Flash Infos:

CEA / Le Maroc accueille la deuxième édition du Prix Kofi Annan sur la sécurité routière : « Réduire les décès et les blessés graves liés aux accidents de la route dans le monde d’ici 2030 ».


1 582 Vues

Ph/DR: Le Maroc reçoit le Prix-Kofi-Annan-de-la-securite-routiere à Marakesh pour sa résilience dans les derniers événements malheureux dans cette ville

La ville du Marrakech au Royaume du Maroc a accueilli la 2ème édition du Prix Kofi Annan sur la sécurité routière les 25 et 26 septembre 2023. Cette édition, organisée conjointement par le Ministère des transports et de la logistique du Maroc, l’Agence nationale de la Sécurité routière (NARSA), la Commission économique pour l’Afrique, l’Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la sécurité routière et la Fondation Kofi Annan, s’est tenue sous le thème, «Transformation numérique et innovations pour des routes plus sûres ».

Le Prix Kofi Annan sur la sécurité routière 2023 réunira des dirigeants politiques de haut niveau, des hauts responsables de la sécurité routière et des experts du pays hôte, le Royaume du Maroc, l’Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la sécurité routière, le Secrétaire exécutif de la Commission économique pour l’Afrique (CEA) et des représentants de diverses organisations et agences d’autres pays africains.

Cette cérémonie de remise de prix a eu lieu en effet, à la suite du tremblement de terre qui a frappé Marrakech et sa région le 8 septembre. L’objectif étant de mettre en valeur la résilience du peuple marocain et la solidarité de la communauté régionale et mondiale.

L’objectif principal du Prix Kofi Annan sur la sécurité routière est de motiver les principales parties prenantes – gouvernements, secteur privé et organisations de la société civile – à développer et à mettre en œuvre des initiatives innovantes et exceptionnelles pour préserver les vies des accidents de la route en Afrique.

Cet objectif s’aligne sur l’objectif fixé par l’Assemblée générale des Nations Unies de : « Réduire les décès et les blessés graves liés aux accidents de la route dans le monde d’ici 2030 ». Cet Objectif est repris par les orientations stratégiques africaines de la Décennie d’action pour la sécurité routière 2021-2030, adopté par l’Union africaine en 2021.

Le Prix vise également à reconnaître les contributions significatives de Kofi Annan à la sécurité routière, à inspirer le leadership et à mobiliser des personnalités influentes pour faire face à la crise de la sécurité routière, en particulier en Afrique.

« C’est avec beaucoup de fierté et d’impatience que le Gouvernement du Maroc attend les cérémonies de la deuxième édition du Prix Kofi Annan sur la sécurité routière. Nous sommes impatients de distinguer les efforts exceptionnels des individus et des organisations œuvrant pour promouvoir la sécurité routière sur le continent africain », a indiqué le Ministre des transports et de la logistique du Maroc, M. Mohamed Abdeljalil.

« La vision et la détermination de Kofi Annan à sensibiliser l’opinion publique à cette terrible pandémie cachée ont ouvert la voie à des avancées significatives dans les politiques et les initiatives en matière de sécurité routière. Son héritage témoigne de ce qui peut être réalisé grâce à un leadership fort en faveur d’un changement positif à l’échelle mondiale. Le Prix Kofi Annan sur la sécurité routière est une plateforme cruciale visant à reconnaître et à célébrer ceux qui mettent en œuvre des solutions innovantes pour remédier à cette crise dans la région la plus touchée », a déclaré M. Jean Todt, Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la sécurité routière.

«Les pays africains doivent intensifier considérablement leurs efforts en matière de sécurité routière pour avoir une chance de réduire de moitié le nombre de morts sur les routes d’ici 2030. Ils doivent renforcer leur capacité de gestion de la sécurité routière et utiliser des technologies innovantes afin de réduire considérablement le nombre de morts sur les routes sur le continent. C’est pourquoi il est important de reconnaître les gouvernements et les organisations africaines qui se distinguent par des pratiques exceptionnelles en matière de sécurité routière », explique M. Antonio Pedro, Secrétaire exécutif par intérim de la Commission économique pour l’Afrique.

Ce Prix récompense les gouvernements, le secteur privé, la société civile, d’autres organisations, ainsi que des individus qui ont apporté une contribution exceptionnelle à la sécurité routière en Afrique. La deuxième édition du Prix félicite particulièrement les gouvernements qui ont mis en œuvre des mesures et des actions sérieuses pour atteindre les objectifs de la deuxième Décennie d’action des Nations Unies pour la sécurité routière 2021-2030, visant à réduire de moitié le nombre de morts sur les routes d’ici 2030.

Les critères de sélection des lauréats comprennent plusieurs éléments de base des plans d’action mondiaux et régionaux pour la sécurité routière, tels que la gestion de la sécurité routière, l’innovation dans les domaines de la sécurité routière, un système de gestion de données fiable, des efforts de communication efficaces pour la prévention des collisions dues aux accidents de la route, un Fonds national pour la sécurité routière.

Les récompenses de la 2ème édition du Prix Kofi Annan sur la sécurité est attribuée aux gagnants des différentes catégories :

  1. Innovation, notamment dans la numérisation : Ministère des transports – Côte d’Ivoire ;
  2. Gestion de la sécurité routière : Ministère des travaux publics et des transports – Royaume d’Eswatini ;
  3. Gestion des données : Ministère du cadre de vie et des transports, chargé du développement durable – République du Bénin ;
  4. Véhicules plus sûrs : Ministère des infrastructures – République du Rwanda ;
  5. Transports publics/Transfert modal : Ministère des transports et de la logistique – République d’Éthiopie ;
  6. Communication (Secteur privé, ONG, Universités, ministère des transports, PDG – SECUROUTE – Cameroun.

Prix sécurité routière / Prix d’honneur : NARSA – Maroc.

De nombreuses sessions et ateliers sont organisés au cours de cet évènement qui traite de sujets tels que la construction d’une approche numérique, la définition de l’environnement technique, réglementaire et financier et les expériences à travers l’Afrique dans l’utilisation de la numérisation et la gestion de la sécurité routière et le plan d’action et de travail de l’Observatoire africain sur la sécurité routière.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page