Flash Infos:

Entreprise : Le gouvernement béninois et la Banque africaine de développement initient au profit des acteurs de la chaîne de valeur textile une visite du parc textile de la zone Industrielle de Glo-Djigbé


1 184 Vues

Ph:DR: La finalité de cette visite, est d’aboutir à une réorganisation de ce secteur pouvant garantir aux populations, une large couverture en soins de santé, plus efficaces et plus efficients.

Les acteurs privés du secteur textile au Bénin ont effectué, le 23 mars 2023, une visite du parc qui leur est dédié de la zone industrielle de Glo-Djigbé, à Cotonou. L’opération donnait suite à l’atelier organisé le 9 mars 2023 à leur profit, sur les défis de l’industrie textile et la manière de renforcer les capacités des acteurs pour mieux développer les chaînes de valeur du secteur au Bénin. Les visiteurs ont pu observer chacun des postes de la chaîne et la méticulosité à l’œuvre, qui permet de certifier la qualité du produit fini.

Les visiteurs ont été accueillis par Ramakrishnan Janarthanan, vice-président textile de la société Arise IIP (administre le parc textile de Glo-Djigbé pour le compte de l’État béninois dans le cadre d’un partenariat public-privé), Suresh Venkatappa, directeur général des opérations du Programme de développement des entreprises et Girish Sannappa, directeur général principal des opérations.

Avant d’entamer la visite du site, la direction commerciale d’Arise IIP a organisé une brève entrevue au sein d’un show-room, afin d’exposer les enjeux et les opportunités du secteur textile pour les acteurs privés au Bénin. «Nous sommes à votre disposition pour vous faire bénéficier de notre expérience internationale dans le secteur de la confection d’articles textiles de prêt-à-porter », a déclaré Ramakrishnan Janarthanan.

Il a présenté le programme d’accompagnement que son groupe Arise IIP met à la disposition des investisseurs béninois, pour leur permettre de s’introduire sur la scène mondiale de la confection textile en série. Ce programme, appelé « EDS » (Entreprise Development Scheme – Programme de développement des entreprises) est dirigé par M. Venkatappa. « On a besoin d’être avec les acteurs du secteur privé et de leur expliquer un peu ce que la Banque africaine de développement peut faire pour eux. Cela permet de les mettre dans l’état d’esprit dont on a besoin pour construire quelque chose qui sera utile au secteur privé béninois », a déclaré Nathalie Daouda, experte de la chaîne de valeur textile au bureau pays de la banque au Bénin.

Les participants ont pu se rendre compte des opportunités qui leur sont offertes pour développer leurs marques et activités. «Tout ce qu’on a entendu nous dynamise. On a envie d’y être » a déclaré Annie Gogan, directrice des Ateliers Lindash au Bénin.

Lire aussi  Bénin : la Banque africaine de développement, le gouvernement et les acteurs de la chaîne de valeur textile explorent les alternatives pour stimuler le secteur de textile

 

Le circuit de la visite du parc de Glo-Djigbé a démarré par le Centre de formation aux métiers du textile. C’est une usine de confection de 250 postes actifs, d’où sortent chaque jour déjà plus de 8000 tee-shirts et polos. Les visiteurs ont pu ainsi observer chacun des postes de la chaîne et la méticulosité à l’œuvre, qui permet de certifier la qualité du produit fini. Depuis le contrôle, centimètre par centimètre, de la qualité des tissus, jusqu’à la découpe et l’assemblage des pièces, rien n’est laissé au hasard. De quoi aider les acteurs privés du textiles béninois à mieux évaluer leur capacité à produire en série.

Expérience enrichissante

«Vous pouvez choisir de vous spécialiser sur un seul aspect de la chaîne de valeur, et si votre produit est de qualité, nous l’intégrerons dans notre processus. Je parle des boutons par exemple, ou bien des fermetures éclairs, ou encore des étiquettes. Nous pouvons vous aider à structurer votre petite entreprise pour intégrer notre chaîne de valeur » a proposé M. Janarthanan.

Un message bien accueilli par les visiteurs : « C’est une chance d’avoir une idée des possibilités qui nous sont offertes, notamment pour nous, les créateurs de mode, les petites entreprises » a déclaré Eric Huannou, créateur de mode au Bénin.

Les participants se sont ensuite rendus sur deux sites industriels en cours de construction : le premier transforme 20 000 tonnes de coton (soit 7 % de la production cotonnière du Bénin) en fil et tissu écru ; le second est destiné à confectionner essentiellement du linge de maison. « Nous allons bientôt livrer des polos, des pyjamas et du linge de maison « made in Benin », confectionnés avec du coton 100 % béninois », a déclaré M. Janarthanan. Il a annoncé avoir déjà des contrats fermes avec des entreprises internationales majeures, telles que Wallmart, Ikea ou Costco.

Lire aussi  Bénin : la Banque africaine de développement, le gouvernement et les acteurs de la chaîne de valeur textile explorent les alternatives pour stimuler le secteur de textile

« C’est vraiment très enrichissant. Nous espérons qu’on ne s’arrêtera pas à la visite et que nous ferons sans doute partie des jeunes entrepreneurs qui pourront bénéficier de ce type d’accompagnement », a déclaré Faridatou Mondukpè Yékini, créatrice de la marque Mod’Ukpè.

Cette visite de terrain associant les acteurs privés du pays fait partie de la stratégie pays menée au Bénin par le représentant pays du Groupe de la Banque africaine de développement, Robert Masumbuko. (Source : African Development Bank Group – AFDB)


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page