Flash Infos:

Le manque d’accès à l’Eau dans nos robinets : Un drame social et économique Inadmissible (Communiqué de presse de La Voix des Consommateurs)


976 Vues

Ph:DR: Le manque d’accès à l’Eau dans nos robinets : Un drame social et économique Inadmissible

Concitoyens-consommateurs,

Jean est un consommateur souffrant et alité depuis quelques semaines. Congédié du centre hospitalier, il poursuit le reste du traitement à domicile. Mais depuis son retour à la maison, l’accès à l’eau du robinet pour ses besoins est un traquenard. Chaque jour, Il doit se doucher au moins 2 fois et boire plus d’un litre et demi d’eau. Mais les coupures d’eau du robinet sont répétitives, l’empêchent d’avoir accès à l’eau et de mieux se porter. Même aller aux toilettes est devenu une misère puisqu’il n’arrivait plus à chasser les excreta. Le service n’est pourtant pas gratuit. Jean paie normalement ses factures d’eau davantage salées. Éprouvé par la hausse des températures, Jean est en sueur de manière permanente. Il est constamment stressé par son état de santé qui ne s’améliore guère et ses rentrées d’argent devenues rares qui ne lui permettent plus de couvrir les besoins de sa famille.

Et plusieurs familles vivent ce drame dans le silence.

Or :
le 8è droit du consommateur lui garantit la satisfaction des besoins de base dont l’eau ;
la loi № 2010-44 portant Gestion de l’Eau en République du Bénin en son Article 6 dispose expressément « Chaque citoyen béninois a droit de disposer de l’eau pour ses besoins et les exigences élémentaires de sa vie et de sa dignité » ;
la loi № 2007-21 portant protection du consommateur en République du Bénin dispose en son Article 13 ceci : Le vendeur ou le prestataire de service est tenu de délivrer un bien apte à rendre le service que le consommateur peut légitimement en attendre.

Ces coupures intempestives d’eau de la SONEB respectent-elles les droits du consommateur ?

Nous constatons que le droit à la sécurité du citoyen-consommateur est menacé.
On peut perdre la santé et la vie pour défaut d’accès à l’eau potable.
Être obligé de recourir à d’autres sources d’eau comme les eaux embouteillées ou de forage constitue des dépenses imprévues qui créent un  déséquilibre financier pour les ménages.

L’information de coupure d’eau n’est pas délivrée à temps et selon la déontologie.
Le droit à la satisfaction du besoin de base qu’est la consommation d’eau potable n’est pas respecté.

Le droit à la réparation des multiples préjudices subis par les usagers n’est pas respecté.
Le droit du consommateur d’être représenté dans les instances de décision afin d’orienter les décisions au profit des abonnés et usagers n’est pas respecté.

L’eau est loin d’être une simple commodité; elle est le fondement de la vie, de la santé publique et de la prospérité économique. Nous ne pouvons tolérer un approvisionnement en eau irrégulier ou insuffisant.

La SONEB doit assumer ses responsabilités en garantissant un accès continu à cette ressource précieuse pour tous les citoyens.

Nous, consommateurs du Bénin méritons mieux. Aujourd’hui c’est le tour de Jean, demain ce peut-être les vôtres, ou celui de vos progénitures.

Ensemble, faisons entendre notre voix pour préserver l’accès à l’eau, un droit fondamental pour chaque individu.

AGIR Maintenant !
La Voix des Consommateurs


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page