Flash Infos:

Vaccin contre le paludisme : Le Bénin réceptionne 215.900 doses pour réduire la mortalité infantile


2 291 Vues

Ph:DR: Vaccin contre le paludisme : Le Bénin réceptionne 215.900 doses pour réduire la mortalité infantile

Le Bénin marque une avancée significative dans la lutte contre le paludisme, première cause de mortalité chez les enfants de moins de cinq ans au plan national. Dans la soirée du lundi 15 janvier 2024, sur le tarmac de l’aéroport international cardinal Bernardin Gantin de Cotonou, les premières doses de vaccins antipaludiques destinés aux enfants de moins de deux ans ont été réceptionnées par le Ministre de la Santé, Professeur Benjamin HOUNKPATIN et le Coordonnateur résident du Système des Nations Unies. C’était en présence de la Représentante résidente de l’UNICEF au Bénin, du représentant de l’OMS ainsi que du Directeur Général de l’Agence Nationale des Soins de Santé Primaires. 

Au total, 215.900 doses du vaccin contre le paludisme ont été réceptionnées, faisant ainsi du Bénin, le quatrième pays à recevoir les doses de vaccins RTS,S après le Cameroun, la Sierra Leone et le Burkina-Faso. Cette livraison permettra au Bénin de commencer dans les toutes prochaines semaines l’administration du vaccin antipaludique aux enfants de moins de deux ans.

Pour le Coordonnateur résident du Système des Nations Unies au Bénin, Monsieur Salvator NIYONZIMA, l’introduction du vaccin contre le paludisme dans le programme élargi de vaccination (PEV) contribuera significativement à la réduction des cas graves et surtout des décès d’enfants liés au paludisme.

À sa suite, le Ministre de la Santé, Professeur Benjamin HOUNKPATIN, indique que la réception officielle des premières doses du vaccin contre le paludisme marque un coup d’accélérateur dans la lutte contre cette maladie, notamment pour réduire le taux de mortalité des enfants. Il encourage les populations, en particulier les parents, à faire vacciner leurs enfants contre le paludisme pour les protéger contre cette maladie mortelle. Le Ministre a ajouté que l’introduction du vaccin dans le PEV favorisera l’amélioration globale de la santé et du bien-être des femmes, des nouveaux nés, des enfants et des adolescents. Il a également souligné que l’introduction du vaccin n’annule pas les autres mesures déjà mises en œuvre telles que la propreté, les moustiquaires …etc.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page