Flash Infos:

La CEA appuie le Bénin dans le processus de formulation de sa stratégie nationale de la ZLECAf


968 Vues

Ph:DR: Photo de famille des participants à l’atelier de deux jours à Cotonou

La Commission économique pour l’Afrique (CEA), à travers son Bureau sous-régional pour l’Afrique de l’Ouest, appuie le Bénin dans sa dynamique de rendre opérationnelle la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf). À travers ce soutien, le ministère de l’industrie et du commerce a lancé ce jeudi 27 avril 2023, à Cotonou, le processus de formulation d’une stratégie nationale de la ZLECAf qui servira de cadre pour sa mise en œuvre.

Il s’agit d’un atelier de consultation qui réunit tous les acteurs économiques et commerciaux du Bénin pour l’élaboration du document référence.

L’objectif général de cette rencontre était de présenter l’Accord, dans son contenu et ses implications socioéconomiques aux parties prenantes du Bénin. Il s’agissait aussi de recueillir leurs points de vue, leurs aspirations et leurs préoccupations au regard des opportunités et risques liés à la mise en œuvre de la ZLECAf en République du Bénin.

Il était également question de sensibiliser ces acteurs et de déclencher un processus d’appropriation de la ZLECAf par les parties prenantes afin que sa mise en œuvre soit profitable pour tous. C’est pourquoi la stratégie se veut inclusive et participative.

Dans l’allocution qu’il a prononcée lors de la cérémonie d’ouverture des travaux de l’atelier, le Secrétaire général du ministère du commerce et de l’industrie, M. Salami Amzath Bissiriou, a affirmé que « Il s’agit de la construction d’une zone économique où notre pays a nécessairement un rôle à jouer, une pierre à apporter à la consolidation de l’édifice commune ».

Selon M. Salami Amzath Bissiriou, le Bénin a commencé le processus d’élaboration de sa stratégie nationale de la ZLECAf pour obtenir un support qui sera présenté à tous les acteurs pour être validé. « Elle sera par la suite introduite en conseil des ministres pour adoption et envoyée à l’Assemblée nationale pour ratification », a conclu le secrétaire général du ministère du commerce et de l’industrie.

Pour sa part, le Coordonnateur résident du Système des Nations Unies au Bénin Salvator Niyonzima, est revenu sur les avantages de ce grand marché interafricain en lien avec les objectifs de l’atelier. Selon lui, la raison de la présence des Organisations de la société civile, des cadres des ministères sectoriels et du secteur privé à cette rencontre est imputable à leur volonté d’engager un dialogue qui, dans un avenir proche nous mènera à une stratégie ZLECAf pour le Bénin.

 « L’objectif ultime de la ZLECAf est de créer un continent sans barrière tarifaire et non tarifaire qui puisse stimuler le commerce et l’investissement interafricain, contribuer à la croissance des entreprises locales, galvaniser l’industrialisation et créer des emplois pour une jeunesse africaine en pleine expansion», a expliqué Monsieur Salvator Niyonzima, avant de convier les participants à s’impliquer activement dans les travaux de cet atelier afin d’offrir un document de qualité au Bénin au regard des enjeux.

Cette rencontre qui s’est déroulée à travers des séances en plénières et en travaux de groupes selon l’approche « focus groups » a enregistré la participation des acteurs gouvernementaux, du secteur privé, y compris ceux des organisations de producteurs agricoles et de la société civile, à savoir les associations de femmes, de jeunes, les consommateurs, les syndicats, les médias, etc.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page