Flash Infos:

3ème réunion du Comité de Pilotage du projet de la CEDEAO pour le développement du Corridor Praia-Dakar-Abidjan. 


864 Vues

Ph:DR: Pour le développement du Corridor Praia-Dakar-Abidjan.

Les Ministres de huit Etats membres de la CEDEAO (le Cabo Verde, la Cote d’Ivoire,  la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Liberia, le Sénégal et la Sierra Leone) concernés par le Projet de Développement du Corridor Praia-Dakar-Abidjan se sont retrouvés ce Vendredi 31 Mars 2023 à Banjul en Gambie  pour la  3ème réunion ministérielle du Comité de Pilotage du projet cité. L’objectif de la réunion est d’évaluer les progrès globaux dans la mise en œuvre du projet et de finaliser les options techniques. La réunion des Ministres intervient après celle des Experts qui a eu lieu du 28 au 30 mars.  

La cérémonie d’ouverture de cette réunion a été présidée par le Ministre Gambien des Transports, Travaux publics et Infrastructures et  le Commissaire Sédiko DOUKA en charge des Infrastructures, Energie et Digitalisation  de la CEDEAO. Au cours de cette session du Comité de Pilotage, les membres ont informés des points suivants : la ratification du Traité (cinq pays sur huit ont ratifié le Traité), l’état de la mise en œuvre des études, et le financement des activités de préparation du projet (près de 3 millions mobilisés par la CEDEAO et la BAD), les arrangements institutionnels du Corridor et la présentation du projet de développement du corridor routier Abidjan-Lagos  à titre d’exemple de projet similaire à s’y inspirer.

Pour rappel, le Corridor Praia-Dakar-Abidjan constitue la première partie du Corridor côtier trans-africain qui part du Cabo Verde, passe par Dakar au Sénégal et se termine à Lagos (TAH7) au Nigeria. Il est prévu de le relier à l’Afrique centrale et à l’Afrique de l’Est et prendre fin à Mombasa au Kenya (TAH8).Le projet de corridor a été confirmé et soutenu par l’adoption de l’Acte additionnel A/SA.3/06/17  lors de la 51ème session ordinaire de l’Autorité des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO à Monrovia, au Libéria en Juin 2017.

Compte tenu de l’importance de ce Corridor, les Autorités des sept pays concernés  ont signé le Traité du Projet. Ensuite,  un Acte additionnel a été signé en décembre 2018 pour matérialiser l’adhésion du Cabo Verde au Projet à travers une composante maritime Praia-Dakar. Les principales composantes du projet de développement du corridor comprennent (i) la mise en place d’un service de transport maritime entre Praia et Dakar et les ports voisins de Banjul et Bissau, (ii) la construction d’une autoroute de Dakar à Abidjan en passant par Banjul, Bissau, Conakry, Freetown et Monrovia. Le projet, long de 3 164 km comporte également des composantes très actives en matière de développement économique, d’aménagement du territoire et de facilitation du commerce et du transport. Ces éléments offrent à ce dernier le potentiel de stimuler la croissance et le développement économique ainsi que de renforcer l’intégration des pays impliqués et de la région de la CEDEAO dans son ensemble.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page