Flash Infos:

CEDEAO/l’Autorité Régionale de la Concurrence: Plaidoyer et sensibilisation sur les lois de la concurrence et la protection des Consommateurs au Liberia


447 Vues

PH:DR: CEDEAO/l’Autorité Régionale de la Concurrence: Plaidoyer et sensibilisation sur les lois de la concurrence et la protection des Consommateurs au Liberia

L’Autorité régionale de la concurrence de la CEDEAO (ARCC), dans le cadre de son mandat d’appui aux États membres en matière de concurrence, a organisé une réunion de plaidoyer et de sensibilisation sur les lois relatives à la concurrence et à la protection des consommateurs au Libéria, du 20 au 22 mai 2024, à Monrovia au Libéria. L’objectif final est que le Liberia dispose d’une législation standard et moderne en matière de concurrence qui reflète les cadres régionaux et continentaux.


Le plaidoyer a rassemblé les principales parties prenantes telles que les ministères et les agences gouvernementales, l’Association manufacturière du Libéria, les services bancaires ou financiers, le secteur privé, la Chambre de commerce et les organismes de protection des consommateurs avec l’objectif global de discuter et d’analyser les dispositions légales et réglementaires existantes sur la concurrence dans le pays, d’identifier les lacunes et de travailler avec le gouvernement et les autres parties prenantes pour élaborer une loi sur la concurrence et la protection des consommateurs qui traitera efficacement de l’application de la concurrence et de la protection des droits des consommateurs. L’objectif final est que le Liberia dispose d’une législation standard et moderne en matière de concurrence qui reflète les cadres régionaux et continentaux.

Konan Simeon KOFFI, le Directeur Exécutif de l’ARCC, au nom de la Commissaire aux Affaires Economiques et à l’Agriculture, Madame Massandjé TOURE-LITSE, a souhaité la bienvenue à tous les participants à la réunion de plaidoyer et de sensibilisation et a exprimé sa gratitude et ses remerciements au Ministère du Commerce et de l’Industrie du Libéria pour sa volonté de collaborer avec l’ARCC dans l’organisation de cette réunion. Ceci montre que le programme conjoint de plaidoyer et de sensibilisation sur la politique de concurrence est un exemple de la coopération attendue entre l’ARCC et les autorités de concurrence des Etats membres, consolidant ainsi le cadre régional de la concurrence. Le Directeur Exécutif a mis l’accent sur la collaboration entre l’ARCC et les parties prenantes nationales afin de renforcer : (i) le mécanisme de collecte et de partage des informations et des meilleures pratiques, (ii) l’appropriation nationale du cadre régional de la concurrence, (iii) le renforcement des capacités des parties prenantes, et (iv) l’investigation et l’application du droit de la concurrence.

Dans son allocution de bienvenue, Son Excellence Madame Joséphine KRUMAH, Représentante permanente de la Commission de la CEDEAO auprès de la République du Libéria, pour exprimer sa sincère gratitude au nom du Président de la Commission de la CEDEAO, S.E. Dr. Omar Alieu Touray, a réaffirmé l’engagement de la Commission à renforcer l’intégration économique et à travers la promotion et la mise en œuvre des lois de la concurrence et de la consommation dans la région. Cette conférence continuera donc à sensibiliser à l’importance de la concurrence et de la protection des consommateurs, dans le but notamment de doter le Libéria d’un cadre et d’une politique de concurrence qui déboucheront sur la création d’un organisme national de la concurrence chargé de faire respecter le droit de la concurrence en éliminant les pratiques anticoncurrentielles, et d’assurer ainsi la mise en œuvre effective des règles régionales de la concurrence.

Dans son intervention d’ouverture au nom de l’Honorable Amin MODAD, le Ministre du Commerce et de l’Industrie de la République du Libéria, le Ministre Adjoint du Commerce, WILMOT REEVES, a souhaité la bienvenue à tous les participants à Monrovia et a remercié la Commission de la CEDEAO en général, et l’Autorité Régionale de la Concurrence de la CEDEAO pour avoir pris l’initiative d’organiser cette réunion de plaidoyer et de sensibilisation en vue de partager le mandat de l’ARCC et de collaborer avec les autorités du Libéria pour la politique de la concurrence et de la consommation et enfin d’aider à la mise en place de l’Organisme National de la Concurrence.

Reconnaissant le rôle essentiel que jouent ces cadres dans la création de marchés dynamiques, l’honorable ministre a souligné que le Liberia s’est engagé dans un processus visant à créer une autorité nationale de la concurrence et à adopter des lois complètes sur la concurrence et la protection des consommateurs, qui favoriseraient un écosystème où l’innovation prospère, où les intérêts des consommateurs sont protégés et où les pratiques commerciales équitables sont la norme.

L’honorable ministre a rappelé que « l’économie mondiale évolue rapidement, sous l’influence des progrès technologiques et de la dynamique changeante du marché et, dans ce contexte, la poursuite par le Liberia d’une politique de concurrence bien définie n’est pas simplement une option, mais une nécessité ». Comme l’ont démontré les économies émergentes du monde entier, un droit de la concurrence efficace est la pierre angulaire du développement économique. Il garantit des conditions de concurrence équitables, empêche les pratiques monopolistiques et offre aux petites et moyennes entreprises la possibilité de prospérer.

Les déclarations d’ouverture ont été suivies par des présentations et des discussions sur le cadre de la concurrence de la CEDEAO, une vue d’ensemble de la loi sur la concurrence du Liberia et le statut de la surveillance de la concurrence et de la protection des consommateurs au Liberia. La réunion a considéré l’importance d’une collaboration continue avec les parties prenantes pour une meilleure sensibilisation à la question de la concurrence et pour que le gouvernement libérien révise la loi sur la concurrence existante pour prendre en considération le cadre régional et continental, et en particulier la création de l’Autorité nationale de la concurrence du Libéria pour la mise en œuvre de la politique de la concurrence et de la protection des consommateurs. La réunion a également adopté une recommandation pour que l’Autorité régionale de la concurrence de la CEDEAO accompagne le Libéria dans le processus de révision de la loi, et par extension l’Autorité libérienne à utiliser les lois sur la concurrence pour renforcer le développement des Petites et Moyennes Entreprises (MPME).

Les jours suivants, la délégation de l’ERCA a rendu une visite de courtoisie à l’honorable ministre du commerce et de l’industrie du Liberia et a eu des séances de travail bilatérales avec le ministère du commerce et de l’industrie, certaines entreprises, le laboratoire national de normalisation, le comité des chambres de commerce de la législature nationale du Liberia, l’association des banquiers du Liberia et le conseil pharmaceutique. (Source ECOWAS)

CEDEAO/l’Autorité Régionale de la Concurrence: 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page