Flash Infos:

Séisme au Maroc / le Bilan des morts s’alourdit : Environ 3000 morts et 5500 blessés


6 496 Vues

Ph:DR: Séisme au Maroc / le Bilan des morts s’alourdit : Environ 3000 morts et 5500 blessés

Le bilan du séisme de vendredi soir dépasse désormais les 2 900 morts et 5 500 blessés. Les secours s’activent toujours sur le terrain, notamment dans les zones les plus reculées où l’aide est arrivée tardivement.

Mais ces dernières heures, tous les yeux étaient tournés vers le roi Mohammed VI. Il était en France lors du séisme, revenu samedi au Maroc et n’avait pas fait d’apparition publique. Seules quelques images d’une réunion de travail avaient été diffusées à la télévision. Le roi était donc très attendu et c’est finalement ce mardi après-midi qu’il s’est rendu au CHU de Marrakech.

Trois jours après le séisme, la course contre la montre pour retrouver des survivants : malgré la douleur et la tristesse, la mobilisation est forte pour venir en aide aux sinistrés. Et cet élan est national, sur la RN7 qui permet d’accéder aux montagnes du haut-atlas les citoyens n’ont pas hésité une seconde pour venir aider les victimes du séisme.

Ph;DR: Des survivants dormant à la belle étoile

« La survie est toujours possible à ce stade »

Ultrasons, chiens, drones, les sauveteurs internationaux sont arrivés équipés dans les montagnes marocaines. Et dès leur arrivée, les équipes se sont immédiatement mises au travail. Réunis à l’entrée d’Amizmiz, Britanniques, Qataris, Émiriens et Espagnols sont aussitôt partis sur le terrain à la recherche de survivants. « La survie est toujours possible à ce stade. Nous avons espoir. Nous ne cherchons pas les corps mais uniquement les victimes vivantes », raconte Roz Gourdon, le chef des sauveteurs anglais.

Les dégâts du séisme meurtrier

L’ampleur des destructions selon les images provenant de la constellation de satellites Pléiades Néo, de l’Européen Airbus, donnent une idée sur la situation : Certains villages ont été rayés de la carte, des quartiers entiers ont disparu, ensevelissant les habitants surpris par la secousse.

Depuis l’épicentre, l’onde de choc s’est propagée, frappant de plein fouet des bâtiments de briques et de terre. Le Maroc, pays au relief important, est caractérisé par une activité sismique régulière et souvent violente. Le tremblement de terre du 8 septembre, au sud-ouest de Marrakech, est le plus meurtrier dans le pays depuis celui qui avait détruit la ville côtière d’Agadir le 29 février 1960, causant près de 15 000 décès.

Cependant, les secouristes s’activent toujours pour retrouver d’éventuels survivants. Le dernier bilan communiqué ce 11 septembre 2023 par le ministère marocain de l’Intérieur fait état de 2 862 morts et 2 562 blessés. Le tremblement de terre, survenu dans la nuit du 8 au 9 septembre, a dévasté des villages entiers au sud-ouest de Marrakech, dans les montagnes du Haut Atlas.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page