Flash Infos:

Bénin  / Lutte contre le chômage des jeunes : 2000 diplômés placés dans les entreprises chaque année à partir de juillet 2020.


27 818 Vues

Ph: DR-: Lancement du Programme Spécial pour l’Insertion dans l’Emploi (PSIE)

Officiellement lancé ce lundi 15 juin 2020, le Programme Spécial pour l’Insertion dans l’Emploi (PSIE) est une initiative qui consiste «à recruter chaque année, à la charge de l’État, 2000 jeunes diplômés à placer dans des entreprises privées ou publiques, sur une période de deux ans. C’était en présence du Conseiller spécial du Chef de l’Etat, Johannes Dagnon, des ministres Romuald Wadagni, Adjidjatou Mathys et Modeste Kérékou et des représentants des Organisations du Secteur privé.

Comme annoncé par le Chef de l’Etat, Patrice TALON, lors de son discours à la nation le 31 juillet 2019, le PSIE est une initiative qui consiste «à recruter chaque année, à la charge de l’État, 2000 jeunes diplômés à placer dans des entreprises privées ou publiques, sur une période de deux ans, avec l’espoir qu’ils sauront se rendre utiles et efficaces pour se faire recruter à l’issue de la période d’insertion, ou alors qu’ils sauront voler de leurs propres ailes dans l’auto emploi…».

Ph: DR-: (De gche à drte) Modeste T. Kérékou, ministre de la Promotion de l’Emploi, Mme Adidjatou Mathys, ministre du Travail et de la Fonction publique et Romuald Wadagni, ministre de l’Economie et des Finances.

Remerciant les représentants des organisations d’entreprises du secteur privé, de leur intérêt pour le programme et de leurs apports tout au long de son processus d’élaboration, Johannes DAGNON, Conseiller Spécial du Président de la République a procédé à la présentation du programme avec l’appui de Achille Houssou du Bureau d’Analyse et d’Investigation de la Présidence de la République.

En effet, cette initiative vise à : améliorer l’employabilité des bénéficiaires du Programme en vue de leur insertion professionnelle durable dans les nouveaux postes d’emploi créés, grâce aux actions d’immersion et d’encadrement et soutenir financièrement la prise en charge totale des salaires des titulaires des nouveaux emplois créés par les entreprises dans le cadre du programme. Cela d’autant que le PSIE intervient dans un contexte marqué par l’urgence d’agir pour améliorer l’employabilité des jeunes tout en contribuant à l’amélioration de la compétitivité des entreprises.

Ph: DR-: Une vue partielle des représentants des organisations d’entreprises du secteur privé.

D’un coût global estimé à 38.662.625.117 FCFA entièrement financé sur le budget national, le PSIE permettra d’impacter 8000 bénéficiaires sur cinq (05) ans (2020-2024) au cours desquels l’État s’engage à : prendre en charge le paiement à 100% des salaires et charges associées des employés bénéficiaires du programme (salaire de base, accessoires et charges sociales) pendant un (1) an correspondant aux douze (12) premiers mois d’immersion en entreprise ; apporter, tout au long de la période d’immersion (avant, pendant et après), un accompagnement aux bénéficiaires pour le développement personnel et professionnel nécessaire à une meilleure autonomisation et une bonne intégration sur le marché du travail et assurer le suivi du déroulement du programme.

Mais au cours de la seconde année, la prise en charge par l’Etat sera partielle à travers le paiement par l’Etat des charges sociales et fiscales (VPS, IPTS et CNSS) au titre des salaires des allocataires dont il bénéficie. L’entreprise bénéficiaire quant à elle paye les salaires nets aux allocataires.

Ce programme qui sera mis en œuvre sur toute l’étendue du territoire national prend en compte tous les secteurs et branches d’activités à fort potentiel d’emplois révélés par l’analyse du marché du travail tels que l’agriculture, l’industrie de transformation de produits agricoles, les TICs, la production de matériaux de construction, les énergies renouvelables, l’assainissement, l’aménagement, le textile et la confection, les services (tourisme, hôtellerie, restauration, microfinance ..).

Les jeunes bénéficiaires du programme seront placés dans les entreprises pour une durée de deux années entières et consécutives. La grille de rémunération salariale retenue est alignée sur les meilleures pratiquées par le secteur privé pour les postes équivalents. Elle se présente comme suit : 100.000 F CFA pour les titulaires d’un Bac professionnel ; 150.000 F CFA pour le niveau Bac + 2 ; 175.000 F CFA pour les Bac +3/4 ; 250.000 F CFA pour le niveau Bac + 5.

Pour être éligible au programme, tout candidat doit remplir les conditions suivantes : Être de nationalité béninoise ; Être âgé de 18 à 40 ans au 31 décembre de l’année de la demande ; Être immédiatement disponible ; Être titulaire d’un diplôme de l’enseignement supérieur (BAC professionnel, BTS ou DUT, LICENCE prof ou DTS, MASTER ou Ingénieur) ; S’inscrire sur la plateforme digitale du PSIE.

Les Ministres Romuald WADAGNI, Adidjatou MATHYS et Modeste KEREKOU ont, tour à tour,  rassuré les représentants des organisations d’entreprises du secteur privé de la disponibilité  du gouvernement à prendre en compte leurs suggestions pour améliorer le programme. Ils invitent chacun à jouer sa partition afin que le PSIE atteigne ses objectifs pour le bonheur des jeunes béninois en quête d’emploi.

Les inscriptions pour le compte de l’année 2020 s’ouvriront le 1er juillet 2020 sur la plateforme digitale du programme www.psie.bj


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page