification familiale en vue de bénéficier de leurs accompagnements dans le processus de plaidoyer qui a démarré depuis 3 ans. Intitulé « Redevabilité des gouvernements en matière de budget pour la planification familiale », le projet a pour objectif d’amener le gouvernement à respecter les engagements pris à cet effet.

Selon Gérôme Chatigre, Directeur Exécutif de l’Ong Grafed et Coordonnateur de la Coalition des Organisations de la société civile pour la promotion de la planification familiale au Bénin, il s’agit d’un projet de plaidoyer budgétaire pour l’acquisition des produits contraceptifs en particulier. Tout en reconnaissant les efforts fournis par le gouvernement pour la promotion de la planification familiale, le Directeur exécutif de l’Ong Grafes précise : « il est opportun qu’il y ait une part de budget alloué à l’achat des produits contraceptifs ce qui est en train d’être fait et nous sommes là pour accompagner le gouvernement à honorer ses engagements à savoir augmenter de 10% le budget alloué chaque année sur la base des 250 millions  alloués en 2019 en vue d’atteindre les 415 millions en 2026. »

Le second engagement important aussi bien pour le gouvernement que pour les Osc est celui relatif à la gratuité des services de la planification familiale à l’endroit des femmes d’ici fin 2022. « Deux autres portent sur la rupture des intrants ». Le 4eme, affirme-t-il, porte sur l’amélioration du taux de prévalence contraceptif chez les femmes en général puis chez les adolescents et jeunes en particulier.

 

Imorou Assan en service à l’association béninoise pour le marketing social et la communication pour la santé (ABMS) estime pour sa part, que l’harmonisation de la compréhension des thématiques : redevabilité-commune et plaidoyer justifie la tenue de la séance d’échange entre professionnels des médias et organisateurs.

En effet explique-t-il, la redevabilité commune vise à impliquer les hommes des médias dans l’accompagnement de la société civile pour le suivi des 4 engagements pris par le gouvernement du Bénin en matière de planification familiale. C’est notamment, l’engagement relatif à l’augmentation du financement alloué au budget de l’achat des produits contraceptifs a fait l’objet de la séance d’échange.

Tout en saluant la volonté politique de l’Etat, les organisations de la société civile lance un appel au gouvernement pour l’effectivité de la réalisation des engagements pris.

Rappelons que la planification familiale est l’ensemble des mesures mises en place pour permettre aux couples d’avoir le nombre d’enfants voulu en un temps voulu. Egalement, donner l’opportunité aux couples infertiles de concevoir et la prise en charge des IST et le VIH.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page