Flash Infos:

Décrispation politique / Soglo-Houngbédji : Le nouveau mariage !


1 686 Vues

 Ce mercredi 13 novembre 2013 à l’Hôtel de ville de Cotonou, la surprise était au rendez-vous. Le Conseil municipal dirigé par Nicéphore Soglo et composé en majorité des élus de la Renaissance du Bénin (Rb) a choisi dans ses rangs, un collaborateur du Prd de Me Adrien Houngbédji pour administrer le très stratégique département des Affaires domaniales et environnementales. Un bon présage qui annonce sans doute de lendemains meilleurs entre les deux formations politiques.


PH : DR - deux leaders charismatiques, Nicéphore Soglo et Adrien Houngbédji

PH : DR – deux leaders charismatiques, Nicéphore Soglo et Adrien Houngbédji


Après quelques adversités et des échanges d’hostilités, la Rb et le Prd observent des attitudes conciliantes. On en veut pour preuve les derniers évènements survenus au Conseil municipal de la ville de Cotonou. Ce mercredi 13 novembre, les conseillers municipaux ont procédé entre autres au remplacement de Moukaram Badarou, actuel préfet des Départements de l’Ouémé et du Plateau qui détenait les rênes de la Commission des Affaires domaniales et environnementales à la Mairie de Cotonou. Ce poste très stratégique est désormais occupé par Alexandre Sohou, Conseiller Prd.

Cette nouvelle donne est un élément important qui ne doit pas échapper à la vigilance de l’opinion publique. C’est un signe qui annonce que beaucoup de choses pourraient changer dans les jours à venir entre les deux formations politiques qui ne s’adressaient plus la parole. Au lendemain de l’élection présidentielle de 2011, les dirigeants entretenaient jusque-là des relations conflictuelles. La Rb et le Prd s’accusaient mutuellement de porter la responsabilité de l’échec du candidat unique de l’Union fait la Nation (Un), Me Adrien Houngbédji. Cette adversité entretenue dans un camp comme dans l’autre a été marquée par des déclarations belliqueuses, révélant parfois la persistance d’un clivage historique entre Fon et Goun, un règlement de comptes, voire une vengeance de l’un sur l’autre. Ce cliché met en évidence deux leaders charismatiques, Nicéphore Soglo et Adrien Houngbédji, qui tantôt filent le parfait amour, tantôt s’entredéchirent. La Rb et le Prd sont ainsi devenus un couple qui se marie, divorce et se remarie. Tel est le cas qui se présente aujourd’hui aux yeux de l’opinion publique nationale. En concédant d’importantes attributions à son rival à la Mairie de Cotonou, la Rb a chassé un spectre : l’adversité. Elle semble marquer la rupture d’avec d’anciennes pratiques qui se sont révélées contre-productives pour sa propre vie et ses intérêts. C’est dire que les yeux doux de Léhady Soglo à Adrien Houngbédji est un signe manifeste de décrispation entre leurs formations réciproques. Cette main tendue ouvrira sans doute une nouvelle page des relations entre le Prd et la Rb. C’est peut-être le début d’une entente retrouvée entre les alliés d’hier au détriment d’un Yayi Boni dont la maison prend actuellement au moment les deux tourtereaux se retrouvent dans un nid pour roucouler. (Le Matinal)

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page