Flash Infos:

Des Oscars de la presse congolaise aux Trophées des médias africains : Un pas bien franchi.


1 396 Vues

Ph/DR: Monsieur Adrien Wayi-Lewy, Président du Réseau panafricain des Journalistes (RPJ)

Du 23 au 25 février 2022, Brazzaville, la capitale de la République du Congo, siège du Réseau panafricain des journalistes (RPJ), accueille toutes les sections africaines. Placée sous le Haut Patronage du Chef de l’Etat, Son Excellence, Dénis Sassou-N’Guesso, le thème principal de ces Journées scientifiques est « La presse à l’ère de l’internet et des réseaux sociaux ». Au menu, plusieurs sous-thèmes en lien, seront épluchés avec à la clé, la Grande soirée de remise de prix aux Meilleurs journalistes africains de la Radio et de la Télévision, intitulée : Les Trophées des médias africains prévue pour le vendredi 25 au Mémorial Pierre Savorgnan de Brazza.  

Aline ASSANKPON

Ph/DR: Les R¨PJ reçu à sa naissance en audience par le Dhef de l’Etat congolais, Son Excellence Denis Sassou N’Guesso (au milieu)

L’événement va se dérouler en deux phases : d’abord les journées scientifiques dont le thème général est « La presse à l’ère de l’internet et des réseaux sociaux », autour duquel plusieurs sous-thèmes seront développés les 23 et 24 février et qui se déclinent entre autres, comme suit :  « L’arrivée de l’internet peut-elle changer les fondamentaux du journalisme ? » ; « Ethique et Déontologie à l’heure de l’internet et des médias sociaux » ; « Le journalisme professionnel sur l’internet, est-ce la fin du droit d’auteur ? » ; « Quel avenir pour la presse traditionnelle ? » : Internet et management des médias : comment financier les médias sur la toile ? » et enfin, «Les médias, une marchandise comme les autres ? ». Environ une dizaine de thèmes au menu des échanges et débats qui vont meubler ces journées de réflexions.

Ph/DR: Son Excellence, Denis Sassou N’Guesso congratulant les membres du RPJ

Ensuite, le clou de l’événement, la grande messe qui va célébrer les médias africains du secteur public et privé à travers une cérémonie de remise de prix aux meilleurs journalistes présentateurs du journal de la radio et de la télévision, des pays membres du Réseau panafricain des Journalistes, intitulée : Les Trophées des Médias africains.

Le président du Comité d’organisation du Réseau panafricain des journalistes, M. Adrien Wayi-Lewi, professionnel de la presse, ancien directeur de Radio Congo et promoteur de médias, se confiait à une conférence de presse : « Nous avons initié cette organisation pour faire en sorte que les journalistes africains se connaissent ; car, ils ne sont pas nombreux les confrères qui connaissent l’Afrique. Dans ce contexte, comment pouvons-nous parler de l’Afrique sans la connaître ? On s’est dit, créons une organisation panafricaine pour faciliter les voyages de presse ; couvrir les grands événements africains et au-delà, récompenser les meilleurs d’entre nous à travers le Trophée des médias africains ».

Quels sont les critères de sélection des lauréats 2022 ?

Grâce à un monitoring mis en place et qui a fonctionné durant l’année 2021, le jury est composé d’éminents professionnels de la presse et des membres du RPJ. Les lauréats, meilleurs journalistes présentateurs à la radio et à la télévision (secteur public et privé) sont retenus dans chaque pays participants suivant les cinq (05) critères ci-après : la voix ; la maitrise de la langue d’expression ; le bon niveau de culture général ; l’aptitude d’improvisation ; la pertinence des questions posées à l’invité en direct et enfin, la gaieté et la jovialité. Ces critères sont valables pour la télévision à la différence de deux choses : le contact avec la caméra et le look télégénique.

En effet, l’origine du Réseau panafricain des journalistes (RPJ) remonte en 2011 où en marge des Oscars de la presse congolaise, le promoteur Adrien Wayi Léwi qui organisait cet événement depuis 1995, a invité une vingtaine de journalistes africains membres du l’Union des journalistes de la Presse francophone (UPF) à se joindre à lui pour le porter au niveau continental. Ce qui fut fait ! La plupart des journalistes membres de l’UPF, rencontrés au Sommet de Yaoundé (Cameroun) en 2009 et à Rabat (Maroc) en 2010  ont mis sur les fond baptismaux le Réseau panafricains des Journalistes (RPJ) en 2011 dont le siège se trouve au Congo Brazzaville.

Le Bureau du Réseau panafricain des journalistes (RPJ) en question…

PH/DR: Quelques anciens membres du RPJ

Président continental, M. Adrien Wayi-Lewy (Congo Brazzaville) Secrétaire Général, M. Abdou Gnigué (Sénégal) Trésorier Monulphe, Bousso (RDC) Chargé de l’Ethique et de la Déontologie, Jean-Pascal Ndong (Gabon) Chargé des relations internationales, Samuel Obiang (Guinée Equatoriale) Chargée de la Zone Afrique Centrale, Jean-Yves Ntoutoume (Gabon) Chargée de la Zone Afrique de l’Ouest, Naaman Camara (Guinée). Le RPJ compte une quinzaine de sections nationales (Bénin, Burundi, Cameroun, Congo, Guinée, Gabon, Guinée Equatoriale, Sénégal, RDCongo, Rwanda et Mali). La Vice-présidence du RPJ-Bénin est assurée par M. Damien Houessou et la présidence par Mme Aline Assankpon qui a eu l’opportunité de prendre part aux Oscars de la presse de 2010 et de 2011.

«Au lendemain de la remise des Oscars, le Chef de l’Etat congolais, Son Excellence, le président Denis Sassou Nguesso a reçu en audience au Palais de la République, la délégation de la presse africaine, témoins de l’assemblée constitutive du RPJ. En tant que président du RPJ, j’ai saisi l’occasion pour demander à son Excellence, d’être le Parrain de ce réseau panafricain afin de nous aider à ouvrir les portes des autres Chefs d’Etat africains. Cet événement est placé sous son haut patronage puisqu’il est le parrain » rappelle Monsieur Adrien Wayi-Léwy.

Aujourd’hui, c’est heureux de constater que ce cercle panafricain de journalistes s’agrandit et compte – outre les représentants  du Congo, de la RD Congo, du Gabon, de la Guinée Equatoriale, du Cameroun, du Bénin, du Sénégal, de la Guinée et du Mali – les nations comme le Rwanda, le Burundi et autres prendront part également à cette messe de la presse africaine cette semaine.

Vivement donc à la première édition des Trophées des médias africains et à son promoteur, M. Adrien Wayi-Léwy qui, inlassablement travaille pour une presse africaine libre et unie.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page