Flash Infos:

DRC-Africa Business Forum / Le dialogue politique présidentiel : La RDC a besoin d’un investissement de 39 milliards de dollars US


177 Vues

Phj/DR: SEM Félix Antoine Tshisékédi Tshilombo, président de la RDC et président en exercice de l’Union africaine.  « Créer un espace politique et un climat commercial… »

Trois tables rondes au menu des débats au Forum RDC-Afrique Business, la première est le dialogue politique présidentiel, un débat de haut niveau dont le modérateur est le célèbre journaliste de RFI/France TV24, Alain Foka. La DRC-Africa Business Forum se clôture ce jeudi 25 novembre.

Aline ASSANKPON

L’objectif de ces débat présidentiels est de permettre aux chefs d’États africains, aux capitaines d’industrie ainsi qu’aux responsables d’institutions de premier plan de donner un aperçu des raisons impérieuses d’investir en Afrique. Il s’agit de donner la parole aux éminents panélistes d’expliquer ce que l’Afrique a, à offrir en localisant les chaînes de valeur de piles sur le continent et de démontrer l’engagement des gouvernements et partenaires techniques et financiers dans la mise en place d’un environne­ment propice aux investisseurs.

«Créer un espace politique et un climat commercial pour une chaîne de valeur et un marché des batteries, des véhicules électriques et des énergies renouvelables en Afrique » c’est le thème du dialogue politique présidentiel .

C’est le thème de cette table ronde qui a regroupé les personnalités suivantes: Félix Antoine Tshisékédi, Tshilombo de la RDCongo, Hakainde Hichilema  de la Zambie, Prof Bénédic Okey Oramah, PDG de AFREXIMBANK, Dr Sidi Ould Tah, DG de la BADEA, M. Serge Ngandu, Directeur des affaires corporate et Minerais ; Benita Diop, Envoyée spéciale de la Commission Femme, Paix et Sécurité de l’Union africaine.

Hybride, en mode présentiel et virtuel, d’autres personnalités ont pris part à ce débat par visioconférence et vidéos. Pour ne citer : Dr Akinwumi Adesina de la Banque africaine de Développement ; Yasir Othman Al-Rumayyan, Gouverneur du Fonds Saoudien d’investissement public ;  Dr Markus Thill, président et responsable de la région Afrique  et Samaila Zubairu, président et chef exécutif des Finances.

En effet, la RDC se positionne de plus en plus comme pays solution dans la transition écologique et énergétique. Elle se donne ainsi l’ambition d’être leader mondial dans la production des précurseurs des batteries électriques et partant, des voitures électriques grâce son sous-sol riche en minerais.

L’étude de Bloomberg démontre que pour investir dans le secteur des batteries électriques aux Etats-Unis, le coût est estimé à près de 117 millions de dollars qu’en Chine, il est de 112 millions de dollars. En Europe, notamment  en Pologne, ce coût est évalué à 65 millions de dollars. Cependant pour les mêmes types d’investissements, les coûts en RDC sont évalués à 39 milliards de dollars soit trois fois moins chers qu’aux Etats-Unis et en Chine.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page