Flash Infos:

Forum RDC-Afrique Business-2021 : La belle aventure de Kinshassa est désormais  le point de départ de la renaissance africaine.


269 Vues

Ph/Dr: Les rideaux sont tombés sur le Forum RDC-Afrique Business

«C’est par une note optimiste et d’engagement et comme nous avons convenu avec les autorités de la République Démocratique du Congo, ce n’est que le point de départ ; nous allons continuer à travailler pour que ce forum ne soit pas comme les autres et que cette initiative soit une réalité, que toute les populations de la RDC et tous les Africains en soient fiers » a déclaré à la cérémonie de clôture, Dr Sidi Ould TAH, DG/BADEA au nom de tous les partenaires qui accompagnent cette belle aventure qu’est la RDC-Africa Business Forum, édition 2021. Les rideaux sont tombés sur les deux jours (les 24 et 25 novembre 2021), très engagés. Des réflexions, des idées et des contributions ont permis de considérer désormais, la RDC comme pays-solution pour les problèmes de changement climatique, de l’environnement et de la pauvreté. Avec elle, toute l’Afrique devra apporter sa contribution.

 Aline ASSANKPON

 Pendant deux jours successifs, les travaux du Forum RDC-Afrique Business qui a eu pour thème principal : «Développer une chaîne de valeur régionale autour de l’industrie des batteries électriques, de marché de véhicules électriques et des énergies propres» ont abouti à  des actes d’engagement des partenaires et la mise sur pied d’un Conseil pilote pour conduire la mise en œuvre du projet de la transformation des ressources naturelles en batteries électriques qui entrent dans l’utilisation des véhicules électriques.

En effet, ces assises ont été un rendez-vous important pour la RDC et les partenaires techniques et financiers d’échanger sur l’avenir du marché des véhicules électriques et des énergies renouvelables. Avec plus de 70 % de minerais différents en RDC, parmi lesquels ceux qui participent principalement à la fabrication des batteries électriques, la RDC et d’autres pays africains vont jouer un rôle prépondérant pour satisfaire la demande mondiale estimée à plusieurs dizaines de millions de véhicules.

Photo de famille des Partenaires, membres du Gouvernement congolais

Trois allocutions ont ponctué la cérémonie de clôture du RDC-Africa Business Forum : celle du DG/BADEA, du Ministre de l’industrie et du représentant du Premier ministre congolais.

Lire aussi  DRC-Africa Business Forum : Vera Songwe appelle les dirigeants africains à une solide chaîne de valeur régionale pour les batteries, les voitures électriques et les énergies renouvelables.

Au nom de tous les partenaires qui accompagnent la RDC dans cette aventure, Dr Sidi Ould TAH, DG/BADEA a remercié le président de la République démocratique du Congo, SEM. Félix Antoine Tshisékédi Tshilombo pour sa vision de la renaissance de l’Afrique à travers l’industrialisation et la transformation des ressources naturelles du pays. «Je remercie SEM Félix Antoine Tshisékédi, dont le leadership, la vision, l’abnégation a permis la réalisation de cette belle aventure et l’engagement de tous les partenaires et toutes les parties prenantes, pour que la RDC puisse jouer son rôle de pays-solution » a déclaré le DG/BADEA.

Au titre de ces partenaires, il faut retenir : la Banque africaine de Développement (BAD), la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA), l’AfriximBank, le compact Global des Nations Unies et la Facilité juridique de Support Afrique.

Sa reconnaissance est également allée au Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, à tous les partenaires du secteur privé, de la société civile, aux membres du Gouvernement qui, à travers des idées, des présentations, des commentaires et même des questions d’éclaircissement, ont apporté leur contribution pour que cette initiative puisse prendre la forme que le président Tshisékédi a voulu pour le bien-être de son pays et pour l’Afrique.

En effet, l’honneur revient également au ministre de l’Industrie, M. Julien Paluku Kahongya, ministre technique de cette initiative et cheville ouvrière du Forum. Il a œuvré d’arrache-pied pendant les huit (8) derniers mois, pour  que cet événement ait lieu afin que cette dynamique soit lancée pour le bien-être de la République Démocratique du Congo, de l’Afrique et pour toute l’humanité toute entière.

Lire aussi  Forum RDC-Afrique Business – 2021: La RDC veut promouvoir une industrialisation axée sur les ressources naturelles

«L’Afrique va renaître à travers ce vaste projet qui fera d’elle, en particulier la RDC. Alors jadis, berceau de l’humanité, aujourd’hui, l’Afrique va être le berceau de cette nouvelle technologie de production des batteries électriques pour contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique. C’est donc une belle aventure qui est signée Kinshassa. L’Afrique va affronter les grands enjeux mondiaux, notamment les enjeux liés à lutte contre le changement climatique » a déclaré Julien Paluku.

Signature des actes d’engagement des PTF

La première journée du Forum, (le 24 novembre) a également consacré la signature des actes d’engagement par les partenaires techniques et financiers (PTF). Celle-ci intervient sous la supervision du Premier ministre et du Président de la République. Il s’agit de la signature de quelques actes forts, en particulier l’acte portant engagement de tous les partenaires au développement qui soutiennent l’Initiative.

C’est le lieu pour le DG/BADEA de réaffirmer cet engagement des partenaires qu’il représente. «Je voudrais confirmer au nom de tous les partenaires notre engagement pour accompagner les hautes autorités du pays dans cette belle aventure pour faire de  la RDC, le point de départ d’une Afrique qui transforme ses ressources naturelles, d’une Afrique qui crée des emplois pour sa jeunesse, pour tirer pleinement profit de sa dividende démographique, une Afrique qui change de narratif par rapport à la vision du monde entier pourrait avoir de ce continent».

Saluant pour sa part, l’acte d’engagement des PTF, le Représentant du Premier ministre, M. Jean-Pierre Léaud Eboua, Vice-premier ministre, ministre de la Fonction publique, modernisation, administration et Innovation du Service public, a dit que ces actes consistent à soutenir la création d’industrie de fabrication de batteries électriques à partir de minéraux pour la RDC et ceux dans le cadre de la chaîne de valeur régionale visée. «Pour le gouvernement congolais, l’option de donner de la valeur ajoutée à nos ressources naturelles par la transformation entre autres de tous nos minerais avant leur exportation en dehors de nos frontières est irréversible».

«Cette valorisation de nos ressources naturelles, de booster l’industrialisation qui s’avère un secteur clé et porteur, susceptible de résorber la pauvreté et le chômage auxquels le Gouvernement congolais ne cesse de chercher de solutions» a ajouté le Vice-Premier ministre.

«Je saisi l’occasion particulière que m’offre cette tribune pour réitérer les vœux tels qu’exprimés par les chefs d’Etats de la RDC et de la Zambie ; celui de voir les pays africains et tous les partenaires conjuguer les efforts pour réaliser l’industrie des batteries électriques dont la production va incontestablement va insérer l’Afrique dans le vaste marché de véhicules électriques et particulièrement la RDCongo » a-t-il précisé pour clôturer la première édition 2021, du  Forum RDC-Afrique Business.

Lire aussi  DRC-Africa Business Forum : Vera Songwe appelle les dirigeants africains à une solide chaîne de valeur régionale pour les batteries, les voitures électriques et les énergies renouvelables.

Fort des engagements pris par les partenaires et compte tenu de l’importance de son potentiel minier, du cadre légal très attractif et incitatif et de l’amélioration du climat des affaires, le Gouvernement de la RDC encourage tout opérateur intéressé par les ressources minérales qui entrent dans la fabrication des batteries électriques et autres subsistances, à venir investir en toute sécurité.

La porte est donc ouverte pour les opérateurs économiques, industriels désireux de contribuer à l’expansion économique et industrielle de l’Afrique en général et de la RDC en particulier. Ce forum est donc le point de départ, d’une vaste industrialisation des ressources naturelles en Afrique.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page