Flash Infos:

Message de la Plateforme Electorale des Organisations de la Société civile (PEOSC) : Appel à l’action suite à l’adoption du Code électoral relu le 05 mars 2024.


1 087 Vues

La Plateforme Electorale des Organisations de la Société civile (PEOSC), coordonnée par WANEP-Bénin, a suivi avec beaucoup d’amertumes et de tristesses, la séance plénière du mardi 05 mars 2024 de l’Assemblée nationale ayant abouti au vote de la proposition de loi portant modification du code électoral. La PEOSC note que la loi électorale, telle que votée est porteuse d’exclusion contre l’intérêt général fortement crisogène et peut ouvrir la voie à la violence si elle est promulguée en l’état.

Il faut rappeler que le Code électoral de 2019, objet de cette inique relecture avait profondément entamé la cohésion nationale avec des conséquences déplorables qui demeurent encore vivaces dans les esprits. Et la plateforme électorale poursuit ses initiatives de plaidoyers et de dialogues pour renforcer la cohésion nationale.

L’adoption du Code électoral relu le 05 mars 2024, vient annihiler ses efforts inlassablement fournis par la Société civile en vue de contribuer à des processus électoraux inclusifs et pacifiques dans notre pays.

En conséquence, la Plateforme électorale exhorte les membres de l’Assemblée nationale qui ont intérêt et qualité à tirer toutes les conséquences de l’article 121 de la Constitution en plaidoyer juridique pour contribuer au renforcement de l’Etat de droit et de la démocratie :

  • Invite le Chef de l’Etat à user de toutes ses prérogatives en vertu des dispositions des articles 57 et 121 de la Constitution pour assurer son serment, de ne se laisser guider que par l’intérêt général et le respect des droits de la personne humaine, de consacrer toutes ses forces à la recherche et à la promotion du bien commun, de la paix et de l’unité nationale ; en se refusant de promulguer en l’état, la loi adoptée.

 

  • Exhorte le peuple béninois à opposer à la violence, le dialogue, l’écoute, la tolérance dans la différence pour que triomphe l’héritage chèrement acquis à l’issue de la Conférence des forces vives de la Nations de Février 1990.

 

Publié, ce mercredi 06 mars 2024.

 

La présidente de la PEOSC,

Mme Fatoumatou BATOKO ZOSSOU.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page