Flash Infos:

Bénin / Rapport pays 2023 de la Banque africaine de développement : Une approche concertée pour saisir les opportunités d’investissement dans différents secteurs


822 Vues

Ph: DR-: Bénin / Rapport pays 2023 de la Banque africaine de développement : Une approche concertée pour saisir les opportunités d’investissement dans différents secteurs

La Banque africaine de développement recommande au Bénin d’adopter une approche concertée pour saisir les opportunités d’investissement dans l’agriculture, l’énergie, les transports ou l’industrie verte, dans son Rapport pays 2023, lancé officiellement, mardi 3 octobre 2023 à Cotonou. Ce rapport national publié sur le thème « Mobiliser les financements du secteur privé en faveur du climat et de la croissance verte », s’inscrit dans le cadre des Perspectives économiques en Afrique 2023.

Ce rapport national publié sur le thème « Mobiliser les financements du secteur privé en faveur du climat et de la croissance verte » s’inscrit dans le cadre des Perspectives économiques en Afrique, rapport phare publié en mai dernier par le Groupe de la Banque africaine de développement.

À l’occasion de la cérémonie de lancement, les résultats et recommandations contenus dans le rapport ont animé les échanges entre ministres, ambassadeurs, représentants d’institutions internationales et d’organisations régionales, dirigeants du secteur privé et membres de la société civile.

«Nous saluons la qualité du rapport et les recommandations qu’il contient. Nous allons nous les approprier pour bien verdir le plan d’actions du gouvernement pour la période 2021-2026 », a déclaré José Tonato, ministre béninois du Cadre de vie et du Développement durable.

Selon M. Tonato, le Bénin a un engagement politique fort en faveur de l’action climatique et une transition rapide vers la croissance verte passe par la résolution des défis liés au financement. Les opportunités de financement du secteur privé pour la croissance verte et l’action climatique au Bénin sont réelles, et une approche concertée des différentes parties prenantes pourrait aider le pays à saisir les opportunités d’investissement dans tous les secteurs, en particulier l’agriculture, l’énergie, les transports, l’eau, la gestion des déchets, l’industrie verte, etc.

«Le Bénin est déjà pleinement engagé dans le développement d’instruments innovants de la finance verte : l’émission récente d’obligations pour le développement durable et la Banque verte de la Caisse de dépôts et consignations du Bénin, qui sera la première facilité de financement vert du continent africain, en sont des exemples concrets », a salué Robert Masumbuko, responsable du bureau pays de la Banque africaine de développement au Bénin.

«Le Groupe de la Banque entend mobiliser cette année, au titre du Fonds climatique Canada-Banque africaine de développement, des financements concessionnels de 18,3 millions de dollars américains pour appuyer la résilience climatique dans le cadre de la modernisation et l’extension du Port autonome de Cotonou », a-t-il annoncé.

Parmi les intervenants, Eléonore Yayi Ladekan, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique du Bénin et Édouard Dahomé, secrétaire d’État à l’Énergie, ont salué la pertinence du rapport. Ils ont plaidé pour un renforcement des capacités nationales à bien formuler des projets bancables pour la mobilisation de la finance verte du secteur privé. Dans la perspective de la prochaine Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP 28, 30 novembre au 12 décembre), ils se sont engagés à diffuser le rapport au sein de leurs ministères respectifs.

Au cours de la cérémonie de lancement, les participants ont aussi souligné l’importance de créer une plateforme pour les petites et moyennes entreprises, dédiée à la promotion de l’entreprenariat vert au Bénin.

À propos du Groupe de la Banque africaine de développement
Groupe de la Banque africaine de développement est la principale institution du financement du développement en Afrique. Il comprend trois entités distinctes : la Banque africaine de développement (BAD), le Fonds africain de développement (FAD) et le Fonds spécial du Nigeria (FSN). Représentée dans 41 pays africains, avec un bureau extérieur au Japon, la Banque contribue au développement économique et au progrès social de ses 54 États membres régionaux. (Source : Groupe de la BAD)


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page