Flash Infos:

CEDEAO : Le SIBVAO-CAMEL FAIR’ 2023 referme ses portes


1 359 Vues

Ph:DR: «Chaîne de valeur Bétail-Viande, levier pour accroître le commerce régional et la création d’emplois en Afrique de l’Ouest dans un contexte d’insécurité ».

« Chaîne de valeur Bétail-Viande, levier pour accroître le commerce régional et la création d’emplois en Afrique de l’Ouest dans un contexte d’insécurité ».

 Après 5 jours d’exposition, de panels thématiques, de rencontres B to B, d’opportunités professionnelles et commerciales et d’animation tous azimuts, le SIBVAO-CAMEL FAIR’ 2023 qui a enregistré la participation de plusieurs personnalités représentant les Etats membres de la CEDEAO plus la Mauritanie et le Tchad, des institutions régionales et internationales comme la CEDEAO, l’UEMOA et le CILSS et de plusieurs milliers de visiteurs, a refermé ses rideaux cet après-midi du 1er mai 2023.

Ce salon a permis aux différentes parties prenantes d’arriver à un consensus majeur : la nécessité de se conformer à l’organisation des acteurs du secteur autour de la loi OADHA. A cet effet, le basculement se fera de façon progressive. La COFENABVI et l’AOCTAH porteront le débat à l’échelle de la CEDEAO. Elles approcheront auparavant les autorités de la Commission de l’UEMOA afin d’initier l’élaboration d’un mémorandum sur la question à soumettre plus tard à la Commission de la CEDEAO pour considération.

Au terme du salon, les acteurs ont formulé des recommandations dans la perspective d’une meilleure structuration de la filière bétail/viande.

A l’endroit des Etats

Mettre en œuvre les nombreuses innovations générées par les institutions nationales et régionales (CORAF) de recherche dans la chaine de valeur bétail viande ; Initier des axes de recherche développement sur l’élevage de chameau afin de mieux cerner et vulgariser ses propriétés « médicinales » ; Accompagner davantage la COFENABVI dans l’organisation du Salon international du bétail et de la viande de l’Afrique de l’Ouest (SIBVAO) en tant que rendez-vous professionnel et commercial régional et international.

Ph:DR: Ce salon a permis aux différentes parties prenantes d’arriver à un consensus majeur : la nécessité de se conformer à l’organisation des acteurs du secteur autour de la loi OADHA en matière d’Elevage et de sa commercialisaation

A l’endroit de la CEDEAO/UEMOA/CILSS

Lire aussi  Sénégal : près de 40 millions d’euros de la Banque africaine de développement pour développer la production et la productivité du cheptel

Accompagner davantage l’organisation et la tenue du SIBVAO à travers un financement plus conséquent ; Porter à la connaissance des Chefs d’Etat et de Gouvernement des institutions régionales (CILSS, UEMOA, CEDEAO) l’importance de prendre en charge la question de la mobilité transfrontalière (les routes étant très dégradées) et celle de l’insécurité qui entrainent des pertes énormes pour les petits commerçants du secteur, les femmes essentiellement ; Renforcer les capacités des organisations professionnelles afin qu’elles s’approprient les différents textes de l’UEMOA et de la CEDEAO en vigueur sur l’organisation et la structuration ; Elaborer un programme régional axé sur le développement des chaînes de valeur bétail viande, qui fasse un focus sur l’amélioration de la production et de la productivité des animaux d’élevage, la mise en marché des produits d’élevage, la gouvernance au niveau de la filière avec une prise en compte des actions supports tels que l’accès aux intrants, au financement, l’accessibilité / fluidité (la levée des barrières aux frontières), etc ; Accompagner les interprofessions et la COFENABVI dans leur structuration et la promotion de la chaine de valeur bétail viande en vue de permettre une meilleure insertion des jeunes et des femmes et la création d’emplois.

A l’endroit de la COFENABVI, l’AOCTAH et autres acteurs de la chaine de valeur bétail viande : Impliquer davantage la CEDEAO et les ministères en charge de l’élevage dans l’organisation des prochaines éditions du salon ; Effectuer des missions de lobbying auprès des Présidents des institutions régionales (Commission de la CEDEAO, Commission de l’UEMOA, Secrétariat exécutif du CILSS) ; Organiser une rencontre inter-organisations professionnelles sur la filière bétail et les chaines de valeur viande et lait pour mieux soumettre aux partenaires des propositions d’intervention coordonnées sur lesdites questions ; Approfondir le partenariat entre l’APESS, l’AOCTAH, la COFENABVI, le RBM et le ROPPA et enfin S’engager dans les actions de structuration et d’organisation par la mise en place d’interprofessions structurées.

Lire aussi  Contrôle et Eradication de la Peste des Petits Ruminants d’ici à 2030 : la CEDEAO lance la campagne de vaccination de masse de 2022 

Pour rappel, le Sibvao 2023 est financé principalement par la Coopération Suisse à travers le Projet Pacbao (Programme d’appui à la commercialisation du bétail en Afrique de l’Ouest) et coorganisé par la COFENABVI (Confédération des fédérations nationales de la filière bétail et viande de l’Afrique de l’Ouest) et l’AOCTAH (Association ouest-africaine du commerce transfrontalier des produits alimentaires agro-sylvo-pastoraux et halieutiques) sous le thème « Chaîne de valeur Bétail-Viande, levier pour accroître le commerce régional et la création d’emplois en Afrique de l’Ouest dans un contexte d’insécurité ».


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page