Flash Infos:

Rapport sur l’Etat de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde: La FAO donne l’alerte sur la faim dans le monde en 2018


356 Vues
Ph:DR: Selon la FAO, 2 milliards dans le monde sont confrontée à une situation

Ph:DR: Selon la FAO, 2 milliards dans le monde sont confrontée à une situation

Au plan mondial la faim a atteint des niveaux record en 2018. Le nombre de personnes touchées s’est chiffré à 821.6 millions ; soit le niveau le plus élevé depuis 2010. C’est ce qu’indique la FAO dans son nouveau Rapport  sur l’Etat de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde publié ce mardi 16 juillet 2019.

Selon ce rapport, le niveau de la faim est repartie à la hausse dans presque toutes les régions de l’Afrique, laquelle représente la région où la prévalence de la sous-alimentation est la plus élevée ; puisqu’elle atteint près de 20 %. On estime 8% de la population en Amérique du Nord et en Europe est confronté à une insécurité alimentaire, essentiellement à des denrées modérées indique l’Organisation onusienne.

En Asie, la région d’Asie de l’Ouest est celle qui enregistre le taux de prévalence le plus élevé avec 12 % de la population  alors que dans la zone Amérique latine et Caraïbes, ce chiffre est inférieur à 7 %.

D’après la FAO, les facteurs qui contribuent à la détérioration de la situation alimentaire mondiale sont : les tensions commerciales accrues ; les ralentissements de l’activité économique ; les conflits et les chocs climatiques.  « Au rythme actuel, les chocs ne s’améliorent pas du tout, nous ne réalisons pas l’objectif d’évaluation d’éradication de la faim fixé pour 2030 » alerte Maximo Terero, Sous-Directeur général de la FAO pour le développement économique et social.

Globalement, la FAO indique que 2 milliards à travers le monde sont confrontées à une situation d’insécurité alimentaire plus ou moins grave. Dans le même temps, le rapport de l’observatoire de statistique international sur le riz  (Osiriz ), l’Afrique pourrait enregistrer une baisse de 5% de sa récolte en 2019.

L’Afrique pourrait enregistrer une baisse de 5% de sa récolte du riz en 2019

En effet, la production mondiale du riz a augmenté de 15 % soit 778,6 millions de tonnes en 2018 d’après la FAO. C’est ce qu’indique OSIRIZ dans son dernier rapport mondial sur le marché du riz.

Dans le détail cette amélioration est liée aux conditions climatiques clémentes qui ont régné dans l’hémisphère nord, ainsi qu’à des prix à la production plus attrayants. En Asie, la progression de la récolte a été tirée par l’Inde, pays où le volume a cru de 3 % alors que la Chine a accusé une baisse de 1 % de sa production.

Du côté de l’Afrique, la zone subsaharienne a vu sa production bondir de 6,8% grâce à des gains enregistrés, notamment dans les pays comme Madagascar et la Tanzanie.

En Afrique de l’Ouest une amélioration de 4.3 % a été signalée du fait de la poursuite des programmes gouvernementaux de soutien aux filières locales. Pour sa part, l’Egypte, l’un des gros producteurs du riz du continent autrefois, a connu une baisse de 23% de son stock ; conséquence de la réduction des superficies rizicoles.

S’agissant des perspectives mondiales pour 2019, Osiriz indique qu’une récolte en baisse de 777.6 millions de tonnes est attendue. En Asie les récoltes demeurent stagnées tandis que l’Afrique pourrait enregistrer une baisse de 5% de sa récolte.


Un commentaire

  1. Tant qu’on ne réglera pas le problème démographique dans le monde surtout en Afrique, nous aurons toujours le problème de nourriture.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page