Flash Infos:

Atelier de renforcement de capacité sur la notation de crédit en faveur des institutions financières, des régulateurs et des professionnels éthiopiens


489 Vues

PH:DR:« Comprendre la notation de crédit et les opportunités de financement vert, social et durable en Éthiopie »

La Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA) et FSD Éthiopie, en collaboration avec la Bourse Ethiopienne des Valeurs Mobilières (ESX) et l’Autorité Ethiopienne du Marché des Capitaux (ECMA), ont organisé un atelier de deux jours sur le thème « Comprendre la notation de crédit et les opportunités de financement vert, social et durable en Éthiopie ». Cet atelier s’inscrit dans le cadre du soutien que les deux organisations apportent à l’Éthiopie pour la mise en place de sa première bourse des valeurs mobilières.

La nouvelle bourse de valeurs mobilières permettra aux acteurs du marché de lever des fonds, il est donc essentiel de comprendre le processus de notation de crédit, car c’est l’un des principaux outils utilisés pour évaluer la solvabilité des émetteurs de titres de créance. Par conséquent, l’objectif principal de cet atelier est de renforcer les capacités en matière de notation de crédit des institutions financières éthiopiennes, des régulateurs et des professionnels pour une meilleure participation à l’ESX.

M. Brook Taye, Directeur Général de l’Autorité Ethiopienne du Marché des Capitaux (ECMA), a salué l’initiative des organisateurs, soulignant l’importance du sujet et la nécessité de disposer de notations qui reflètent le potentiel économique du continent africain et qui soient fondées sur une bonne compréhension des dynamiques africaines.

Dans le même ordre d’idées, le Dr. Tilahun Kassahun et M. Michael Habte, respectivement Directeur Général et Chief Operating Officer d’ESX, ont souligné la nécessité d’une analyse quantitative du crédit, ainsi que l’appréciation du contexte local, c’est-à-dire l’analyse qualitative sur le terrain et l’engagement avec la direction de l’entreprise.  M. Habte a insisté sur la valeur d’une notation indépendante en déclarant que « les notations servent de baromètre non seulement pour les entreprises individuelles, mais aussi pour les secteurs. Elles devraient être tournées vers l’avenir par nature ».

Mme Sonia Essobmadje, cheffe de la Section des financements innovants et marchés de capitaux (IFCMS) de la CEA, a souligné que la notation de crédit est un facteur important pour le développement des marchés de capitaux, car elle fournit une évaluation normalisée et objective du risque de crédit de différents émetteurs et titres. Elle aide les investisseurs à comparer les risques et les rendements des différentes options d’investissement et à prendre des décisions éclairées quant à l’affectation de leurs capitaux. La notation de crédit influence également les prix du marché et les rendements des obligations et autres instruments de dette, ainsi que la disponibilité et le coût du crédit pour les emprunteurs.

M. Ikechukwu G. Iheagwam, Directeur Associé chez Agusto & Co a animé l’atelier, tandis que M. Fassil Gebretsadik, FSD Éthiopie, a modéré l’atelier. Au cours des deux jours, divers aspects ont été abordés tels que la présentation des différents types de notation de crédit et des méthodologies associées, le processus de notation de crédit et ses implications pour les émetteurs et les investisseurs, ainsi que les opportunités de financement vert et durable. Des études de cas ont également été discutées avec les participants.  L’atelier a été enrichi par des présentations de l’ECMA sur la réglementation en matière de notation de crédit en Éthiopie, une présentation d’ESX sur l’offre produits de la bourse de valeur ainsi qu’une présentation de la CEA sur sa recherche, ses programmes de formation et son soutien technique aux pays dans le domaine de la notation de crédit.

Plus de 70 représentants émanant de l’Autorité éthiopienne du marché des capitaux, de la Bourse éthiopienne, de la FSD Éthiopie, d’institutions financières et d’intermédiaires ont participé à l’atelier, qui s’est déroulé dans un format hybride.

La collaboration entre la CEA, la FSD Éthiopie, l’ECMA et l’ESX représente une étape cruciale dans la mise en place d’un cadre de notation de crédit résilient en Éthiopie. En favorisant l’expertise et la coopération, cette initiative vise à bâtir les fondations d’un secteur financier prospère, capable de soutenir efficacement la croissance et le développement économiques.

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page