Flash Infos:

CM13 – 2024 à Abu Dhabi : l’accession des Comores à l’OMC est prête pour adoption formelle


866 Vues

Ph:DR: Comores – Etat de l’accession à l’OMC

Le 9 janvier 2024, les Membres de l’OMC (Organisation mondiale du Commerce)

Ph:DR: Le président des Comores, Azali Assoumani

participant aux négociations en vue de l’accession des Comores sont convenus par consensus, ad referendum, des modalités d’accession du pays à l’Organisation, ce qui devrait permettre à ce pays moins avancé (PMA) de devenir Membre de l’OMC. Suite à la conclusion du mandat du Groupe de travail, l’ensemble de textes relatifs à l’accession des Comores sera présenté aux Ministres pour décision formelle à la treizième Conférence ministérielle (CM13) de l’OMC, qui se tiendra à Abou Dhabi du 26 au 29 février.

Selon un communiqué de presse de l’OMC, la Directrice générale de l’OMC, Mme Ngozi Okonjo-Iweala, a félicité les Comores pour avoir achevé avec succès les travaux techniques en vue de leur adhésion. « Cela fait 17 ans que vous avez déposé votre demande initiale d’adhésion à l’OMC, et cette adhésion est maintenant fermement à votre portée. Je voudrais rendre hommage au président Azali Assoumani et aux dirigeants politiques du pays qui ont apporté un soutien inestimable à l’effort d’adhésion depuis la première réunion du groupe de travail en 2016. Je tiens également à saluer l’énorme travail réalisé par les négociateurs et les experts techniques du pays » a-t-elle déclaré.

La DG Okonjo-Iweala a souligné l’importance de l’adhésion des PMA à l’Organisation, d’autant plus qu’il s’est écoulé plus de huit ans depuis la conclusion du mandat d’un groupe de travail (l’accession de l’Afghanistan) – l’écart le plus long dans l’histoire de l’OMC. « J’espère qu’à l’avenir, nous pourrons faire mieux et aller plus vite, car 22 pays souhaitent actuellement adhérer à l’OMC ».

La Directrice générale a souligné que les Comores apportent beaucoup à l’OMC. En plus d’être membre de l’Union africaine, l’État de l’océan Indien est membre de la Francophonie et de la Ligue arabe. À propos de cette dernière, elle a souligné l’importance pour les membres de l’OMC d’accueillir les Comores en tant que nouveau membre lors de la prochaine conférence ministérielle qui se tiendra aux Émirats arabes unis (EAU).

En tant que futur membre de l’OMC, les Comores devront se concentrer sur la meilleure façon de tirer parti des avantages de l’adhésion. La DG Elle s’est donc engagée à soutenir le secrétariat de l’OMC dans la phase critique qui suit l’adhésion et au-delà. « Poursuivre ses intérêts et objectifs nationaux à l’OMC n’est pas une tâche facile. Les négociateurs de l’adhésion plaisantent souvent en disant que les négociations d’adhésion sont difficiles, mais que l’adhésion peut être encore plus difficile », a-t-elle fait remarquer.

« Faire de notre adhésion à l’OMC un nouveau et puissant levier de développement… »

« Notre adhésion à l’OMC ne doit pas être considérée comme une fin en soi, mais plutôt comme le point de départ d’un autre projet, encore plus ambitieux. Celui de moderniser la gestion financière de notre administration publique pour l’adapter aux engagements pris lors de notre adhésion à l’OMC et en faire un outil efficace de développement » a déclaré pour sa part, Kamaldini Souef, ministre des postes, des télécommunications et de l’économie numérique, et chef de la délégation des Comores, en poursuivant :

« Dans ce contexte, nous sollicitons plus que jamais l’appui technique et financier de tous nos partenaires bilatéraux et multilatéraux pour faire de notre adhésion à l’OMC un nouveau et puissant levier de développement avec l’objectif de faire des Comores un pays émergent à l’horizon 2030 », a-t-il ajouté.

Le Président du Groupe de travail, l’Ambassadeur Omar Zniber du Maroc, a transmis aux Comores les félicitations de l’ensemble des membres. Après la conclusion de la 10e réunion du Groupe de travail, il a indiqué qu’il informerait la présidente du Conseil général, l’ambassadrice Athaliah Molokomme du Botswana, que l’ensemble des textes relatifs à l’adhésion des Comores est prêt à être présenté aux ministres lors de la 13e Conférence ministérielle.

L’Ambassadeur Zniber a rendu hommage à la délégation des Comores et à l’équipe de négociateurs qui ont travaillé pendant des années pour rendre possible la vision stratégique de l’adhésion du pays à l’OMC. « Je ne peux qu’admirer la manière dont les Comores, malgré leurs ressources économiques et administratives relativement limitées, ont trouvé les moyens de mener à bien le processus long et complexe d’accession à l’OMC, qui a débuté en 2008 », a-t-il déclaré.

En effet, la MC13 sera l’occasion pour les Comores de présenter leur stratégie post-adhésion sur la mise en œuvre de leurs engagements et obligations afin de participer aux travaux quotidiens de l’OMC. Les Comores peuvent commencer à se préparer pour la 13ème Conférence ministérielle, édition 2024 afin de pouvoir profiter pleinement des avantages de l’adhésion à l’OMC. « Les Comores auront besoin d’autant d’assistance technique et de renforcement des capacités au cours de la période post-adhésion qu’au cours de la période d’adhésion » conseille l’Ambassadeur Zniber.

Les membres ont félicité les Comores et souligné l’importance d’intégrer un PMA supplémentaire dans le système commercial multilatéral, huit ans après les dernières adhésions à l’OMC. Ils ont également noté que le travail diligent et systématique réalisé par les Comores, ainsi que la volonté politique manifestée par les autorités de Moroni, montrent comment le processus difficile de l’adhésion à l’OMC peut être mené à bien.

A la découverte des Comores 

Les Comores sont un pays moins développé de l’océan Indien, avec une population d’environ 820 000 habitants. Le gouvernement de l’Union des Comores a déposé une demande d’adhésion à l’OMC en février 2007 et le groupe de travail a été créé en octobre 2007. En octobre 2013, le pays a soumis son Mémorandum sur le régime de commerce extérieur. La première réunion du groupe de travail sur l’accession de l’Union des Comores s’est tenue le 2 décembre 2016.

L’OMC…

L’Organisation mondiale du Commerce (OMC) s’occupe des règles générales régissant le commerce entre les pays. Sa principale fonction est de favoriser autant que possible la bonne marche, la prévisibilité et la liberté des échanges.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page