Flash Infos:

COP28/Forum régional de la Société civile de l’Afrique de l’Ouest, Edition 2023 : L’engagement de la BAD renouvelé à Cotonou pour la croissance verte.


6 802 Vues

Ph:DR: Le présidium à l’ouverture des sessions du Forum régional de la Société civile

 Les 9 et 10 novembre 2023, la Banque africaine de développement (BAD) a organisé au Novotel Hôtel de Cotonou, un Forum régional de la Société civile pour l’Afrique de l’Ouest. « Engager la société civile dans la mobilisation des ressources du secteur privé pour le climat et la croissance verte en Afrique », c’est le thème de l’édition 2023 du Forum organisé annuellement par la BAD. Sous le haut patronage de la Vice-présidente de la République du Bénin, Mme Mariam Chabi Talata Yérima, ce forum régional vise à engager des dialogues constructifs sur les priorités de développement du continent. Une plateforme d’échanges incluant Gouvernement, Société civile et Secteur privé sur la mobilisation du Fonds vert en prélude à la COP28 prévue pour le 5 décembre prochain à Dubaï aux Emirats Arabes Unis.

Aline ASSANKPON

Organisé annuellement par la Banque africaine de développement (BAD) depuis 2009, le forum de la société civile est à sa 14ème édition.  Ce forum apparait pour la Banque, une plateforme pour s’engager avec ses parties prenantes et recueillir des commentaires sur ses programmes et opérations de développement ; en occurrence sur le financement de la lutte contre le changement climatique.

« Grâce à ces forums, la Banque est en mesure de mieux comprendre les besoins et les priorités

Ph:DR:Chef de Division de la Société civile et Engagement communautaire de la BAD, Mme Zéneb Touré.

spécifiques des communautés qu’elle sert et d’adapter ses interventions en conséquences pour répondre aux aspirations des citoyens de chaque région » a déclaré le Chef de Division de la Société civile et Engagement communautaire de la BAD, Mme Zéneb Touré.

 «Engager la société civile dans la mobilisation des ressources du secteur privé pour le climat et la croissance verte en Afrique », c’est le thème de l’édition 2023 déclinée en cinq (05) sessions régionales. Après Nairobi au Kenya pour la région Afrique de l’Est (les 18 et19 octobre) ; Pretoria pour la région de l’Afrique du Sud (les 24 et 25 octobre ); Yaoundé au Cameroun pour la région de l’Afrique centrale (les 30 et 31octobre) ; Caire en Egypte pour la région de l’Afrique du Nord (les 05 et 06 novembre), la boucle de la session régionale de l’Afrique de l’Ouest vient d’être bouclée à Cotonou, la capitale économique du Bénin, les 9 et 10 novembre avec l’implication du Gouvernement.

En effet, après la Covid-19, la Banque s’est engagée dans un programme de développement centré sur les personnes, dont l’engagement accru avec la société civile est essentiel, alors qu’elle cherche à renforcer la capacité d’adaptation pour une croissance résiliente.

Le forum de Cotonou pour la région Afrique de l’Ouest, se veut un dialogue permanent et constructif avec toutes les parties prenantes africaines du changement climatique et du financement, y compris la société civile et le secteur privé afin d’obtenir des résultats tangibles pour la COP28  qui sera accueillie aux Emirats arabes unis : un moment décisif pour la mobilisation d’un financement plus important du secteur privé en faveur du changement climatique.

Ph:DR: Julien Comlan Agbéssi, Coordinateur régional du Réseau des Plateformes d’Ongs d’Afriquee de l’Ouest (REPAOC)

A cet effet, la cérémonie d’ouverture a été ponctuée par plusieurs allocutions. Ainsi, dans un appel de la Société civile à l’engagement, le Coordinateur régional du Réseau des Plateformes d’Ongs d’Afrique de l’Ouest (REPAOC), Julien Comlan Agbéssi déclare que : « C’est un jour nouveau qui s’est levé pour les OSC d’Afrique de l’Ouest, en prenant part à cette plateforme inédite qui nous offre une tribune pour dialoguer avec le secteur privé et les experts de la  BAD sur les priorités de développement de nos pays et surtout pour chercher les voies et moyens de renforcement de la connaissance sur le financement du fonds vert.»

« Nous sommes les partenaires de proximité et donc conscients des rôles et responsabilités dans la réalisation des objectifs du développement durable, de nos capacités de mobilisation ; c’est pourquoi nous nous tournons vers les entreprises privées et les multinationales pour nous familiariser avec les outils financiers privés et innovants» ajoute M. Agbéssi.

Ph:DR: Mme Beth Dunford Vice-présidente de la BAD,

Par visioconférence (depuis Rabat), la Vice-présidente de la BAD, Mme Beth Dunford a particulièrement félicité l’implication du Gouvernement béninois pour son dialogue avec la société civile sur les questions économiques et sociales, notamment : l’égalité homme-femme et les droits des femmes et autres priorités du gouvernement.

En réaffirmant l’engagement de la BAD à continuer sa collaboration avec les OSC, Mme Dunford estime que la société civile peut jouer un rôle clé dans la mobilisation de financement pour la lutte contre le changement climatique. « A travers ce présent forum, il faudrait qu’à la COP28, l’Afrique ait une voix forte et unique en faveur de l’action climatique» a-t-elle souligné en invitant les participants à prendre une part active aux activités prévues pour les deux jours de session.

Pour cette 14ème édition du Forum de la société civile dont le thème et aligné à celui des Assemblées de la Banque ;  Mme Zéneb Touré, Chef de Division Société civile et Engagement communautaire de la BAD, cheville ouvrière du présent forum à travers les cinq régions du continent, se réjouit de la mobilisation des OSC à Cotonou qui dépasse largement celle des quatre autres régions : « Je suis fière de constater que l’engagement de la société civile est institutionnalisé dans le dialogue sur les politiques et projets du Gouvernement béninois».

En rappelant l’objectif global du forum, elle décline ses objectifs spécifiques dont les recommandations et les conclusions clés avec des domaines concrets sur lesquels la Banque peut s’engager avec les OSC seront adoptées et versées dans le dialogue de la COP28 en préparation.

Le présent forum est une consultation de la Banque qui fournir une plateforme pour favoriser la collaboration entre la société civile et le secteur privé afin de stimuler une croissance économique durable et verte en Afrique. Ses objectifs spécifiques se déclinent aux recommandations suivantes : présenter les résultats des assemblées annuelles de la Banque sur le déblocage des financements du secteur privé et l’exploitation du capital naturel pour financer le climat et la croissance verte ; explorer le rôle de la société civile et des organisations communautaires ; partager les expériences des OSC sur le terrain en matière de changement climatique et de financement de la croissance verte dans la région ouest-africaine ; délibérer sur les défis, les opportunités existences et les axes futurs de l’engagement de la Banque avec la société civile qui peuvent améliorer la pertinence, l’inclusivité, l’impact et la qualité des opérations de la Banque dans le domaine du changement climatique, de l’adaptation et du financement de la croissance verte. « A ce forum également, il sera question de partager les meilleures pratiques au niveau du Secteur privé et des Osc ; pour qu’aux termes des deux jours de dialogue, que la Banque soit fière de s’engager aux côtés d’une société civile forte, brillante et engagée».

Ph:DR: M. Robert Masumbuko, Représentant résident de la Banque africaine de développement au Bénin,

Pour sa part, le Représentant résident de la Banque africaine de développement au Bénin, M. Robert Masumbuko, va saluer la présence très remarquable de la Vice-présidente de la République et son leadership : « Elle croit en la capacité de la société, raison pour laquelle, elle-même a créé deux Ongs afin d’être plus proche de sa population ». « La Banque a commencé par mobiliser des ressources colossales pour le financement de la croissance verte. C’est donc l’occasion pour le secteur privé et la société civile d’exprimer leurs besoins en matière de la lutte contre le changement climatique pour bénéficier de l’accompagnement de la Banque. Avec le leadership de la Vice-présidente de la République, nous sommes rassurés que la société civile du Bénin, mobilisée en grand nombre à ce présent forum sera plus outillé pour la mobilisation du fonds vert » précise le Responsable du Bureau pays de la BAD au Bénin.

Rappelons que le Bénin accueille ce forum pour le compte de la région Ouest-africaine qui sera connectée aux autres régions afin de parler d’une seule et même voix au nom du continent africain à la COP28. A ce titre, l’implication du Gouvernement à travers la Vice-président de la République, se veut très rassurant pour la Banque africaine de Développement (BAD).

PH:DR: La Vice-présidente de la République du Bénin, Mme Mariam Chabi Talata Yérima entourée de Mme Zéneb Touré, Chef division Société civile à la BAD et Robert Masumbuko Responsable du Bureau pays au Bénin de la BAD

A l’ouverture officielle du Forum, la Vice-présidente de la République du Bénin, Mme Mariam Chabi Talata Yérim, apprécie le présent forum de la société civile qui cadre parfaitement avec l’ambition de notre pays de se révéler au monde à travers des initiatives innovantes dans la protection de l’environnement et du développement durable. « Il s’harmonise avec l’attachement de notre pays à un environnement sain, à sa protection ».

« La collaboration entre la BAD et les Etats, les acteurs du secteur privé et les organisations de la société civile illustre l’engagement de la Banque à promouvoir le développement durable avec les projets de proximité, pertinents et adaptés aux réalités de nos populations, en vue de faire face aux nombreux défis modernes» apprécie Mme la Vice-présidente de la République du Bénin.

Convaincue que le passage à une économie verte est une opportunité à saisir par tous en vue de nouvelles perspectives en matière de croissance durable, de création d’emplois et de développement : « La BAD s’est engagée ces dernières années à relever au niveau national des défis environnementaux ; comme la préservation de l’environnement, la gestion du climat et la croissance verte, des priorités du Programme d’Actions du Gouvernement (PAG) ».

Ph:DR: Une vue partielle des participants

Par ailleurs, elle va souligner que la transition vers l’économie verte dans nos Etats, ne peut se faire sans l’implication du secteur privé et des Osc ; car l’Etat ne peut seul aujourd’hui assumer cette charge. (…) En exhortant la société civile, la Vice-présidente estime que le présent forum appelle de sa part, le renforcement de ses capacités ; une meilleure structuration ; une bonne organisation de leurs interventions aux côtés de la BAD et du secteur privé.

Aux responsables de la BAD, elle leur suggère de se pencher sur le quotidien de la population à la base dont les activités impactent l’environnement. A ce propos, elle demande à la BAD, qu’au-delà des partenariats, d’aider le gouvernement à réaliser des infrastructures routières, des ouvrages d’affranchissement qui faciliteront le déplacement des paysans et l’écoulement de leurs produits agricoles de nos hameaux les plus reculés ; faciliter l’accès à l’eau potable et à l’énergie ; l’accès des femmes au crédit et renforcer leurs capacités dans leur domaine respectifs, notamment sur le montage des projets et dossiers en vue de bénéficier du fonds vert au niveau de la Banque.

Ph:DR: les panélistes du premier panel de haut niveau sur la thématique du forum

Pourquoi l’organisation d’un Forum régional de la Société civile ?

En effet, il est avéré que les Organisations de la Société civile (OSC) sont de plus en plus impliquées dans l’établissement des partenariats stratégiques avec les gouvernements et les partenaires au développement et sont, dans une large mesure, engagées dans des processus consultatifs officiels aux niveaux régional et continental.

Fort de ce constat, la Banque a entrepris d’organiser depuis 2009, des forums annuels, continentaux et régionaux de la société civile afin de rassembler des représentants de divers horizons pour partager leurs expériences, leurs défis et leurs aspirations en matière de contribution aux efforts de développement.

Ph: Quelques représentants des OSC

Durant deux jours, les participants ont eu droit à des échanges très fructueux et variés avec une audience

Ph:Dr: Une vue partielle des participants

interactive. Ce forum a donné toute l’importance que revêt la société civile désormais dans le développement durable de nos nations et a permis aux experts de la BAD d’identifier des plans d’actions à mettre en œuvre dans le cadre de la croissance verte ; le renforcement de la société civile pour l’aider à bénéficier du financement pour le climat ; de même que le renforcement des capacités des femmes entrepreneures afin qu’elles puissent aussi bénéficier de l’appui financier de la Banque en matière de changement climatique.

Aux termes des différentes sessions, le Banque s’est une fois encore engagée à mettre à disposition – à travers son bureau-pays – des OSC qui sollicitent son appui et toutes sortes d’information pouvant les aider à bénéficier de financement disponible pour l’économie verte. La Banque promet également de partager à toutes les OSC présentes les différents rapports, recommandations et conclusions issus de ce forum.

 

 

 

 

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page