Flash Infos:

Assemblée générale élective de l’Union des Professionnels des Médias du Bénin (UPMB): Zakiath Latoundji reconduite à la tête de l’Union


575 Vues

 

Ph/DR: Zakiath Latoundji, la présidente sortante de l’UMPB, réélue pour un mandat de trois ans.

Pour se conformer au texte de l’Union des professionnels des médias du Bénin (UPMB), les acteurs des médias, ont tenu, le 1er septembre 2022, à la maison des médias Thomas Megnanssa, leur Assemblée générale élective initialement prévue pour se tenir le 27 août 2022. Au terme des assises, Zakiath Latoundji a été reconduite à la tête de l’Union pour un second mandat de trois ans.

Eléonore EZIN

Il sonnait pratiquement 22h lorsque la nouvelle est tombée après un remue-ménage terrible qui a failli faire capoter le scrutin.  Le pire a été évité grâce à la présence des Forces de sécurité et de certaines personnes avisées présentes sur les lieux. Avec une sérénité habituelle, la présidente sortante, Zakiath Latoundji, la seule femme des trois candidats en lice, a pris la parole pour remercier l’Assemblée et exhorté les confrères à la cohésion et à l’unité pour une UPMB plus forte et plus rayonnante.

« Je voudrais vous dire que l’élection est maintenant terminée. Et parce qu’elle est terminée il faut maintenant passer à autre chose : l’Union. Ce n’est pas la victoire de Zakiath. C’est la victoire de l’Union et je voudrais nous appeler tous à travailler dans l’intérêt de l’Union. Je voudrais qu’à partir de maintenant on ne considère plus un camp X ou un camp Y. Que chacun d’entre nous se considère comme étant un membre de l’Union et participe vraiment dans l’unité d’action pour que rayonne davantage notre Union » déclare-t-elle.

« L’élection a eu lieu et je m’en réjouis. A un moment donné les gens n’ont pas voulu s’écouter. Ça arrive. Je dis simplement bravo à la présidente de l’Union qui a été réélue pour un second mandat » a déclaré l’un des congressistes qui soutient le candidat élu.

Quelques impressions recueillies :

Ph/DR: Josué Fortuné Mêhouénou, candidat malheureux de cette élection.

Josué Fortuné Mêhouénou, Journaliste à la Nation et candidat malheureux à la présidence de l’Upmb : « Nous allons travailler à avoir une Union forte, solide qui réponde à chacune des aspirations des acteurs des médias ».

Bien évidemment depuis plusieurs semaines tous les acteurs des médias du Bénin du nord au sud, de l’est a l’ouest ont constaté que je me suis déplacée. J’ai discuté avec eux de ce que nous pouvons faire, de notre Union pour les trois prochaines années. Alors vous avez constaté, le comité d’organisation a convoqué une assemblée générale élective qui s’est malheureusement  terminée par une succession de violation des textes qui régissent notre corporation. Nous avons été témoin des faits tout au long de la journée. On nous a installé un présidium dont un des membres ne fait pas partie de notre corporation. Quand cette supercherie a été découverte, l’intéressé s’est arrangé pour quitter la salle. Ensuite le présidium qui a été mis en place n’a même pas laissé le déroulement du scrutin. Ne serait-ce que sur le mode du scrutin. Je mets quiconque au défi de nous dire au terme de la journée que nous avons passé à la maison des médias, quel a été le mode de scrutin retenu, quel a été le type de vote retenu? J’ai constaté qu’on a corporalisé le président du présidium. On lui a donné tout le temps des instructions et des injonctions. On nous a dit qu’une liste est déposée. Mais la liste n’a pas été lu par le président du présidium. Nous ignorons son contenu et subitement, dans un brouhaha qui ne dit pas son nom on nous annoncé par des cris qu’il y a un candidat élu alors qu’il n’y a jamais eu élection. Il n’y a personne qui soit en mesure de nous fournir un procès-verbal d’une quelconque élection. Je constate que le bureau sortant a poursuivi dans la violation des textes qui régissent la corporation, a orchestré une mascarade indigne d’un acteur des médias. Nous allons par tous les moyens faire revenir les professionnels des médias pour tenir une assemblée générale digne des éveilleurs de conscience que nous sommes et nos émotions à l’occasion, un président qui nous réunira, qui travaillera pour les trois années à venir, à construire l’Union des professionnels des médias. Je voudrais prendre l’opinion nationale et internationale à témoin de la mascarade qui a été orchestrée à cette AG élective. Nous avons heureusement des agents assermentés qui sont témoins des faits. Nous sommes tous acteurs des médias, nous  sommes tous membres de l’Upmb. Nous allons travailler à avoir une Union forte, une union solide, une union qui réponde à chacune des aspirations des acteurs des médias ».

Jean Paul Ibikounle, Congressiste : « Je ne sais ce mode de scrutin. C’est désolant. »

« C’est malheureux ce à quoi nous avons assisté. En tant que congressiste je ne sais qui a été élu, qu’elle est la composition du nouveau bureau. J’ai vu des bardeaux criés dans une salle. La personne qui est élue et moi étions dehors. Nous remontions quand elle s’exclama : « Ah ils ont fait les élections ! Mais on l’a élu. Je ne sais ce mode de scrutin. C’est désolant. Nous avons pu prendre des cas de flagrant délit : cas du présidium où le plus jeune a témoigné ne pas être membre de l’Union. Il a disparu de la salle lorsqu’on l’a acculé. Je crois que c’est malhonnête et ce que nous craignons arriva.

Ph/DR: Fortuné Sossa, candidat malheureux de cette élection

Dès le lundi prochain nous allons prendre des mesures qui s’imposent. Déjà que l’élection s’est déroulée en présence d’un huissier qui a constaté les faits. Je puis dire aujourd’hui, que l’Union n’a pas de président. Nous sommes dans un vide et chacun peut s’autoproclamer président d’une structure faîtière. C’est dommage ! Nous allons saisir les voies de recours. »

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page