Flash Infos:

Bénin / Refresher Program 2023 : Des professionnels des médias de l’Afrique de l’Ouest s’engagent à promouvoir le dialogue interreligieux et la paix


2 292 Vues

Ph:Dr: Photo de famille après la célébration de la messe

La 8ème Edition du Refresher Program 2023 des journalistes et communicateurs catholiques de l’Afrique de l’Ouest réunis à Cotonou du 9 au 17 août 2023 au Centre Saint Jean Eudes d’Atrokpocodji dans la commune d’Abomey-Calavi, ville voisine de Cotonou au Bénin, a pris fin sur une note de satisfaction et de recommandations. Co-organisé par l’Association béninoise des communicateurs et journalistes catholiques  du Bénin (ABCJ/KTO) et l’Union Catholique Africaine de la Presse du Burkina Faso (UCAP-Burkina), le Refresher Program 2023 a réuni quatre-vingt (80) participants venus de neuf (9) pays que sont le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana, la Guinée, le Mali, le Nigéria, le Sénégal et le Togo.

«Dialogue interreligieux et promotion de la paix en Afrique de l’Ouest : Contribution des communicateurs et des professionnels des médias », c’est le thème de Cotonou.

Afin de rentrer spirituellement dans la rencontre, Mgr Eugène Cyrille HOUNDEKON, Evêque d’Abomey et Président de la Commission épiscopale des Moyens de communications du Bénin a conduit la prière des Vêpres dans la soirée du 9 août dans la chapelle du centre Saint Jean Eudes. Il a saisi l’occasion pour souhaiter la bienvenue aux hôtes et les a confiés à la providence divine pour que toutes les activités se déroulent au mieux.

Place a été ensuite faite à la présentation individuelle des membres des différentes délégations afin de mieux faire connaissance. C’est à l’issue de cette présentation que les participants ont consacré un moment d’hommage aux membres de l’UCAP de différents pays décédés dans l’intervalle des Refresher Program de 2022 et 2023. Il s’agit de Paul Miki ROAMBA de l’UCAP-Burkina,  d’Augustin KOSSI du Togo et de Kwesi ANNOH et John KUMAH du Ghana. Prières  et témoignages ont marqué ces forts instants.

De la cérémonie d’ouverture

La grande cérémonie d’ouverture de cette importante rencontre des journalistes et communicateurs catholiques de l’Afrique  a été présidée, le 10 août 2023,  par Mgr  Bernard de Clairvaux TOHA WONTACIEN, évêque du diocèse de Djougou et Président de la Commission épiscopale en charge du Dialogue interreligieux du Bénin. Elle a également connu la présence des représentants du ministère de l’Intérieur, du secrétaire général  de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) du Bénin et d’autres invités de l’Administration et de l’Eglise Catholique du Bénin. Elle a été ponctuée par plusieurs allocutions.

Mme Reine AZIFAN, présidente du comité d’organisation s’est attelée à planter le décor en souhaitant la bienvenue aux participants, puis a exprimé sa joie de voir que le Bénin, malgré toutes les difficultés, a tenu à relever le défi.

Monsieur Guy Constant EHOUMI, président de l’ABCJ/KTO a livré le message du Vatican qui insiste sur la nécessaire prise de conscience des professionnels des médias et de la communication de l’importance de leur rôle pour la consolidation de la paix à travers le dialogue interreligieux. Le président de l’UCAP-Afrique, Charles AYETAN, a saisi cette occasion pour inviter la région Ouest-Afrique à prendre part au Refresher Program que l’UCAP Continentale organise en novembre 2023 en Ouganda et au Congrès continental au Ghana en juillet 2025.

Quant à Monsieur Alexandre Le Grand ROUAMBA, président de l’UCAP-Burkina Faso et co-Président du Comité d’organisation, il a dit toute sa reconnaissance à chacun et à tous pour l’engagement et le sacrifice consenti pour rallier le Bénin afin de garantir la réussite de cette activité. Initiatrice du Refresher Program Afrique de l’Ouest, l’UCAP-Burkina, à travers son Président, a félicité la section sœur du Bénin pour avoir battu le record de participation (9 pays pour 80 participants). Il n’a pas manqué de féliciter la Guinée et le Nigéria qui prennent part, pour la première fois, à une édition des  Refresher Program de l’Afrique de l’Ouest. Alexandre Le Grand ROUAMBA a rappelé que toutes les religions aiment la paix et il est indispensable que les uns respectent la culture et la religion des autres pour une société de concorde.

Pour sa part, Monsieur Julien AKPAKI, Secrétaire Général, représentant le Président de la HAAC a rappelé que le journaliste est celui qui collecte, traite, vérifie et diffuse l’information et que de ce fait, il doit savoir que ses micros, caméras et plumes sont aussi dangereux que les armes. La maîtresse de cérémonie a fait noter le message de soutien de l’aumônier de l’Association Ivoirienne des journalistes et communicateurs catholiques.

Le discours d’ouverture est revenu à Mgr Bernard de Clairvaux TOHA WONTACIEN, Evêque de Djougou. Il a exhorté les journalistes et communicateurs catholiques à être lumière du monde à travers l’exercice de leur métier. Des intermèdes musicaux bien à propos ont permis à l’assistance de cerner un pan de la culture du Bénin.

Des communications et des panels

A l’issue de la suspension, l’Evêque de Djougou a donné la communication inaugurale du Refresher Program, Bénin 2023,  qui a porté sur le thème central : « Dialogue interreligieux et promotion de la paix en Afrique de l’Ouest : contribution des communicateurs et des professionnels des médias ». Le conférencier a présenté un aperçu des religions dominantes en Afrique de l’ouest, en l’occurrence l’islam, le christianisme et les autres religions, notamment les religions traditionnelles. Selon Mgr Bernard de Clairvaux, l’exemple du Bénin est une illustration de la bonne cohabitation entre plusieurs religions. Car il est rare de voir que l’on refuse le mariage entre deux personnes qui s’aiment pour des raisons ethniques ou religieuses. Cette pluralité est une bonne chose de son point de vue. Il a cité le philosophe Socrate à travers sa célèbre phrase : connais-toi, toi-même : se connaitre aide ou contribue à briser les stéréotypes qui créent des problèmes que l’on pourrait éviter. Il a mis l’accent sur l’importance de la tolérance, qui favorise le vivre-ensemble et la paix. L’Evêque de Djougou a donné des exemples sur son enfance en rappelant qu’il est allé à l’école coranique avec des enfants d’autres confessions religieuses.

Selon lui, le dialogue interreligieux ne se résume pas à favoriser la paix mais c’est aussi le développement durable. Sans la paix, il n’y a pas de développement. C’est un outil puissant qui favorise la création d’un monde paisible. Le dialogue franc, les échanges interreligieux, les projets de développement communautaire, l’éducation interreligieuse sont autant d’initiatives que proposent Mgr Bernard de Clairvaux TOHA WONTACIEN.

Le panel a porté sur le thème : « Solidarité africaine face à l’extrémisme religieux : quel rôle pour les médias et communicateurs  ». Il a été animé par Monsieur Théodore LOKO, ancien Ambassadeur du Bénin près le Saint Siège et Monsieur Fernand NOUWLIGBETO, journaliste et enseignant chercheur à l’Université d’Abomey-Calavi. Dans leurs interventions, les deux panélistes ont développé les attitudes et comportements professionnels que doit avoir le journaliste pour ne pas favoriser l’extrémisme religieux. Des orientations et recommandations ont aussi été faites dans ce sens.

Cette deuxième journée s’est achevée avec la messe inaugurale présidée par Mgr Bernard de Clairvaux TOHA WONTACIEN, évêque de Djougou, qui avait à ses côtés Mgr Roger ANOUMOU, évêque du diocèse de Lokossa (Bénin)  ainsi que plusieurs prêtres.

Dans son homélie, Mgr Bernard de Clairvaux a relevé que l’apôtre Paul nous exhorte à un don joyeux et sincère. « Dieu nous a doté d’immenses potentialités. Mettons-les au service de l’humanité pour avoir un monde de paix », a enseigné l’évêque avant de rappeler que Saint Laurent est un exemple à suivre. « Comme lui, nous sommes appelés à être des témoins du dialogue. Que son exemple nous aide à bâtir des ponts entre les cœurs. Qu’il soit pour nous un modèle de charité et nous encourage à semer les graines de la paix et de l’amour », a-t-il conclu.

La journée du vendredi 11 août 2023, a été consacrée à trois thèmes. Il s’agit d’abord de « Inculturation : opportunités et limites pour la foi » qui a été développé par le Père Justin BOCOVO, Curé de la paroisse Notre Dame de la Visitation de Gbèdagba au Bénin. Islamologue et responsable de la Commission diocésaine du dialogue interreligieux et de l’œcuménisme, il a articulé son intervention autour de trois points : L’Eglise est née pour évangéliser ; L’inculturation et le dialogue avec la religion traditionnelle africaine et Le chrétien face aux défis des traditions ancestrales.

Dans son développement, le Père BOCOVO a suivi cette chronologie en insistant sur un certain nombre d’éléments qui permettent aux chrétiens catholiques de cerner la notion d’inculturation dans sa profondeur, afin d’en tenir compte dans l’affinement du dialogue entre l’Eglise Catholique et les cultures traditionnelles africaines.

La deuxième communication du 11 août a été faite autour de « Défense et protection des frontières à l’ère de la crise sécuritaire : défis des Forces de Défense et de Sécurité ». Il a été présenté par le Commissaire Divisionnaire de Police, Abdoul-Hazizou BAH l’IMAM, représentant du ministère de l’Intérieur du Bénin. Le conférencier a insisté sur quelques cas d’opérations conjointes et d’initiatives de coopération entre plusieurs pays de la sous-région ouest-africaine ayant pour objectif la mutualisation des efforts pour mettre les populations à l’abri du péril sécuritaire lié à l’extrémisme violent et au terrorisme.

En cinq (5) points, le Commissaire Abdoul-Hazizou BAH l’IMAM de la Direction Générale de la Sécurité Publique au Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité Publique du Bénin a fait le tour d’horizon des mesures et actions engagées avec leurs résultats, sans perdre de vue les défis des Forces de Défense et de Sécurité du Bénin face à l’extrémisme violent ; lesquels défis restent les mêmes pour l’ensemble des pays de la région ouest africaine.

Troisième thème de la journée : « Famille, protection de la vie et promotion de la paix : éducation des jeunes à la paix et à la protection de la vie ». C’est le thème développé par  Prof. Dorothée Akoko KINDE GAZARD, parasitologue et ancienne ministre de la Santé du Bénin. Dans sa présentation articulée autour de trois points : La Prof GAZARD a mis un accent particulier sur la définition de la famille chrétienne catholique, sur l’institution du mariage catholique, avant de déboucher sur l’importance de la famille comme étant le fondement de la société humaine et la source de la vie humaine.

Les recommandations

RECOMMANDATION 1 : Pour un dialogue interreligieux sincère – Considérant les évolutions entre groupes religieux et autorités publiques durant les vingt dernières années – Considérant que cette situation conduit à repenser les conséquences de la diversité religieuse dans la société civile. – Considérant la capacité de collaboration entre communautés religieuses Nous, participants au Refresher Program et membres des associations des journalistes et communicateurs catholiques de l’Afrique de l’Ouest, réunis au sein de l’Union Catholique Africaine de la Presse (UCAP) tenu sous le thème : « Dialogue interreligieux et promotion de la paix en Afrique de l’Ouest : Contributions des communicateurs et des professionnels des médias » Appelons les confessions religieuses dans nos pays respectifs à vivre un sincère dialogue interreligieux pour plus de cohésion sociale, facteur de paix. RECOMMANDATION 2 : Pour le respect du principe de la laïcité dans nos pays – Considérant que tous les pays participants au Refresher Program de l’UCAP Afrique de l’Ouest disposent dans leurs constitutions que l’Etat est laïc – Considérant la nécessité de mettre toutes les religions sur le même pied d’égalité – Considérant la situation socio-sécuritaire de nos pays respectifs – Considérant le rôle important que jouent les différentes communautés coutumières et religieuses dans la résolution des crises Nous, participants au Refresher Program et membres des associations des journalistes et communicateurs catholiques de l’Afrique de l’Ouest réunis au sein de l’Union Catholique Africaine de la Presse (UCAP) tenu sous le thème : « Dialogue interreligieux et promotion de la paix en Afrique de l’Ouest : Contributions des communicateurs et des professionnels des médias » Recommandons à nos Chefs d’Etat le respect du principe de la laïcité à travers la considération équitable des différentes confessions religieuses RECOMMANDATION 3 : Pour une presse plus responsable – Considérant le rôle combien important que joue la presse dans l’éducation et la sensibilisation des populations – Considérant le danger que peut véhiculer une presse partisane Nous, participants au Refresher Program et membres des associations des journalistes et communicateurs catholiques de l’Afrique de l’Ouest réunis au sein de l’Union Catholique Africaine de la Presse (UCAP), tenu sous le thème : « Dialogue interreligieux et promotion de la paix en Afrique de l’Ouest : Contributions des communicateurs et des professionnels des médias » Recommandons aux hommes et femmes de médias de notre sous-région, un traitement équitable, juste et apaisé des faits religieux pour une société de concorde et pour un meilleur vivre-ensemble. Fait à Cotonou le 17 août 2023 Les Participants

De la journée d’excursion

La journée du samedi 12 août a été consacrée à l’excursion à travers  une descente dans la ville historique de Ouidah et à Cotonou. Tour à tour, les participants ont visité le temple des pythons, la basilique de Ouidah et la route des esclaves. Moments d’histoire mais surtout de vives émotions avec cette immersion dans la vie de nos aïeux qui ont été déportés après avoir connu l’enfer sur terre. A l’issue de cette visite, les participants ont passé d’agréables moments au bord de la plage.

A Cotonou, en dehors d’un tour de ville, les principales places publiques incarnant le tourisme mémoriel ont été visitées. Il s’agit de la place Bio Guéra, du monument de l’Amazone, de la fresque de l’unité, etc. Des moments simplement conviviaux !

Après toutes ces activités, une pause a été observée le dimanche 13 août 2023 à l’issue la messe présidée par le Père Moïse DADJA (Togo) qui avait à ses côtés l’abbé Etienne GANGA (Burkina Faso) et le Père Anicet GNANVI, Directeur de la Communication de la Conférence Episcopale du Bénin, aumônier de la communauté des journalistes et communicateurs catholiques du Bénin. La journée du lundi 14 août a été rendue libre.

Le mardi 15 août 2023, les participants ont mis le cap sur Abomey pour y célébrer la fête de l’Assomption avec l’ordinaire des lieux qui a en charge les moyens de communications sociales. Sur le chemin, ils ont marqué un arrêt à Allada pour visiter le Sanctuaire Notre-Dame de la Divine Miséricorde qui abrite les locaux de Radio Immaculée Conception qui a assuré quotidiennement des émissions en direct et en différé des travaux du Refresher Program.

Les motions de remerciement

MOTION DE REMERCIEMENT 1 : A l’endroit de la Conférence épiscopale du Bénin – Considérant l’implication de la Conférence épiscopale du Bénin à travers son président de la Commission épiscopale des moyens de communications sociales et l’Evêque responsable de la Commission du dialogue interreligieux Nous, participants au Refresher Program et membres des associations des journalistes et communicateurs catholiques de l’Afrique de l’Ouest réunis au sein de l’Union Catholique Africaine de la Presse (UCAP), tenu sous le thème : « Dialogue interreligieux et promotion de la paix en Afrique de l’Ouest : Contributions des communicateurs et des professionnels des médias » Adressons nos vifs remerciements : – A la Conférence épiscopale du Bénin – A leurs Excellences Messeigneurs Eugène Cyrille HOUDEKON et Bernard de Clairvaux TOHA WONTACIEN MOTION DE REMERCIEMENT 2 : A l’endroit de l’ABCJ/KTO et de l’UCAP-Burkina – Considérant la bonne tenue du Refresher Program Bénin 2023 – Considérant l’engagement de l’Association Béninoise des communicateurs et journalistes catholiques du Bénin (ABCJ/KTO) – Considérant l’investissement de l’Union Catholique Africaine de la Presse du Burkina Faso (UCAP-Burkina) pour une tenue régulière du Refresher Program Nous, participants au Refresher Program et membres des associations des journalistes et communicateurs catholiques de l’Afrique de l’Ouest réunis au sein de l’Union Catholique Africaine de la Presse (UCAP), tenu sous le thème : « Dialogue interreligieux et promotion de la paix en Afrique de l’Ouest : Contributions des communicateurs et des professionnels des médias » Remercions : – Le bureau exécutif de l’ABCJ/KTO et le comité d’organisation du Refresher Program pour leur disponibilité et pour le succès du 8e rendez-vous Ouest-africain des journalistes et communicateurs catholiques, – L’UCAP-Burkina pour son leadership qui assure la régularité des différentes éditions des Refresher Program : Fait à Cotonou le 17 août 2023 Les Participants

A la Cathédrale Saint Père Pierre et Saint Paul d’Abomey, Mgr Eugène Cyrille HOUNDEKON  et toute la communauté des fidèles de la paroisse ont réservé un chaleureux accueil à l’ensemble des participants. L’occasion a été donnée aux présidents de l’UCAP-Burkina et de l’ABCJ/KTO de présenter le Refresher et de traduire leur reconnaissance à Mgr HOUNDEKON qui a en charge les Moyens de communications sociales.

Il a félicité et remercié les journalistes et communicateurs catholiques pour leur engagement et les a rassurés de ses prières. De jeunes séminaristes béninois qui étaient en stage dans le diocèse d’Abomey ont saisi l’opportunité de la visite des journalistes catholiques pour exposer leurs œuvres d’arts plastiques et offrir, avec d’autres groupes musicaux du diocèse, un concert  aux UCAPiens. C’est au cours du déjeuner convivial d’Abomey que les attestations ont été remises aux participants.

Avant de se quitter, les participants ont tenu, dans la journée du 16 août, leur assemblée plénière consacrée essentiellement au partage d’expérience des différentes associations  nationales (afin de favoriser une capitalisation au sein de la famille UCAP-Afrique de l’Ouest), à l’évaluation et à l’adoption des conclusions de ce 8e Refresher Program. Cette tribune d’échanges a été co-dirigée par Monsieur Alexandre Le Grand ROUAMBA, président de l’UCAP-Burkina et Mme Reine AZIFAN, présidente du Comité d’organisation. Les expériences enrichissantes variaient d’un pays à l’autre.

L’évaluation faite a permis aux organisateurs de noter les points positifs et négatifs de ce 8e rendez-vous et d’énumérer des perspectives pour garantir aux prochaines éditions du Refresher Program un meilleur succès.

Au terme des travaux, trois (3) recommandations et deux motions ont été adoptées à l’unanimité. Les recommandations vont à l’endroit des leaders religieux de l’Afrique de l’Ouest pour un dialogue interreligieux sincère, aux Chefs d’Etat de l’Afrique de l’Ouest pour le respect de la laïcité dans nos pays, et aux hommes et femmes de médias de l’Afrique de l’Ouest pour une presse plus responsable.

Les deux motions de remerciements s’adressent à la Conférence épiscopale du Bénin pour son accompagnement et à l’ABJC/KTO  pour avoir relevé le pari de l’organisation, et à l’UCAP-Burkina pour son leadership qui permet de tenir le Refresher Program sans discontinuité depuis 8 ans.

En divers, le Président de l’UCAP-Burkina a fait le compte rendu des démarches que le bureau auto-suspendu de l’UCAP Afrique de l’Ouest devait entreprendre à l’issue du Refresher Lomé 2022, pour la reconnaissance de cette section sous régionale.

Il a porté à la connaissance des participants que l’ensemble des documents exigés pour l’admission ont été envoyés au Comité Exécutif de l’UCAP Afrique depuis septembre 2022 dont l’avis, promis dans de brefs délais après desdits documents  doit encore attendre 4 ans c’est-à-dire  lors du Congrès d’Accra en 2025.

En toute fin de travaux, les participants ont reçu la visite de Père Eric OKPEICHA, du diocèse de Porto Novo et secrétaire général adjoint de la Conférence Episcopale du Bénin. Il est l’un des artisans de la création de l’ABCJ/KTO (UCAP-Bénin). En remerciant l’ensemble des pays pour leur participation, Père Eric a reconnu que l’organisation de ce Refresher Program a été un défi mais, dans l’ensemble le pari a été tenu. A noter que les célébrations eucharistiques pour les participants étaient quotidiennes.

C’est le cœur plein de joie et les visages rayonnants, et également à l’issue d’une mémorable soirée récréative, que les participants se sont félicités du succès de cette 8e édition et se sont engagés à prendre part au 9e Refresher Program qui se déroulera du 9 au 17 août 2024 en Guinée Conakry.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page