Flash Infos:

Conférence sur le changements climatiques (COP19) à Varsovie : Le Benin sollicite le soutien de la CEA pour planter 10 millions d’arbres par an


1 364 Vues

Le ministre béninois chargé de la Gestion des Changements climatiques, du Reboisement et de la Protection des Ressources naturelles et Forestières, M. Raphaël Edou affirme que son pays se tournera vers toutes les institutions régionales compétentes, y compris la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique ( CEA), ce 21 novembre 2013 à Varsovie pour réaliser le rêve du président Boni Yayi : Celui  d’amener chaque citoyen à planter un arbre par an.

PH: Dr - M. Raphaël EDOU, ministre béninois chargé de la Gestion des Changements climatiques, du Reboisement et de la Protection des Ressources naturelles et Forestières

PH: Dr – M. Raphaël EDOU, ministre béninois chargé de la Gestion des Changements climatiques, du Reboisement et de la Protection des Ressources naturelles et Forestières

A l’endroit de Mme Fatima Denton, Coordonnateur du Centre africain des politiques en matière de climat ( CAPC ) et  Directrice  par intérim de la Division des Initiatives Spéciales (DIS), M. Edou dira que le projet dénommé « 10 millions d’ âmes, 10 millions d’arbres », une initiative spéciale du président béninois, a été lancé en juillet dernier et a déjà vu planter plus de 4 millions d’ arbres à travers le pays .

Lors d’une réunion en marge de la conférence sur le changement climatique de l’ONU démarrée la semaine dernière à Varsovie, M. Edou et Mme Denton ont discuté des pistes de coopération possibles entre la  CEA et le Bénin en vue d’assurer le pays de l’assistance technique du centre de politique climatique.

A partir de l’année prochaine le processus de renouvellement de l’arbre continuera encore et  sera répété chaque année aussi longtemps qu’il y a des demandes pour les produits forestiers, a révélé le ministre.

M. Edou a expliqué comment le projet est cher au président Yayi, en disant que des fermes de semis ont été ouvertes dans les 546 arrondissements du Bénin et que le secteur privé prend une part active à cette initiative novatrice. «Il ne peut être délivré d’autorisation à aucune société d’exploitation forestière au Bénin, si celle-ci n’apporte pas la preuve de la participation au projet » a t-il dit.

« Le Bénin a envoyé une demande officielle d’assistance technique à la CEA »   a déclaré M. Edou. Mme Denton a rassuré de l’engagement de  M. Carlos Lopes, Secrétaire exécutif de la CEA, pour des actions concrètes sur le développement durable en général et du changement climatique en particulier. (CEA)


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page