Flash Infos:

Transformation : Le Cameroun ne transforme que 2% de sa production de coton


1 445 Vues

2%. C’est le taux atteint par la transformation locale du coton produit au Cameroun. Selon une information de l’APA qui cite une étude de la Banque mondiale et de la coopération allemande, le secteur cotonnier du pays ne compte qu’un seul acteur sur le segment de la transformation : la Cotonnière industrielle du Cameroun (CICAM).

Ph:Dr- Le secteur cotonnier du pays ne compte qu’un seul acteur sur le segment de la transformation : la Cotonnière industrielle du Cameroun (CICAM).

Ph:Dr- Le secteur cotonnier du pays ne compte qu’un seul acteur sur le segment de la transformation : la Cotonnière industrielle du Cameroun (CICAM).

La compagnie publique ne transforme annuellement que 1600 tonnes de fibres qui servent à la production de 1500 tonnes de fils, 8000 km de tissus écrus et 300 tonnes d’éponge, indique l’enquête. Cette situation est d’autant plus paradoxale que le Cameroun se classe au cinquième rang africain des producteurs africains de coton derrière le Burkina Faso, le Mali, la Côte d’Ivoire et le Bénin.

Même si la compagnie s’est dotée d’un programme d’investissement de 5,5 milliards de francs Cfa, il est peu probable, sauf injection massive de capitaux et mise en œuvre d’un plan de développement audacieux, que le Cameroun se mue en puissance textile dans un futur proche. Selon les prévisions officielles, la campagne cotonnière actuellement en cours dans le pays devrait déboucher sur une production de 265 000 tonnes. (A E)


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page