Flash Infos:

Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières: Des experts examinent sa mise en œuvre régionale et africaine


1 393 Vues

Ph/DR: Pour une migration sûre, ordonnée et régulière

Du 26 août au 1er septembre 2021 se déroule au Royaume du Maroc, l’examen régional africain sur la mise en œuvre du Pacte mondial sur la migration (GCM), en ligne. Cet événement a pour objectif d’offrir aux Etats africains une opportunité de faire le point sur la mise en œuvre du GCM en Afrique, aux niveaux continental, sous-régional et national.

Conjointement organisée par le Réseau des Nations Unies sur les migrations, la Commission économique pour l’Afrique (CEA) et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) en partenariat avec la Commission de l’Union Africaine, la rencontre  est accueillie par le Royaume du Maroc.

La rencontre ambitionne de fournir un cadre de coopération pour le traitement de la problématique migratoire internationale sous toutes ses dimensions et l’étude des nouvelles priorités et ressources additionnelles requises pour une pleine mise en œuvre du Pacte mondial pour les migrations dans le contexte de la pandémie de la Covid-19.

Pour une approche coordonnée et pour soutenir efficacement les États membres africains et les communautés économiques régionales (CER), l’examen du Pacte mondial en Afrique est entrepris aux niveaux national, sous-régional et régional (c’est-à-dire continental), la CEA étant chargée d’orienter le processus au niveau régional, la Commission de l’Union africaine va pour sa part guider l’examen au niveau sous-régional au niveai des Communautés économique régionale (CER) et l’OIM (l’Organisation interministérielle), coordinateur du Réseau des Nations Unies sur les migrations, chargée d’aider les États membres à établir leurs rapports au niveau national.

A ce grand rendez-vous huit tables rondes sont organisées en amont de la conférence plénière du 26 août, suivies d’une séance de consultation au cours de laquelle un grand nombre de parties prenantes pourront partager leurs points de vue et expériences des tendances de mise en œuvre du GCM en Afrique, le 27 août.

Le rapport issu de la conférence contribuera à informer le Forum d’examen des migrations internationales 2022, en éclairant les discussions sur les tendances, les défis et les pratiques de la migration en Afrique.

Il faut dire que la conférence avec les différents panels se poursuit jusqu’au 1er septembre 2021. Une centaine de parties prenantes, dont des membres des autorités locales, de la société civile, des entreprises, des universités, des groupes de défense des droits de l’homme, des médias et des organismes humanitaires prennent part à cette réunion.

Aline ASSANKPON

 

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page