Flash Infos:

CEA/ La Réunion régionale africaine d’examen de haut niveau du Programme d’action de Vienne aborde les défis des PDSL


962 Vues

Ph:DR: Vers une nouvelle décennie de partenariats pour un programme d’action transformateur pour les PDSL », à Gaborone, au Botswana, du 29 au 30 mai 2023

Le Botswana accueillera la Réunion régionale africaine d’examen de haut niveau du Programme d’action de Vienne pour relever les défis auxquels sont confrontés les PDSL. Le Bureau du Haut Représentant des Nations Unies pour les Pays les moins avancés, les Pays en développement sans littoral et les Petits États insulaires en développement (UN-OHRLLS), conjointement avec la Commission économique pour l’Afrique (CEA) et le Gouvernement du Botswana, tiendra une Réunion régionale africaine d’examen de haut niveau du Programme d’action de Vienne (VPoA) pour les Pays en développement sans littoral (PDSL).

La réunion se tiendra sous le thème, « De Vienne à Kigali : Vers une nouvelle décennie de partenariats pour un programme d’action transformateur pour les PDSL », à Gaborone, au Botswana, du 29 au 30 mai 2023. Les résultats de cette réunion alimenteront le processus préparatoire de la troisième Conférence des Nations Unies sur les PDSL qui se tiendra en 2024. La Conférence examinera la mise en œuvre du Programme d’action de Vienne pour les PDSL pour la décennie 2014-2024, et formulera et adoptera un cadre renouvelé du soutien international afin de répondre aux besoins particuliers des PDSL.

Les PDSL sont considérés comme des pays sans accès à la mer et leur isolement des marchés mondiaux ainsi que les coûts de transit élevés imposent des contraintes sérieuses à leur développement socio-économique. Le commerce maritime des PDSL doit presque toujours transiter par d’autres pays, des Pays en développement pour la plupart; un processus qui implique la gestion de lourdes procédures de franchissement des frontières et d’infrastructures de transport en transit inadéquates. Bien que les PDSL soient confrontés à d’autres enjeux de développement, ils sont de plus confrontés à une augmentation substantielle des coûts du commerce et du transport en raison de leur situation géographique.

Sur les 32 PDSL du monde, 16 se trouvent en Afrique, et 13 d’entre eux figurent également dans la liste des Pays les moins avancés (PMA). Reconnaissant les défis complexes auxquels sont confrontés les PDSL, la communauté internationale a adopté en 2014 le programme d’action de Vienne pour les Pays en développement sans littoral. Il s’agit d’un plan d’action décennal visant à accélérer le développement durable dans les PDSL.

Le Programme d’action de Vienne consiste en un ensemble de six domaines d’intervention prioritaires : les questions fondamentales de politique de transport en commun ; le développement et l’entretien des infrastructures ; le commerce international et la facilitation des échanges ; l’intégration régionale et la coopération, la transformation économique structurelle et les moyens de mise en œuvre. Ces domaines prioritaires sont conçus comme une approche holistique des défis particuliers auxquels sont confrontés les PDSL qui, au fil des années, ont entravé leur transformation économique, ainsi que leur croissance inclusive et durable.

Les objectifs de la Réunion régionale africaine d’examen du VPoA sont les suivants :

  • Entreprendre un examen complet de la mise en œuvre du Programme d’action de Vienne en Afrique, y compris l’identification des réalisations, des contraintes, des défis émergents et des opportunités (y compris ceux provoqués par la création et le déploiement de la ZLECAf) pour réaliser le développement durable et les ODD et l’Agenda 2063 dans les PDSL ;

  • Identifier des sources de financement alternatives et innovantes (y compris le financement du commerce) qui pourraient être exploitées et utilisées pour la mise en œuvre du VPoA et fournir des conseils sur la manière dont les PDSL peuvent accéder aux ressources ;

  • Partager les meilleures pratiques, les expériences et les approches innovantes, et

  • Identifier les mesures politiques appropriées et les recommandations concrètes axées sur l’action aux niveaux national, régional et mondial visant à relever les défis particuliers des PDSL et à accélérer leurs progrès en matière de développement durable au cours de la prochaine décennie.

Les principaux orateurs de la conférence sont :

  • M. Antonio Pedro, Secrétaire exécutif par intérim de la Commission économique pour l’Afrique ;

  • M. Mmusi Kgafela, Parlementaire, Ministre du commerce et de l’industrie, Botswana ;

  • Mme Rabab Fatima, Sous-Secrétaire générale et Haute Représentante pour les Pays les moins avancés, les Pays en développement sans littoral et les Petits États insulaires en développement (UN-OHRLLS), Secrétaire générale de la troisième Conférence des Nations Unies sur les PDSL.

La réunion de deux jours réunira des ministres et des hauts fonctionnaires des ministères traitant directement de la mise en œuvre du VPoA et des questions connexes de transit, de commerce, de développement des infrastructures, de transformation économique structurelle et de finances des 16 PDSL africains. La réunion comprendra également des représentants des pays de transit de la région et des partenaires de développement ainsi que du système des Nations Unies, des organisations régionales et sous-régionales concernées, d’autres organisations internationales, des institutions financières régionales et internationales ; ainsi que le secteur privé.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page