Flash Infos:

Sommet extraordinaire des Chefs d’Etat de la CEMAC : Un nouveau Gouverneur désigné pour la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC)


387 Vues

Ph: DR: M. Yvon Sana BANGUI, Nouveau Gouverneur de la BEAC

Convoqué par le président en exercice de la CEMAC, le Président Faustin Archange Touadéra, le vendredi 9 février 2024, cette session extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat de la CEMAC a discuté de la vacance de pouvoir à la tête de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC).  La session a acté la nomination du nouveau Gouverneur de la BEAC et du Directeur général.

Cette session extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat de la CEMAC a discuté de la vacance du pouvoir à la tête de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale occasionnée par la fin du mandat de M. Abbas Mahamat Tolli ainsi que d’autres réajustements à opérer à la tête de quelques institutions communautaires.

Le président Faustin Archange Touadéra, président en exercice de l’institution communautaire, qui a présenté le décor de la rencontre, a énuméré les points essentiels à débattre qui portent sur les nominations au poste de Gouverneur et de Directeur général de la BEAC et du Secrétaire général de la COBAC, Commission bancaire de l’Afrique Centrale.

Mais d’abord, la parole a été donnée au Gouverneur sortant, M. Abbas Mahamat Tolli pour la présentation de son rapport. C’est dans un contexte très difficile caractérisé par la récession économique notamment la chute du cours des matières premières, l’insécurité dans la sous-région, la Covid-19 et la guerre Russo-Ukrainienne que s’est déroulé le mandat mais, M. Abbas Mahamat Tolli, grâce aux soutiens multiformes des Chefs d’Etat de la Communauté, a su insuffler une dynamique économique réconfortant dans la zone CEMAC.

C’est un bilan exhaustif énumérant les réalisations, les réformes structurelles ainsi que les défis qui se posent à la dynamique de l’institution que Abbas Mahamat Tolli a étalé.

Les Chefs d’Etat ont pris acte de son rapport et l’ont félicité pour le travail abattu pour la communauté. De quoi émerveiller le Chef de l’Etat, Général Mahamat Idriss Deby Itno qui proposé la candidature de Abbas Mahamat Tolli à ses pairs pour le poste de président de la Banque Africaine de Développement (BAD). Au regard de ses compétences et des résultats qu’il laisse derrière lui à la BEAC, la conférence des Chefs d’Etat l’a adoubé pour être le candidat de la CEMAC à ce poste.

Sur ce, les Chefs d’Etat se sont retrouvés à huit clos pour procéder aux nominations du nouveau Gouverneur, du Directeur général de la Banque centrale et du Secrétaire général de la COBAC.

Selon le principe de rotation au poste de responsabilité en vigueur dans les pays membres, le poste de Gouverneur revient à la République Centrafricaine qui a proposé M. Yvon Sana Bangui et dont la nomination a été actée par les Chefs d’Etat.

Ph:DR: M. Mahamat Djibrine Souleymane, Nouveau Directeur général de la BEAC

La Direction générale de la Banque centrale revient au Tchad qui y a proposé M. Mahamat Djibrine

Ph: DR: M. Abbas Mahamat Tolli, Ancien Gouverneur de la BEAC (sortant) et Candidat de la CEMAC pour le poste du président de la Banque Africaine de Développement (BAD).

Souleymane, acté par la Conférence.

La nomination du Secrétaire générale de la COBAC n’a par contre pas requis l’approbation de toute la conférence. Aussi, a-t-elle décidé d’y surseoir en recommandant au président de la COBAC de lui présenter dans un meilleur délai un rapport motivé et détaillé pour décision.

En attendant, c’est la Centrafrique qui continue à assurer ce poste en dépit du principe de non cumul de responsabilités à la tête des institutions de la CEMAC par un même pays. (Source : APO Group)


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page