Flash Infos:

Banque Mondiale : Le directeur général d’IFC, Makhtar Diop, en visite au Bénin du 1er au 3 mai, pour aborder la question du renforcement du secteur privé


541 Vues

Ph:DR: Makhtar Diop, directeur général de la Société financière internationale (IFC),

Makhtar Diop, directeur général de la Société financière internationale (IFC), sera au Bénin du 1er au 3 mai pour réaffirmer l’engagement de l’institution à renforcer son soutien à la stratégie de croissance du secteur privé et aux objectifs du pays en matière de croissance économique, de création d’emplois et de développement durable.  Il s’agit du premier déplacement de M. Diop au Bénin depuis qu’il a été nommé à ce poste.

Au cours de cette visite, M. Diop rencontrera S.E. le Président du Bénin, Patrice Talon, S.E. le Ministre d’État en charge de l’Économie et des Finances du Bénin, Romuald Wadagni, ainsi que d’autres membres du gouvernement, chefs d’entreprise du secteur agroalimentaire et femmes entrepreneures. Les discussions porteront sur la manière dont le Bénin peut créer des emplois de qualité, développer son économie et promouvoir la prospérité partagée en favorisant une croissance tirée par le secteur privé, particulièrement dans les secteurs de l’agroalimentaire, de l’industrie et du tourisme, tout en tirant parti de sa position stratégique de point de transit vers l’Afrique de l’Ouest.

Diop effectuera des visites de terrain avec les autorités locales et échangera également avec de jeunes entrepreneurs et innovateurs de Sèmè City pour discuter du potentiel de croissance de l’écosystème des start-up au Bénin.

Un secteur privé plus fort aidera le Bénin à capitaliser sur sa trajectoire de croissance saine actuelle, avec une croissance du PIB de 6,4 % en 2023 et le maintien de niveaux d’inflation modérés malgré les incertitudes régionales et mondiales.

 

IFC renforce son engagement au Bénin afin de contribuer à la croissance inclusive, à la création d’emplois et à la création de valeur locale, en favorisant la formalisation et l’industrialisation de l’économie du pays. IFC a constitué une solide réserve de projets, avec des engagements potentiels dans des secteurs clés, tels quel’agro-industrie, l’industrie manufacturière, les infrastructures, les industries culturelles et créatives, et les marchés financiers.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page