Flash Infos:

Géothermie : L’énergie géothermique offre des opportunités exceptionnelles pour l’agriculture selon la FAO


2 135 Vues

 La FAO a publié un rapport mettant en exergue les nombreuses opportunités qu’offre l’énergie géothermique pour la production et la transformation agricoles, surtout dans les pays en développement.

Cette source inépuisable d’énergie pourrait être utilisée pour le séchage des produits agricoles, leur stérilisation ou la pasteurisation du lait entre autres.

Cette source inépuisable d’énergie pourrait être utilisée pour le séchage des produits agricoles, leur stérilisation ou la pasteurisation du lait entre autres.

Cette source inépuisable d’énergie pourrait être utilisée pour le séchage des produits agricoles, leur stérilisation ou la pasteurisation du lait entre autres. Cette solution se révèle extrêmement utile dans les pays en développement où près de la moitié de la production alimentaire est perdue après la récolte en raison du manque d’énergie abordable pour leur conservation.

L’énergie géothermique peut également être utilisée pour le chauffage des serres agricoles, des terres et de l’eau utilisée pour l’aquaculture. Cette source de chauffage permettra de réduire les coûts de combustibles jusqu’à hauteur de 80%. « Il s’agit d’une source d’énergie renouvelable, propre et économique, une fois les investissements initiaux effectués. En utilisant une telle source d’énergie, nous affrontons non seulement les coûts, mais aussi les impacts environnementaux de la production et de la transformation des aliments.» déclare Carlos da Silva, l’économiste principal de la division FAO des infrastructures rurales et agro-industries (AGS).

« L’énergie géothermique pour l’agriculture peut être appliquée à petite échelle et contribuer sensiblement à la création de revenus, offrant des emplois et améliorant la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans les pays en développement.» ajoute Divine Njie, directrice adjointe de l’AGS et corédactrice du rapport.

Géothermie1En Afrique, les principaux pays concernés par l’utilisation accrue d’une telle source d’énergie sont sont situés à l’Est du continent, le long de la vallée du rift. Le principal enjeu d’une telle utilisation est le coût de démarrage. Mais heureusement, il ne s’agit pas d’un obstacle insurmontable. « Le rapport de la FAO montre d’ailleurs qu’il existe des opportunités d’utilisation directe qui n’exigent pas de coûts élevés d’exploration et d’exploitation. » a rassuré Mme Njie.(Ecofin)


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page