Flash Infos:

Religion et Laïcité / Face à la Méditerranée : Le Papa François indexe les détracteurs «ça fait 50 ans que l’Eglise en parle… »


1 812 Vues

Ph:DR: Visite du Pape François à Marseille en France

En visite à Marseille, la semaine écoulée, le Pape François a prononcé un discours dans lequel la question de l’immigration a été abordée… Selon le Pape François, la ville de Marseille apparait comme une « la capitale de l’intégration des peuples » ce samedi 23 septembre 20é » au Palais du Pharo.

Au cours de sa visite pastorale, le Souverain Pontife a saisi l’occasion de préciser sa position qui selon certains observateurs, parait plus complexe qu’il y parait en faveur de l’accueil et de l’intégration des migrants. « Nous ne pouvons plus assister aux tragédies des naufrages provoqués par le fanatisme de l’indifférence » a déclaré le Pape François devant le mémorial en l’honneur des marins et des migrants morts en mer, au cours de la première journée de sa visite à Marseille.

French President Emmanuel Macron (L) exchanges gifts with Pope Francis at the end of a private audience at the Vatican on June 26, 2018. (Photo by Alessandra Tarantino / POOL / AFP)

« Face aux drames qui ensanglantent la Méditerranée, il faut des actes conscientes » exhortait-il en appelant l’Europe à choisir « la culture de l’humanité ». Après ce vibrant appel en faveur des migrants, le Souverain pontife a invité les autorités Européennes à « accueillir les migrants, les protéger, les accompagner et à leur assurer leur intégration » a-t-il plaidé. Aussi, rappelle-t-il la responsabilité européenne face au phénomène migratoire : « Les migrants qui risquent leur vie en mer pour gagner l’Europe, ne les envahissent pas. Ils ne doivent pas être considérés comme un fardeau à porter… » a martelé le Pape François qui  regrette malheureusement la fermeture de plusieurs ports méditerranéens.

Un vibrant message est donc adressé aux conservateurs européens qui s’opposent à l’accueil des migrants en faisant valoir leur volonté de défendre ainsi la civilisation européenne. « L’Europe étant le berceau de la civilisation, ne doit pas devenir le tombeau de la dignité » a fustigé face à une assemblée composée de Vice-président de la Commission européenne chargée des questions migratoires, Margaritis Schinas ; du président Français, Emmanuel Macron et de son ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page