Flash Infos:

Campagne 2021-2022 : La commercialisation des noix de cajou lancée à Bassila


284 Vues

Ph/DR: le prix plancher d’achat de noix de cajou au producteur est de 350 FCFA/Kg et la campagne se déroule du 1er avril au 30 octobre 2022.

La campagne de commercialisation 2021-2022 des noix de cajou est lancée ce vendredi 1er avril 2022 à Bassila, département de la Donga. Le prix plancher des achats est de 350 FCFA.  Ce n’est pas un poisson d’avril. La commercialisation des noix de cajou pour le compte de la campagne 2021-2022 est bien lancée ce vendredi 1er avril 2022 à Bassila. Occasion pour la Ministre de l’Industrie et du Commerce, Shadiya Alimatou ASSOUMAN, de préciser les conditions dans lesquelles se déroulera cette campagne.

Faisant suite aux propositions faites par les acteurs de la filière anacarde au Gouvernement, a-t-elle dit, le Conseil des ministres, en sa session du 30 mars 2022, a adopté le projet de décret portant conditions de déroulement de la campagne. La Ministre a alors indiqué que le prix plancher d’achat au producteur est de 350 FCFA/Kg et que la campagne se déroule du 1er avril au 30 octobre 2022.

« Le Gouvernement a pris les mesures nécessaires pour la réussite de la présente campagne, notamment le respect des dispositions du décret portant conditions de déroulement de la campagne de commercialisation », a-t-elle souligné. Tout en remerciant les familles d’acteurs de la filière qui fournissent des efforts pour le développement de la filière.

« Ce jour est donc un grand jour pour les producteurs du Bénin en général et particulièrement pour ceux de la filière anacarde. Avec un engagement sans précédent du Gouvernement, le développement de la filière anacarde prend année après année de l’envergure depuis 2017. C’est dans ce sillage que le bilan de notre production pour la campagne en cours indique plus de 190.000 tonnes ; affichant ainsi une augmentation de plus de 37% par rapport à la campagne 2020-2021 pour laquelle la production obtenue était de 137.926 tonnes », a fait savoir Gaston Cossi DOSSOUHOUI, Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la pêche.

Il a, par ailleurs, souligné que pour la campagne en cours, le Gouvernement à travers son département ministériel, a déjà pris les dispositions pour faciliter l’installation de 20.000 ha de nouvelles plantations à partir des plants performants et accompagner la réhabilitation de 70.000 ha d’anciennes plantations pour en augmenter le potentiel de production.

Toujours dans cet objectif, a continué le Ministre DOSSOUHOUI, entre 2021 et 2026, il est prévu la mise en œuvre d’un Programme national de développement des plantations et des grandes cultures qui ambitionne aménager, entre autres, 500.000 ha de plantations d’anacardier, puis développer des entreprises agricoles de type nouveau en s’appuyant sur l’État comme propulseur de cette dynamique à travers des investissements structurants. « Cette ambition est couplée avec celle de la transformation locale de la totalité de nos noix brutes et celle de la valorisation des sous-produits », a annoncé Gaston Cossi DOSSOUHOUI.

Toutes ces ambitions témoignent de la volonté du Gouvernement de développer les filières agricoles afin qu’elles contribuent davantage au Produit Intérieur Brut de notre pays, et nous devrons nous aligner, a reconnu Herman ABIHONA, Président de l’Interprofession de la Filière Anacarde.

Aboubacari GOMINA et Biao Eliassou AININ, respectivement Premier Adjoint au Maire de la commune de Bassila et Préfet du département de la Donga, ont remercié l’Exécutif d’avoir permis à Bassila d’abriter la cérémonie de lancement de la campagne, car cette commune est l’une des grosses productrices de l’anacarde au Bénin. Monsieur GOMINA a d’ailleurs pris l’engagement que Bassila est déterminée à accompagner toutes les initiatives du Gouvernement visant à booster les productions agricoles en général et l’anacarde en particulier.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page