Flash Infos:

CoM2023 / Forum des entreprises africaines 2023 : Faire fonctionner les marchés du carbone pour l’Afrique


582 Vues

En marge de la trente-sixième (36ème) Session ordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine, se tient également ce 20 mars 2023, à l’hôtel Sheraton d’Addis-Abeba, le Forum des Entreprises africaines. Ce forum s’inscrit dans le prolongement du succès des précédentes éditions du Forum des entreprises africaines (Africa Business Forum), qui se tient chaque année depuis 2018. Organisé en mode présentiel, l’édition 2023 du Forum est axée sur le thème : « Faire fonctionner les marchés du carbone pour l’Afrique ».

L’objectif du Forum des entreprises africaines est de promouvoir un dialogue permanent entre les secteurs privé et public en Afrique afin d’accélérer les efforts collectifs en vue de la réalisation du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et de l’Agenda 2063 : « l’Afrique que nous voulons de l’Union africaine. » Les thèmes des précédentes éditions du Forum ont été les suivants : l’investissement en 2018, la santé en 2019, « Investir dans les populations, la planète et la prospérité » en 2020, « Financement innovant : avancer vers les objectifs de développement durable » en 2021 et « Investir dans les infrastructures de transport multimodal et de tourisme afin d’optimiser les avantages de la Zone de libre-échange continentale africaine » en 2022.

L’édition 2023 du Forum fera fond sur la dynamique positive générée à la vingt-septième session de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, organisée à Charm el-Cheikh (Égypte) en novembre 2022, session qui s’est concentrée sur l’utilisation des marchés de crédits carbone comme moyen d’accélérer l’action climatique, et sur la génération d’investissements pour susciter une transformation économique dans les pays africains.

Le Forum sera organisé conjointement par la CEA et la Banque africaine d’import-export, et avec le soutien de la Commission de l’Union africaine. Il bénéficiera aussi d’un appui technique de l’Initiative Énergie durable, en tant que partenaire ressource. Il réunira des représentants des gouvernements, des investisseurs privés et des entités de la société civile afin de faciliter l’investissement dans des projets bancables permettant une action climatique significative en Afrique.

Participation attendue

Les parties suivantes sont encouragées à participer : Les dirigeants africains prenant part à la trente-sixième session ordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine ; les représentants de la Commission de l’Union africaine ; les entreprises privées intéressées par le développement des marchés du carbone ; les banques multilatérales de développement qui s’investissent dans le financement de telles initiatives ; les fonds souverains, les fonds de pension et les assureurs qui investissent dans des projets de conservation et de  restauration des forêts et des écosystèmes à grande échelle,  les fournisseurs de financement à des conditions concessionnelles et les investisseurs en actions dans des domaines à forte intensité technologique, tels que les énergies propres ; les représentants de la société civile ; les décideurs politiques et leaders d’opinion ; les représentants de la jeunesse et les représentants des médias.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page