Flash Infos:

Sécurisons la transformation digitale en Afrique : rendez-vous au Cyber Africa Forum (CAF) les 24 et 25 avril prochains


1 588 Vues

Ph: DR: , Le Cyber Africa Forum (CAF) se prépare pour la 3ème Edition dont le thème est : « Transformation digitale africaine sécurisée et une architecture panafricaine en cybersécurité »

Le 31 mars 2023, le Cyber Africa Forum (CAF) a organisé une conférence de presse à la Tour C de l’Ivoire Trade Center, afin de revenir sur les principales thématiques qui seront abordées lors de la 3e édition du CAF, les 24 et 25 avril prochains au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire. Réunis autour d’une discussion invitant à une « Transformation digitale africaine sécurisée et une architecture panafricaine en cybersécurité », les cinq experts présents se sont exprimés sur l’importance de sensibiliser les entreprises et organisations africaines à la cybersécurité et de mettre en place de véritables stratégies pour lutter contre les cyberattaques.

Améliorer la sécurité numérique et provoquer une prise de conscience des impacts et risques liés à la cybercriminalité, tels sont les objectifs que s’est donné le Cyber Africa Forum (CAF) depuis sa première édition en 2021. Pour cette nouvelle année, l’accent est mis sur la transformation digitale des organisations africaines et des menaces qui la sous-tend, ainsi que l’illustre le panel tenu en prélude au Forum fin avril dans la capitale ivoirienne.

Composé de Franck KIÉ, Commissaire général du CAF, Yena KIGNAMAN-SORO, Commissaire générale adjointe du CAF, Hervé BAH, Directeur Technology Data et Cyber Risk Advisory chez Deloitte, Hervé IRO MONDOUHO, Territory Channel Manager North, West & Central Africa chez Kaspersky et Fatima MBOUSSOU, Manager de la gestion de services informatiques (ITSM) de l’UEMOA, représentante de Ecobank-Côte d’Ivoire, le panel d’experts participant à la conférence de presse a ainsi été l’occasion de présenter ces acteurs clés de l’industrie de la cybersécurité et de la technologie en Afrique et partenaires de cette nouvelle édition.

Ils ont tout particulièrement souligné l’importance de la sensibilisation à la cybersécurité en Afrique dans un contexte où la transformation numérique est de plus en plus présente dans tous les secteurs économiques. Ils sont notamment revenus sur plusieurs initiatives clés de cette 3e édition telles que l’initiative Cyber Africa Women visant à favoriser l’insertion des femmes dans le numérique, un exercice de gestion de crise afin de sensibiliser les dirigeants et hautes personnalités du secteur public aux risques cyber et un hackathon dont l’objectif est de promouvoir les talents locaux.

Franck KIÉ, Commissaire général du CAF, s’est tout d’abord exprimé sur la création de ce Forum, celui-ci se présentant comme un espace d’échanges avec les partenaires des secteurs public et privé afin d’identifier et de trouver des solutions concrètes visant à sécuriser la transformation numérique en Afrique. S’exprimant plus spécifiquement sur cette 3e édition, il a notamment ajouté : « La transformation digitale prenant de plus en plus de place dans nos entreprises, il était important de discuter des enjeux, des partenariats, mais également des solutions pour pouvoir sécuriser cette transformation numérique. »

Cette nouvelle édition est d’autant plus cruciale que « 90% des entreprises interviewées sont conscientes du risque cyber, mais parmi celles-ci, 67% disent ne pas être attaquées parce qu’elles se considèrent comme de très petites entreprises », a souligné Hervé IRO MONDOUHO, Territory Channel Manager North, West & Central Africa chez Kaspersky, avant d’ajouter « Pourtant, près de deux millions d’attaques en 2022 ont touché les PME selon les statistiques. » L’expert a insisté sur le fait que la cybersécurité est un enjeu essentiel pour toute entreprise. Il s’est notamment appuyé sur la récente étude de Kaspersky portant sur les PME ivoiriennes pour illustrer ses propos, affirmant que toutes sont vulnérables aux risques cyber, et ce, quelle que soit leur taille.

Hervé BAH, Directeur Technology Data et Cyber Risk Advisory chez Deloitte, a, quant à lui, souligné l’importance des risques cyber : « La transformation numérique s’accélère, révélant progressivement certaines vulnérabilités et faiblesses dues aux attaques. » Revenant sur l’implication de Deloitte au Cyber Africa Forum, il estime que la cybersécurité ne doit pas être un sujet traité séparément, mais doit plutôt rassembler divers acteurs : « Il est crucial d’avoir une approche globale et de comprendre comment, ensemble, nous pouvons mettre en œuvre des dispositifs de sécurité les plus adaptés possibles. »

Le secteur bancaire étant lui-même de plus en plus la cible des cyberattaquants, Fatima MBOUSSOU, Manager de la gestion de services informatiques (ITSM) de l’UEMOA, représentante de Ecobank-Côte d’Ivoire, a ainsi déclaré : « Chez Ecobank, nous sommes conscients que plus la digitalisation s’accélère, plus les services de paiement sont dématérialisés. De facto, le risque d’exposition aux cyberattaques augmente davantage. En étant sponsor du Cyber Africa Forum, nous voulons affirmer notre engagement à protéger nos clients, leurs données, leurs transactions. C’est une priorité pour nous et une occasion de sensibiliser nos clients et futurs clients aux cyber-risques. »

Revenant tout particulièrement sur la richesse du programme qui sera proposé au millier de participants les 24 et 25 avril prochains, Yena KIGNAMAN-SORO, Commissaire générale adjointe du CAF, a, quant à elle évoqué l’initiative Cyber Africa Women. Créer un impact sans inclure l’ensemble des parties prenantes apparaît désuet : « Les femmes ne sont pas assez représentées dans le secteur du numérique. Le Cyber Africa Women aspire donc à promouvoir et renforcer l’inclusion ainsi que la diversité dans ce domaine. Outre sensibiliser les femmes à l’importance de leur participation dans le secteur numérique et de leur fournir les outils nécessaires, il s’agit de favoriser la création de réseaux entre les femmes, afin de renforcer leur visibilité et leur impact. », a-t-elle ainsi déclaré.

Vaste et enrichissants, les débats et échanges autour de cette 3e édition du Cyber Africa Forum, démontreront l’importance de la sécurité numérique en Afrique et de la collaboration entre les secteurs public et privé pour garantir une poursuite d’activité efficace.

Inscrivez-vous au CAF 2023 via le site internet de l’événement : www.cyberafricaforum.com

 À propos du Cyber Africa Forum (CAF) :

Fondé en 2020 par Franck Kié, Président de Ciberobs – Make Africa Safe – Managing Partner de Ciberobs Consulting et Commissaire Général du CAF, le Cyber Africa Forum (CAF) est la plateforme de référence en matière de sécurité et de confiance numérique en Afrique. En 2022, Lors de sa deuxième édition, le CAF a réuni plus de 1 000 participants ainsi que quelque 45 partenaires et sponsors. Plus de 40 pays ont été représentés et plus de 200 rendez-vous d’affaires ont été organisés.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page