Flash Infos:

Bénin / Cadre communautaire de la concurrence et l’Autorité Régionale de la Concurrence de la CEDEAO (ARCC): Les  parties prenantes sont outillées sur les prochaines interventions


110 Vues

Ph/DR: Plaidoyer et de sensibilisation des acteurs nationaux de la concurrence du Bénin

En collaboration avec le Ministère de l’Industrie et du Commerce de la République du Bénin, l’Autorité Régionale de la Concurrence de la CEDEAO (ARCC) a organisé le 15 novembre 2021 au Bénin Royal Hôtel à Cotonou, un atelier de plaidoyer et de sensibilisation des acteurs nationaux de la concurrence du Bénin.

Cet atelier qui a réuni les experts des Ministères de l’Industrie et du Commerce, des autorités nationales de régulation, des agences sectorielles, du Patronat, de la Chambre de Commerce et d’Industrie, des associations d’entreprises, des associations de consommateurs, de la société civile, etc., avait pour objectifs d’informer les parties prenantes béninoises de l’existence de l’ARCC, de sensibiliser le Gouvernement sur la nécessité d’internaliser les Actes additionnels de la CEDEAO sur la concurrence et de préparer les esprits des acteurs sur les prochaines interventions de l’ARCC.

Trois interventions ont marqué l’ouverture  de cet atelier à savoir celle de Dr. Siméon Koffi, Directeur Exécutif p.i. de l’ARCC, celle de Blaise Diplo Djomand, Représentant Résident de la CEDEAO près la République du Bénin, puis enfin celle de M. Michael Bassabi Djara, Directeur de Cabinet du Ministère de l’Industrie et du Commerce, représentant Madame le Ministre de l’Industrie et du Commerce de la République du Bénin.

Prenant en premier la parole, Dr. Siméon Koffi, après avoir souhaité la bienvenue aux participants et les avoir remerciés pour leur présence, a, au nom du Président de la Commission et du Commissaire Commerce, Douanes et Libre Circulation des Personnes de la CEDEAO, exprimé sa profonde gratitude aux autorités béninoises pour avoir accepté d’abriter la présente session.

Après avoir rappelé les conséquences de la persistance de la pandémie de Covid-19 sur le plan économique et social, il a indiqué que les négociations sur la ZLECAF allaient débuter avec toutes les exigences qui incitent l’ARCC à rendre effectif son mandat, avant de réitérer l’engagement de l’ARCC à poursuivre le dialogue avec les Etats membres pour une concurrence équitable. Poursuivant son intervention, Dr. Koffi a également rappelé le processus en cours d’adoption des textes d’opérationnalisation de l’ARCC qui devrait aboutir en décembre 2021 et dont la mise en œuvre devrait commencer dès l’année prochaine, avant de lancer un appel aux Etats membres en vue de la création d’une synergie d’actions et de s’approprier le cadre régional de la concurrence.

L’Ambassadeur Blaise Diplo Djomand, Représentant Résident de la CEDEAO près la République du Bénin, a, à son tour, souhaité la bienvenue aux participants et remercié le personnel du Ministère de l’Industrie et du Commerce pour les moyens mis en œuvre en vue de la tenue de la réunion. Il s’est ensuite félicité de la présence du Directeur de cabinet du Ministère, de la société civile et des associations de consommateurs, ce qui, selon lui, témoigne de l’importance que revêt le domaine de la concurrence pour le Bénin. Après avoir rappelé le cadre régional de la concurrence, Diplo Djomand a insisté sur la nécessité pour les Etats membres de connaître et de maîtriser ledit cadre, ainsi que le mandat de l’ARCC avant de lancer un appel pour plus de sensibilisation sur la concurrence dans les Etats membres.

Intervenant au nom de Madame le Ministre de l’Industrie et du Commerce de la République du Bénin, M. Michael Bassabi Djara, Directeur de Cabinet dudit Ministère, a souhaité la bienvenue aux  représentants de l’ARCC et aux participants. Se félicitant de la mise en place de l’ARCC et des efforts que cette dernière déploie pour son opérationnalisation en vue de la stimulation de la concurrence économique à l’échelle régionale, il a indiqué que la concurrence est un outil capital à toute politique économique à l’heure des échanges.  Il a ensuite rappelé les objectifs et buts des Actes additionnels de la CEDEAO sur la concurrence avant d’insister sur la nécessité de leur appropriation par les parties prenantes du Bénin qui devraient s’imprégner du cadre régional en vue de la création d’une synergie entre elles. Il a enfin exhorté les participants à s’impliquer et à être attentifs aux présentations avant de déclarer ouverts les travaux de l’atelier de plaidoyer et de sensibilisation.

Deux (2) présentations ont suivi la cérémonie d’ouverture. La première présentation a porté sur le cadre régional de la concurrence de la CEDEAO, sur l’ARCC, son mandat, ses fonctions et pouvoirs, ses actions et les perspectives d’avenir. La 2ème présentation a porté sur le cadre institutionnel et législatif de la politique de la concurrence et de la protection des consommateurs au Bénin. Ces présentations ont été suivies par des discussions. A la suite des discussions en plénière, les participants ont été répartis en trois (3) groupes. Chacun de ces groupes a pu travailler sur un thème en vue de faire des recommandations pour assurer l’internalisation et la mise en œuvre des règles communautaires de la concurrence au Bénin.

Enfin, en vue d’établir des espaces d’échanges et de collaboration avec l’ensemble des parties prenantes, les représentants de l’ARCC ont organisé, le 16 novembre 2021, des réunions bilatérales avec un certain nombre d’acteurs nationaux dont notamment le Ministère de l’Industrie et du Commerce, les associations socio-professionnelles, les associations de consommateurs, l’Institut National de la statistique et des Etudes Economiques, ce qui a permis de mieux cerner le cadre institutionnel de la concurrence au Bénin.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page