Flash Infos:

Quatre présidents des institutions régionales reçus dans l’Ordre national du mérite du Bénin


1 427 Vues

Plusieurs présidents des Institutions régionales ont été admis dans l’Ordre du mérite du Bénin ce mercredi 08 janvier 2014 à Cotonou (Bénin). Il s’agit de : Cheikh Hadjibou Soumaré, président de la Commission de l’Uemoa ; Thimothée Melyet Koné, Gouverneur de la BCEAO ; Christian Adovèlandé, président de la BOAD et  Bachir M. IFO, président de la BIDC.

PH: DR - les quatre récipiendaires

PH: DR – les quatre récipiendaires

Cheikh Hadjibou Soumaré, président de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa), ce dernier ayant occupé plusieurs postes dans le domaine économique et financier Il a été également plusieurs fois ministres et Premier ministre de 2007 à 2009 dans son pays, le Sénégal. Depuis novembre 2011, il occupe le poste de la Commission de l’Uemoa.

Thimothée Melyet Koné a accompli quant à lui, une grande partie de sa carrière à la  Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). Il a été Directeur de cabinet du premier ministre avant de devenir le 30 mai 2011, Gouverneur de la BCEAO.

S’agissant de notre compatriote Christian Adovelandé, il a débuté sa carrière en 1978 à la BOAD. Il été président de la Banque d’investissement et de développement de la Cedeao (BIDC) de juillet 2002 à février 2011, date  à laquelle il a été rappelé à la tête de la Banque Ouest-africaine de Développement (BOAD) et remplacé par Bachir Mamman Ifo de la nationalité nigériane.

PH: DR - Mme Koubourath Osséni, la grande chancellière de l'Ordre national du Bénin

PH: DR – Mme Koubourath Osséni, la grande chancellière de l’Ordre national du Bénin

Selon la grande chancelière de l’Ordre nationale du Bénin, Mme Koubourath Osséni, ces différents présidents des institutions économiques et financières de la sous-région est la preuve de leur dévouement à la résolution de la problématique de développement. « Les succès des institutions dont vous avez la charge, tient beaucoup à vos compétences, à vos mérites et qualités individuelles. Le gouvernement de la République du Bénin, dirigé par son Excellence, le président Boni Yayi en reconnaissance de l’accompagnement de vos institutions respectives, des services que vous ne cessez de rendre à notre pays mais également à la sous-région, vous témoigne sa gratitude et vous promeut dans l’ordre national du Bénin en vous élevant à la dignité de Grand officier de l’Ordre national du Bénin » a déclaré la Grande chancelière à cette cérémonie de remise de l’insigne.

PH : DR - Cheikh Hadjibou Soumaré, président de la Commission de l’Uemoa

PH : DR – Cheikh Hadjibou Soumaré, président de la Commission de l’Uemoa

Cheikh Hadjibou Soumaré a exprimé la gratitude et la reconnaissance des récipiendaires. Pour le président de la Commission de l’Uemoa, la cérémonie va s’inscrire dans le livre d’or de l’Uemoa car c’est la première fois les responsables d’institution d’intégration du continent sont honorés par l’un des Etats.

« Les gestes que vous venez donc de poser, Excellence Monsieur le président de la République, est l’illustration parfaite de la vision que vous avez du développement de notre continent. Vision qui place l’intégration au cœur de toutes les stratégies. Je voudrais donc, vous exprimer toute notre gratitude, toute notre reconnaissance pour cet honneur que vous nous faites. Je voudrais une fois encore vous dire Merci, car ce mot est l’un des plus beaux et des plus simples qui en même temps a la force d’exprimer de très grands sentiments. Ces remerciements, sont également ceux des organes et institutions que nous représentons car la distinction qui vient d’être nous décernée honore tous nos collègues et tous nos collaborateurs de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) et de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao). Chacun y trouvera en ce début d’année, non seulement la récompense des efforts faits jusque-là pour la construction de l’intégration et le développement de notre sous-région ouest-africaine mais encore et surtout une invitation à davantage de persévérance, d’abnégation et d’initiatives pour relever  le défi qui s’adresse encore sur la voie d’un véritable développement de nos pays » a déclaré Cheikh Hadjibou Soumaré.

La cérémonie constitue également pour les récipiendaires une invite à plus de synergie entre les organes et institutions de la sous-région afin de mieux répondre aux attentes des populations. Le porte-parole des récipiendaires n’a pas manqué de parler de l’année 2014 qui consacre les 20 ans de l’Uemoa.

PH: Dr - Boni Yayi "...Si l’Assemblée nationale n’a pas voté le budget à la fin de cette session extraordinaire, le budget est établi définitivement par ordonnance. » confère l'art 110 de notre Constitution

PH: Dr – Boni Yayi « …Si l’Assemblée nationale n’a pas voté le budget à la fin de cette session extraordinaire, le budget est établi définitivement par ordonnance. » confère l’art 110 de notre Constitution

En 20 ans l’Uemoa a vécu et survécu contrairement à d’autres institutions. Le président Boni Yayi a bien voulu faire remarquer ce détail important en précisant le symbole de cette cérémonie de décoration.

« L’Uemoa est une réalité, je voudrais rappeler cela à l’attention de toute la citoyenneté sous-régionale et pourquoi pas de notre continent. Nous avons créé un certain nombre de regroupement régionaux ; beaucoup ont disparu et l’Uemoa vit toujours avec encore une performance inégalable. Il faut le dire pour ceux qui naissent ou qui sont encore en âge d’adolescence ; l’Uemoa est une réalité, d’abord cette banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest qui constitue notre institution chargée de l’émission des signes monétaires et de la mise en œuvre de la politique de la monnaie et du crédit. (…) Pour se rendre compte de la qualité de notre monnaie, chaque Franc cfa qui est émis est couvert par les aires de change, les devises. Et ce taux de couverture tournerait autour de 110 % (…). C’est un indicateur de bonne gouvernance et de bonne gestion et cela relève de la compétence du Gouverneur, M. Koné ; de tout le management de cette institution et de tout le personnel jusqu’au personnel d’entretien » a félicité le président en exercice de l’Union.

Le président Boni Yayi a également souligné les mérites de la BOAD et de la BIDC, pour le chef de l’Etat constitue aussi une reconnaissance de tout ce que ces différentes institutions ont fait pour le Bénin. Pour finir il a renouvelé les vœux de la nation béninoise aux récipiendaires en leur disant que 2014 sera une année de réussite et de succès pour leurs institutions, pour eux-mêmes et leurs familles.

La rédaction


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page