Flash Infos:

Visite de Macky Sall au Bénin : Les déclarations des deux Chefs d’Etat


1 257 Vues

Visite de Macky Sall, quatrième président du Sénégal, foule le sol béninois pour une seconde fois ; la première s’était en 2006 lors de l’investiture du président Boni Yayi. Le 25 mars 2012, il remporte le second tour des élections présidentielles face à Abdoulaye Wade.

Ph: Dr - Le dialogue politique entre nos instruments de partenariat et de coopération

Ph: Dr – Le dialogue politique entre nos instruments de partenariat et de coopération

A sa descente de l’avion Macky Sall se confie à la presse : « Je voudrais dire toute ma joie et tout le bonheur que j’ai à me retrouver à Cotonou auprès de mon frère, ami, le président Boni Yayi. Pour répondre à son aimable invitation mais aussi pour honorer un devoir agréable que j’ai eu depuis mon élection. Malheureusement l’agenda sous-régional et international ne m’ont pas permis d’être au Bénin. Mais pour la petite histoire, c’est mon deuxième voyage au Bénin, le premier c’était à son investiture et je représentais le Sénégal en tant que Premier ministre. Je suis venu cette fois-ci accompagné de mon épouse, c’est pour vous dire que c’est une étape importante et aussi plusieurs membres de gouvernement sénégalais : le ministre d’Etat ; des Affaires étrangères ; le ministre de l’Agriculture et de l’équipement rural ; le ministre de l’Enseignement supérieur ; le ministre de la jeunesse ; de l’emploi et de la promotion des valeurs civiles  ainsi que plusieurs hauts fonctionnaires de l’Etat qui sont venus échanger avec nos frères béninois sur les expériences diverses que nous menons dans le pays » a confié Macky Sall

« Comme vous le savez le président Boni Yayi est un économiste qui a beaucoup d’idées qu’il met en chantier. Nous avons tous des difficultés dans nos pays respectifs. Cette situation est globale, vous allez en Europe aujourd’hui, c’est la récrimination, c’est pire ! Donc il est important qu’en Afrique, nous pourrions échanger sur nos expériences réciproques, voir également les difficultés, comment elles se manifestent, comment les solutions sont initiées de façon à bénéficier de l’espérance des uns et des autres » a-t-il déclaré.

« Mais c’est un frère africain qui est venu chez lui. Nous avons toujours une colonie très forte du Bénin au Sénégal bien avant nos indépendances. Vous trouverez plusieurs familles aujourd’hui sénégalaises d’origines béninoises et de noms béninois. Cela prestait déjà avant les indépendances depuis la période coloniale. Le Bénin a toujours été considéré comme la Suisse de l’Afrique par la qualité de ses intellectuels sans parler ; sans parler de Béhanzin que nous avons tous appris  dans nos livres d’histoire et dans nos cours à l’école primaire » a-t-il ajouté.

Pour sa part, le président de la République du Bénin Dr Thomas Boni Yayi à l’accueil de son hôte estime que les relations entre le Sénégal et le Bénin constitue un moteur dans la construction de notre intégration économique au sein de la sous-région et donc avec des répercussions favorables à nos peuples.

« De nombreux défis nous guettent et aucune nation ne peut y faire face isolément, donc nous sommes condamnés à nous parler, à échanger nos expériences et à mettre en place des programmes d’avenir c’est-à-dire capables d’unifier et de rapprocher nos Etats, nos économies, nos gouvernements. Et de manière à faire en sorte que nous puissions renforcer nos capacités de production, de création d’emploi face au chômage de cette jeunesse-là et naturellement nous conduire à la prospérité que nous appelons de tous nos vœux ; donc nous allons probablement à la consolidation de ce rapprochement » a-t-il déclaré.

Yayi Boni a réïtéré les félicitations de la nation béninoise pour la brillante élection à la tête du Sénégal de « son cher frère ami, président démocratiquement élu » Macky Sall.

« Avec cette visite d’Etat nous allons organiser les choses de  manière à ce que nous mettions en place la commission mixte à l’intérieur de laquelle, nous allons pouvoir exprimer ce que nous allons faire ensemble et organiser le dialogue politique au plus haut niveau qui déjà existe. Le dialogue politique entre nos instruments de partenariat et de coopération c’est-à-dire les ministères des Affaires étrangères » a ajouté Boni Yayi.

« Le président Macky Sall parle en notre nom au niveau international en sa qualité de président du Comité d’orientation du Nepad. Le Nepad étant un bel instrument que nous avons su mettre en place grâce aux pères fondateurs, pour nous rapprocher du point de vue de la réalisation des infrastructures, pour nous rapprocher dans la consolidation de la démocratie et de la valeur républicaine mais encore la qualité de la gouvernance dans nos écoles et surtout le renforcement du secteur privé pour le partenariat public-privé, le financement des infrastructures dont nous avons tant besoin qui doivent absolument concourir à une forte intégration sans laquelle nous ne pouvons pas faire face à cette pauvreté dans laquelle nos peuples se retrouvent.  Donc les retombées immenses : il y en a qu’on voit de manière directe, il y a en qui ont des effets dans le temps » a déclaré le président béninois.

La rédaction


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page