Flash Infos:

L’ARFSD met en lumière le rôle essentiel des examens locaux volontaires dans les progrès des ODD et de l’Agenda 2063 : « Engagez-vous avec nous, pas seulement avec nous. Les jeunes sont les gardiens de l’avenir ».


653 Vues

 

Ph:DR: La CEA reste ferme dans son engagement à soutenir les États membres dans leur parcours de développement durable …

Le 10ème Forum régional africain sur le développement durable (ARFSD) a organisé une session axée sur les examens nationaux volontaires (ENV) et les examens locaux volontaires (ERV), soulignant la nécessité d’efforts localisés pour faire avancer les progrès vers le développement durable. Objectifs de développement (ODD) et Agenda 2063.

Les ENV servent de plateforme permettant aux pays d’évaluer et de présenter leurs progrès dans la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030. Ce processus inclusif souligne l’importance d’examens réguliers aux niveaux national et infranational, incarnant une initiative nationale en faveur du développement durable.

Les participants de l’ARFSD ont souligné le rôle essentiel des VLR, dans lesquels les municipalités et les autorités locales articulent leurs contributions à l’Agenda 2030 et à l’Agenda 2063. Ces évaluations de base sont importantes pour relever les défis distincts auxquels sont confrontées les communautés dans leur quête de durabilité, en soulignant l’importance des problèmes localisés.

Mme Rohey Malick Lowe, maire du conseil municipal de Banjul, a souligné le rôle indispensable des initiatives locales dans la réalisation des ODD et de l’Agenda 2063. Elle a fait remarquer : « L’intégration d’indicateurs mondiaux de développement durable dans la planification de notre ville est cruciale pour le progrès », soulignant le caractère central de la gouvernance urbaine dans la réalisation des objectifs de l’Agenda 2030 et de l’Agenda 2063.

Les décideurs politiques ont été invités à impliquer activement les jeunes dans le processus des ODD, reconnaissant leur potentiel à diriger des initiatives dans des secteurs tels que l’entrepreneuriat, la création d’emplois et la technologie. Mme Olivia Tutu, championne de la jeunesse zambienne et fondatrice du Sommet sur les objectifs de développement durable de la jeunesse africaine, a plaidé pour une inclusion significative des jeunes dans ces dialogues, soulignant : « Engagez-vous avec nous, pas seulement avec nous. Les jeunes sont les gardiens de l’avenir ».

La CEA a facilité l’achèvement des cinq premiers VLR dans des villes africaines en 2020, avec plus de 25 examens locaux achevés et plus de 30 en cours ou prévus, démontrant un engagement croissant en faveur du développement durable à travers le continent.

Lire aussi  Dixième édition du Forum Régional Africain sur le Développement durable (FRADD10) : L'impératif d'une action transformatrice face à la triple crise alimentaire, énergétique et climatique

Les participants de l’ARFSD ont souligné le caractère indispensable des partenariats pour faire avancer les programmes de développement durable, la CEA collaborant avec diverses organisations pour renforcer la production de VLR dans la région. Ces alliances visent à renforcer les mécanismes de reporting, à améliorer les systèmes de gouvernance et à combler les lacunes en matière de données essentielles à des interventions politiques efficaces.

« La CEA reste ferme dans son engagement à soutenir les États membres dans leur parcours de développement durable et encourage un engagement continu dans les VLR pour favoriser l’appropriation locale et conduire des communautés résilientes, inclusives et durables à travers l’Afrique. Mme Atkeyelsh Persson, Chef de la Section de l’urbanisation et du développement, de la CEA.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page