Flash Infos:

Dépistage du cancer de sein et du col de l’utérus : La JCI Abomey Calavi phénix apporte sa touche


585 Vues

Ph/DR : La JCI Abomey Calavi phénix apporte sa touche au dépistage du cancer de sein et du col de l’utérus

 Dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la femme, édition 2022, la Jeune chambre internationale Abomey Calavi phénix a organisé une séance de dépistage du cancer de sein et du col de l’utérus à Akassato; un des neuf arrondissements de la commune. L’activité a eu lieu dans l’enceinte dudit arrondissement et est appuyée entre autres, par l’Association Béninoise pour la promotion de la famille (ABPF), la Croix rouge, le Réseau des femmes capables au pouvoir (RefeCap).

Eléonore Ezin

Mieux vaut prévenir que guérir. C’est dans cette logique que la JCI Abomey Calavi Phénix a décidé d’apporter sa contribution à la lutte contre le cancer de sein et celui du col de l’utérus par le dépistage gratuit de la gent féminine d’Akassato dans la journée du 8 mars.

Cette première édition de l’activité dénommée « Halte au cancer de sein et au cancer du col de l’utérus » est désormais une réalité. Elle a permis à une soixantaine de personnes de la tranche d’âge de 14 à 79 ans de se fixer sur leur état de santé.  » Mon objectif est de faire dépister cent personnes au sein de la gent féminine. »  affirme, l’air émue, Rachelle Atinkpahoun, présidente de la structure organisatrice de l’activité.

« Toutes les femmes sont exposées à ces deux types de cancer et le cancer du col de l’utérus qui a pour cause majeure la multiparité, touche le plus, les femmes âgées au Bénin » confie la sage-femme d’État et responsable de la coordination à l’Abpf.

Ce score a pu être obtenu grâce à la mobilisation sociale effectuée par le mouvement d’action des jeunes de l’ABPF. Ces jeunes sont outillés pour sensibiliser leur paire dans la communauté et faire la référence vers la clinique mobile.  Il faut souligner que des cas de nodule (boule dans le sein) ont été détectés et les concernés devront faire la mammographie pour plus de précision. Une jeune fille de 24 ans qui a requis l’anonymat est l’un de ces cas.

Toutefois, l’organisation de cette activité est une joie pour le chef d’arrondissement d’Akassato, Kegbo G. Augustin. Et pour cause, les femmes de sa localité ne fréquentent pas les hôpitaux pour se faire dépister faute de moyens financiers. A leur endroit le chef d’arrondissement lance un appel pour une mobilisation massive à la prochaine édition.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page