Flash Infos:

Filiere Palmier a huile/Diversification agricole : 125.000 plants de palmier subventionnés produits pour l’installation de près de 1.700 hectares de nouvelles palmeraies


1 660 Vues

Ph:DR: Lancement officiel de la 4è édition de la campagne de plantation de plants de palmier à huile subventionnés

Le Ministre de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche a procédé au lancement officiel de la 4è édition de la campagne de plantation de plants de palmier à huile subventionnés, le vendredi 2 juin 2023 dans le village Kpoto dans la commune de Zagnanado. C’était sur l’exploitation du producteur Innocent SEKOU. 

Deux chiffres peuvent caractériser cet évènement : 125.000 plants subventionnés au profit des planteurs de palmier à huile pour l’installation de 1.700 hectares de palmeraies au titre de la campagne agricole 2023-2024. L’appui du Plan National de Développement de la Filière Palmier à Huile (PNDF PH) consiste à apporter 50% des plants nécessaires à l’installation de la superficie retenue ; les bénéficiaires quant à eux apportent la contrepartie de 50% tout en s’engageant à respecter rigoureusement les itinéraires techniques de conduite d’une plantation de palmier à huile sélectionné. 

Au lancement de la campagne à Zagnanado, le Ministre de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche a précisé que c’est une chance à saisir par les planteurs, voire tout le monde. « Exprimons notre satisfaction et notre reconnaissance au Chef de l’État qui a su, méthodiquement, faire programmer les cultures et les spéculations à hautes valeurs ajoutées qui permettraient de mettre le pays au travail. Entre autres, il y a le palmier à huile. Ces spéculations apportent nécessairement un plus à l’économie nationale et aux planteurs. Et je voudrais que chacun de nous puisse profiter de cette opportunité pour s’inscrire dans la durée, pour préparer le soir de sa vie. L’agriculture, ce n’est pas que le maïs, le riz, le soja, mais il y a aussi les plantes pérennes. Et c’est l’une des raisons pour lesquelles l’agriculteur doit pouvoir préparer sa retraite paisible. La seconde retraite, c’est l’élevage. Et la troisième, c’est l’investissement dans le capital humain », a déclaré Gaston Cossi DOSSOUHOUI. Le Ministre de l’agriculture a également saisi l’occasion pour appeler à la bonne entente entre les planteurs et les éleveurs pour une complémentarité productive. 

Reconnaissant la pertinence du Programme des Grandes plantations que met en place le Gouvernement via le Ministère en charge de l’Agriculture, monsieur Innocent SEKOU, planteur dont le site a abrité la cérémonie de lancement de la campagne et de la mise en terre symbolique des plants, a avoué que « finalement, le Chef de l’État est le bon samaritain des agriculteurs béninois ». 

L’opération a commencé en 2021 dans les pôles de développement. De 2021 à 2023, elle a permis la mise en place de 387.628 plants de palmier pour une superficie installée de 5.300 hectares dont 548 hectares par les femmes. Le programme a déjà impacté 2.375 bénéficiaires dont 256 femmes. Le tout pour un coût global de 426.390.800 FCFA. La mise en place des graines au profit des pépinières délocalisées dans les Coopératives d’Aménagement Rural (CAR) a permis l’installation d’environ 4.000 hectares de parcelles abattues non replantées. 

À l’horizon 2025, le Gouvernement veut atteindre l’installation de 25.000 hectares de nouvelles palmeraies, l’amélioration d’au moins 20% du rendement moyen et l’amélioration de la transformation par la raffinerie et la savonnerie pour la satisfaction du marché national et celui de la sous-région. 

Cette opération est  menée par l’Agence Territoriale de Développement Agricole du pôle 6.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page