Flash Infos:

Rwanda / Fondation africaine de la technologie pharmaceutique : le Fonds africain de développement engage 12 millions de dollars pour une mise en œuvre rapide


387 Vues

Ph:DR:Rwanda / Fondation africaine de la technologie pharmaceutique : le Fonds africain de développement engage 12 millions de dollars pour une mise en œuvre rapide

Le Conseil d’administration du Fonds africain de développement a approuvé, le 27 février 2024 à Abidjan, un don de 11,96 millions de dollars américains pour accélérer l’établissement de la Fondation africaine de la technologie pharmaceutique, dont le siège se trouve à Kigali, au Rwanda. La Fondation jouera un rôle d’intermédiaire transparent pour promouvoir et négocier en leur faveur, auprès des multinationales pharmaceutiques et d’autres pays du Sud, le partage de technologies.

L’appui financier du guichet de prêts à taux concessionnels du Groupe de la Banque africaine de développement, auquel s’ajoute une contribution de 1,93 million de dollars du gouvernement rwandais, est destiné à mettre en œuvre le Projet d’appui au secteur pharmaceutique régional, au Rwanda.

« Le projet devrait produire des avantages considérables (produits et résultats) dans toute l’Afrique, a déclaré Aissa Touré Sarr, responsable du bureau-pays de la Banque africaine de développement au Rwanda. La recherche pharmaceutique de pointe et les innovations technologiques de la Fondation africaine de la technologie pharmaceutique devraient améliorer les résultats en matière de soins de santé en donnant accès à des médicaments et à des traitements perfectionnés, en s’attaquant aux maladies prévalentes et en contribuant à la résilience sanitaire globale du continent ».

L’appui du Fonds africain de développement doit permettre d’améliorer l’accès aux technologies pharmaceutiques avancées et de renforcer le cadre réglementaire de l’industrie pharmaceutique en Afrique.

La Fondation africaine de technologie africaine, dont la création a été approuvée en juin 2022 par le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement, a signé un accord de siège avec le gouvernement du Rwanda, où elle s’est établie. Alors que les pays africains éprouvent des difficultés à accéder aux technologies pour fabriquer sur place leurs propres médicaments ou vaccins, la Fondation jouera un rôle d’intermédiaire transparent pour promouvoir et négocier en leur faveur, auprès des multinationales pharmaceutiques et d’autres pays du Sud, le partage de technologies, de savoir-faire et de brevets protégés par la propriété intellectuelle.

La Fondation renforcera les capacités des entreprises pharmaceutiques africaines pour qu’elles s’engagent dans la production locale, dans une démarche d’apprentissage systématique de la technologie et de mise à niveau technologique des sites de production. Á cet égard, elle renforcera les compétences humaines et professionnelles dans le secteur ainsi que l’écosystème de recherche et de développement, d’innovation pharmaceutique et vaccinale, et elle développera les compétences nécessaires à l’essor du secteur sur le continent.

Le don du Fonds africain de développement servira notamment à l’acquisition d’équipements de bureau (mobilier, matériel informatique et logiciels). Le don permettra aussi, à la Fondation, qui a obtenu le statut d’agence internationale auprès du gouvernement rwandais, de recruter des experts et des entreprises techniques spécialisés et pertinents afin de fournir une gamme de services spécialisés dans la pharmacie et la santé. Outre l’administration et les ressources humaines, certains des experts sont destinés à mettre en place les systèmes financiers et de passation des marchés de la Fondation.

Par ailleurs, le projet appuiera la sensibilisation et la prise de conscience, les services consultatifs, la formation des fabricants sur les bonnes pratiques de fabrication et des voyages d’études pour le transfert de connaissances tacites. Ce programme vise à améliorer la qualité et la sécurité des produits pharmaceutiques. Il accélérera la mise en place d’un système régional de reconnaissance mutuelle, conforme à l’harmonisation de la réglementation des médicaments de la Communauté d’Afrique de l’Est, en appuyant plusieurs activités. Il s’agit des évaluations conjointes des dossiers des produits médicaux, des inspections conjointes des bonnes pratiques de fabrication, de détection des signaux et d’enquêtes sur les produits médicaux, et des activités de surveillance post-marché des antibiotiques.

La Fondation africaine pour la technologie pharmaceutique travaille en étroite collaboration avec l’Union africaine, l’Union européenne, les Organisations mondiales de la Santé et du Commerce, la Communauté de brevets sur les médicaments, , des organisation philanthropiques et des agences et institutions bilatérales et multilatérales.

Première institution du genre à collaborer à la fois avec les secteurs public et privé en Afrique, en Amérique du Nord, en Europe et dans le reste du monde en développement, la Fondation a conclu un protocole d’accord avec la Banque européenne d’investissement (BEI). Elle bénéficie également d’un fort soutien de l’Allemagne.

À propos du Groupe de la Banque africaine de développement : 
Groupe de la Banque africaine de développement est la principale institution du financement du développement en Afrique. Il comprend trois entités distinctes : la Banque africaine de développement (BAD), le Fonds africain de développement (FAD) et le Fonds spécial du Nigeria (FSN). Représentée dans 41 pays africains, avec un bureau extérieur au Japon, la Banque contribue au développement économique et au progrès social de ses 54 Etats membres régionaux. (Source : APO- AfDB)


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page