Flash Infos:

Grande rencontre africaine de la société d’économétrie mondial à Cotonou: Pari gagné par l’Economiste, Prof Wantchékon

Ph: DR-: Présidium à l'ouverture des travaux

Ph: DR-: Présidium à l’ouverture des travaux

 Le Bénin a accueillie du  12 au 14 juillet 2018, la Conférence africaine de la société d’économétrie internationale. Pendant trois jours, les acteurs de l’économétrie de la conférence africaine de la société ont tenu la grande rencontre d’échange annuelle pour expliquer non seulement l’importance de l’économétrie pour le développement, mais aussi de promouvoir l’utilisation des mathématiques et des statistiques. Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Aurélien Agbénonci, a procédé, le jeudi 12 juillet 2018 à Cotonou, à l’ouverture des travaux de la Conférence africaine de la société d’économétrie. Cette rencontre, qui se tient après celle de l’année dernière d’Alger, a  rassemblé de grands noms dans le domaine de la recherche économique sur le plan mondial dont le Prix Nobel d’Economie 2007.

Moïse TCHEGNONSI

Montrer à travers l’économétrie aux acteurs politiques, économiques, de la santé, de la société civile et bien d’autres aspects de la vie les outilles existant à une meilleure prise de décision nécessaires pour un développement exclusif des nations et promouvoir l’usage des mathématiques et des outils statistiques pour mieux comprendre les tendances économiques, afin de formuler des politiques plus adaptées.  C’est l’objectif premier des assises de la Conférence africaine de la Société d’économétrie. Durant trois jours, les acteurs du secteur ont porté leur réflexion sur plusieurs panels comme les femmes et le développement, les conflits, l’analyse dynamique à l’économie, l’éducation, la santé l’inclusion financière, l’agriculture,  le développement et bien d’autres. Une conférence organisée sous la supervision de l’African School of Economics que préside Léonard Wantchékon, professeur d’économie et enseignant à Princeton University sise aux Etats Unis d’Amérique. Suivant ses propos, la société d’économétrie est une société internationale qui contribue à l’avènement de la théorie économique dans sa relation avec les statistiques et les mathématiques. Pour lui, plusieurs aspects qui intéressent le secteur d’économétrie, comme les reforme qu’on peut initier au niveau de l’administration local, et qui doivent répondre à une certaine logique. La problématique de l’économétrie qui a été au cœur de cette rencontre internationale a  servi de tremplin pour les économétriciens, les professeurs, les doctorants, les cadres et experts venus de plusieurs pays des continents Européens, d’Amérique et de l’Afrique pour discuter des enjeux de cette approche pour le Bénin et le continent.

Ph/ DR- Photo de famille des participants à Cotonou

Ph/ DR- Photo de famille des participants à Cotonou

A en croire  le président d’African school of Economics, la conférence de Cotonou a été également une occasion pour promouvoir l’utilisation des mathématiques et des statistiques dans le processus du développement. Ceci pour permettre la complexité de la vie économique, la nécessité de faire des prévisions et de concevoir des modèles de développement qui sont propres ou tiennent compte des réalités des pays, requiert des outils fiables d’analyse les plus avancés que sont les mathématiques et les statistiques. Selon lui, la Société d’économétrie, coopère à l’amélioration de la théorie économique dans sa relation avec les statistiques et les mathématiques. Ces trois jours de réflexion ont permis d’avoir des données statistiques fiables afin de prendre des décisions importantes pour le développement du pays.
La Conférence africaine de la Société d’économétrie de l’année prochaine se tiendra à Rabat au Maroc.

— Toutestgrace

A propos de Toutestgrace

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>