Flash Infos:

ZLECAf : La Commission de la CEDEAO accélère la mise en œuvre de la ZLECAF dans l’espace régional


977 Vues

Ph/DR: La stratégie de la CEDEAO pour la mise en œuvre de la ZLECAF vise à améliorer l’efficacité du cadre d’intégration commerciale de la région…

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest adopte une stratégie régionale visant à accélérer dans l’espace ouest-africain la mise en œuvre de l’Accord portant création de la Zone de libre-échange continentale africaine et à tirer parti des opportunités de croissance et de prospérité qu’offre la région.

La 90e session du Conseil des ministres de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) réunie les 6 et 7 juillet 2023 à Bissau, en Guinée-Bissau, a approuvé la stratégie de la CEDEAO en matière de mise en œuvre de l’Accord portant création de la Zone de libre-échange continentale africaine.

Cette étape fait suite à l’adoption de la Stratégie par les ministres du Commerce et de l’Industrie de la CEDEAO (ECOMOTI), lors de la troisième réunion ministérielle qui s’est tenue les 27 et 28 avril à Abidjan en Côte d’Ivoire.

La Commission a élaboré la stratégie de la CEDEAO pour la mise en œuvre de la ZLECAF, afin de garantir l’intégration effective des économies ouest africaines dans le marché continental, en s’appuyant sur les progrès et les acquis de l’intégration régionale en Afrique de l’Ouest, de façon à tirer le meilleur parti des avantages économiques d’un marché commun africain.

La Stratégie de la CEDEAO en matière de mise en œuvre de la ZLECAF vient à point nommé, car elle répond à l’ambition 2023 de l’Union africaine, orientée vers « l’accélération de la mise en œuvre de la ZLECAF » qui est entrée en vigueur le 1er janvier 2021, la date marquant le début des échanges sur un marché unique africain regroupant 54 pays, dont 13 États membres de la CEDEAO.

Lire aussi  COP27 / ZLECAf : La plateforme ATEX, un coup de pouce pour le commerce intra-africain

La stratégie de la CEDEAO pour la mise en œuvre de la ZLECAF vise à améliorer l’efficacité du cadre d’intégration commerciale de la région, à renforcer la coordination entre les États membres sur leurs stratégies nationales de mise en œuvre de la ZLECAF, à renforcer la capacité de production des États membres et leur capacité à s’engager dans la politique commerciale stratégique africaine, et à faire de la ZLECAF un outil efficace pour l’autonomisation économique des femmes et des jeunes.

Bien que la participation à la ZLECAF soit pilotée par les États membres, ils bénéficient du soutien de la CEDEAO, pour veiller à ce que l’Accord contribue à sa vision d’un marché régional pleinement intégré, et que les États membres parviennent à consolider les acquis économiques du Schéma de libéralisation des échanges et de l’Union douanière de la CEDEAO, ainsi que du Protocole sur la libre circulation des personnes, entre autres.« La stratégie de la CEDEAO en matière de mise en œuvre de la ZLECAF constitue une étape importante dans les efforts engagés par la région pour accélérer la mise en œuvre de l’Accord de la ZLECAF », a déclaré Massandjé TOURE-LITSE, Commissaire aux Affaires économiques et à l’Agriculture de la CEDEAO. « La Commission s’est engagée à travailler avec les États membres pour s’assurer que la Communauté, ses populations et ses entreprises bénéficient pleinement du marché africain. » 

 La ZLECAF est l’un des projets phares de l’Agenda 2063 de l’Unions africaine : L’Afrique que nous voulons. Il s’agit d’un ambitieux accord commercial qui porte sur des domaines essentiels de l’économie africaine, notamment le commerce numérique et la protection des investissements. En éliminant les obstacles qui constituent pour les entreprises africaines un frein au commerce de biens et services et à l’investissement sur le continent, la mise en œuvre complète de la ZLECAF devrait stimuler considérablement le commerce intra-africain, en particulier le commerce de la production à valeur ajoutée, ouvrir de nouveaux secteurs économiques, créer des emplois pour les populations jeunes et dynamiques du continent, sortir potentiellement 30 millions de personnes de l’extrême pauvreté et apporter au revenu de l’Afrique un soutien financier d’un montant de 450 milliards de dollars d’ici à l’horizon 2035.

Lire aussi  Consultation régionale sur la mise en œuvre de la ZLECAf : La CEDEAO affûte ses stratégies

Selon le Secrétariat de la ZLECAF, en février 2023, 24 pays et une communauté économique régionale (CER) avaient validé leurs stratégies de mise en œuvre ; 9 stratégies nationales étaient déjà mises en œuvre, tandis que 10 autres et les stratégies de 2 autres CER étaient en cours d’élaboration.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page