Flash Infos:

Ghana : La CEA réunit les décideurs politiques et les chercheurs en vue de la réalisation de la capture du dividende démographique en Afrique de l’Ouest 


789 Vues

Ph/DR-: Mme Ngone Diop, la directrice du Bureau sous-régional de la CEA pour l’Afrique de l’Ouest

Le Bureau Sous Régional pour l’Afrique de l’Ouest de la Commission Economique des Nations Unies (CEA- BSR/AO), en collaboration avec l’Institut Régional des Etudes sur la Population (RIPS) et Population Reference Bureau (PRB), a procédé Mercredi à Accra, au Ghana, au lancement de la deuxième édition de son séminaire des Think Tanks et des experts sur les dynamiques démographiques pour le développement en Afrique de l’Ouest du 28 septembre au 1er octobre prochain à Accra, au Ghana.

Placée sous le thème « Combler le fossé entre la recherche et la politique pour accélérer le dividende démographique en Afrique de l’Ouest », cette rencontre vise à accélérer les progrès vers la réalisation du dividende démographique en stimulant la recherche et la traduction axées sur les politiques, afin de renforcer les processus de politique et de planification fondés sur des données probantes dans la sous-région ouest-africaine.

Elle a pour objectifs spécifiques de : Engager des chercheurs et discuter de leurs rôles dans la réponse aux besoins en politiques dans la sous-région ; Approfondir les résultats de l’enquête et faciliter le partage des connaissances et le mentorat par les pairs ; Faciliter le partage d’expériences, le mentorat par les pairs et la collaboration entre les chercheurs afin de promouvoir l’élaboration de politiques fondées sur des données probantes et Renforcer le réseau entre la CEA- BSR/AO, les producteurs de connaissances et les décideurs politiques de la sous-région.

Pour la Directrice du Bureau sous régional pour l’Afrique de l’Ouest de la CEA, Ngone Diop, « le défi majeur c’est l’utilisation à bon escient des résultats si percutants et importants des recherches en dynamiques démographiques pour informer, orienter le choix des politiques économiques, sociales, de gouvernance, mais également l’allocation des ressources ».

« Nous devons faire plus, mieux et vite, tel est le message clé qui est ressorti de notre enquête substantive menée auprès de 164 chercheurs dont les résultats nous ont permis d’identifier et d’appréhender le maillon manquant entre la recherche et les politiques, la recherche et l’action, le fait que les résultats de recherches ne soient que peu ou proue pris en compte dans la formulation des politiques et programmes et en l’espèce ceux visant à accélérer la capture du dividende démographique », a joue Ngone Diop.

D’une durée de quatre jours, ce séminaire enregistre la participation des groupes de réflexion, des universités, des instituts de recherche, des chercheurs individuels et des organisations intergouvernementales (OIG) à la pointe de la recherche dans la sous-région de l’Afrique de l’Ouest. Des décideurs politiques sélectionnés sont également invités à se joindre à la conversation.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page