Flash Infos:

29EME CONGRES DE LA SLAO A LA FLASH/UAC : Langues, cultures et développement au cœur de débats scientifiques


1 204 Vues

 La Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines de l’Université d’Abomey-Calavi abrite dès ce mardi, et ce jusqu’au dimanche 16 août, les assises du 29ème congrès de la Société Linguistique de l’Afrique de l’Ouest, SLAO. D’éminents enseignants et chercheurs, en provenance de cinq pays de l’Afrique de l’Ouest y prennent part.

FLAVIEN GBETO Doyen de la FLASH UAC.

FLAVIEN GBETO Doyen de la FLASH UAC.

«Langues et cultures comme outils de cohésion et de développement », c’est autour de ce thème que enseignants, chercheurs, doctorants, hommes de lettres et de sciences vont s’échanger durant six jours. Les assises de la SLAO visent plusieurs objectifs. Il s’agit surtout de promouvoir l’enseignement et la recherche en linguistique dans tous ses aspects au sein de l’espace CEDEAO, d’approfondir et de faire connaître les réflexions et propositions sur les questions d’enseignement des langues nationales, de recherche et de prospective professionnelle et économique. Traditionnellement, le congrès de la SLAO contribue au renforcement des capacités des enseignants et des chercheurs en vue du développement endogène durable des pays membres. A en croire le Professeur Flavien GBETO, Doyen de la FLASH, les présentes assises permettront aux participants de prendre des résolutions hardies relatives à l’introduction des langues nationales dans le système éducatif formel et à l’alphabétisation des masses. Des recommandations seront également formulées sur le développement des industries culturelles dans l’espace CEDEAO. Plus de cent cinquante participants en provenance du Ghana, du Nigeria, du Togo, de la Côte d’Ivoire et du Bénin prennent part aux assises du 29ème congrès de la SLAO. Au moins cent thèmes portant sur différents domaines de la linguistique dont la sociolinguistique, la psycholinguistique, la description linguistique, la didactique des langues, la communication et la culture seront développés par les participants sur six jours.

Créée en 1960, la SLAO est une société savante, un outil d’intégration et un puissant instrument de recherche fondamentale et appliquée en linguistique. Après les rencontres de 1980 et 2006, c’est la troisième fois que le Bénin accueille le congrès de la SLAO. Le Nigeria est le dernier pays en date à organiser cette rencontre scientifique qui a lieu tous les deux ans. Il se tient de manière rotative entre les pays francophone et anglophone de l’Afrique de l’Ouest.

Charles Dossou LIGAN


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page