Flash Infos:

CEDEAO : Le  Bénin et le Togo, nouveaux pays bénéficiaires de la deuxième phase du Fonds régional de stabilisation et de développement (FRSD)


1 219 Vues

Ph:DR: La délégation de la Cedeao à Berlin

Le 28 avril 2023, le Fonds régional de stabilisation et de développement régional (FRSD) de la CEDEAO a tenu sa cinquième (5ème) réunion de son comité de pilotage, en marge de la mission de la Vice-présidente de la CEDEAO à Berlin, en Allemagne. La réunion était co-présidée par Mme Damtien L. Tchintchibidja, Vice-Présidente de la Commission de la CEDEAO, et Dr. Silvia Morgenroth, Chef de Division Afrique de l’Ouest II, au ministère fédéral allemand de la coopération économique et du Développement (BMZ). En substance, Le Bénin et le Togo, sont retenus, nouveaux pays bénéficiaires de la deuxième phase du Fonds régional de stabilisation et de développement (FRSD) de la CEDEAO.

Dans son allocution d’ouverture, Mme Damtien L. Tchintchibidja, a souligné la pertinence du fonds de stabilisation, au regard des défis de développement qui prévalent dans la région et de la nécessité de renforcer systématiquement la résilience des communautés fragiles en vue de renforcer le développement durable dans la région. Elle a réitéré l’engagement de la Commission de la CEDEAO envers le Fonds, ce qui passe par un investissement financier de 1,2 million de dollars dans le projet pilote en Gambie, ainsi qu’un minimum annuel de 1 million de dollars à investir dans le développement des systèmes de santé des communautés fragiles cibles, pour compléter les activités de la KfW et de la GIZ.

Au nom du ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement (BMZ), Dr. Silvia Morgenroth, chef de la division Afrique de l’Ouest II, a félicité la Commission de la CEDEAO pour son rôle dans la promotion de la paix et de la sécurité dans la région. Elle a souligné les défis qui prévalent dans la région pour lesquels le Fonds de stabilisation devrait fournir un véhicule qui combine le lien Humanitaire-Développement-Paix (HDP) afin de renforcer les capacités humaines et institutionnelles nécessaires pour consolider la résilience. Elle a mentionné que BMZ est guidé par la politique de la Nouvelle Afrique qui promeut une approche régionale à travers l’Union africaine et la CEDEAO, axée sur l’adoption de solutions africaines aux défis de développement qui prévalent dans la région.

Lire aussi  60ème Sommet de la CEDEAO / Prix d’Excellence de la CEDEAO : Quatre citoyens de la Communauté primés par les Chefs d’Etat

Suite aux présentations faites par la cellule de gestion du fonds sur l’état de mise en œuvre du projet au Niger et en Guinée Bissau, ainsi que sur le rapport d’évaluation de l’éligibilité du Togo et du Bénin, la réunion a conclu sur deux principales décisions suivantes :Le calendrier de la composante de coopération financière de la deuxième phase actuelle du Fonds a été prolongé pour couvrir la période de juin 2023 à décembre 2025 ; Le Togo et le Bénin ont été retenus comme nouveaux pays bénéficiaires d’un appui dans la deuxième phase actuelle du Fonds. Cela a eu lieu en raison de la nécessité de renforcer la résilience des pays situés le long du golfe de Guinée afin d’atténuer les effets de contagion de la crise en provenance du Sahel.

Ont également assisté à la réunion Professeur Fatou Sow Sarr, la Commissaire au développement humain et aux affaires sociales de la CEDEAO ; la Directrice et le personnel de l’alerte précoce de la CEDEAO ; des représentants de la Banque de développement KfW ; GIZ ; et la cellule de gestion des fonds de la stabilisation.

 

 

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page