Flash Infos:

 Santé et Croissance économique en Afrique (HEGA 2) : ABCHEALTH et la CEA dans un partenariat 


373 Vues

Ph/DR: l’ACBHealth est une coalition d’entreprises, de philanthropes et d’institutions de développement

La Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) et la Coalition des entreprises africaines pour la santé (ABCHealth) ont signé un partenariat pour développer deux initiatives clés : le rapport sur les soins de santé et la croissance économique en Afrique (HEGA 2) et l’Initiative pharmaceutique ancrée dans la « Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) » en Afrique de l’Ouest. Les deux initiatives seront exécutées conjointement.

Le partenariat entre les deux organisations repose sur la conviction que chaque Africain a un droit indéniable à des soins de santé de qualité, accessibles et abordables. La relation entre la santé et la croissance économique a été effectivement démontrée par les effets négatifs de la pandémie de COVID-19, et il est maintenant clair qu’une plus grande participation du secteur privé est nécessaire pour soutenir les efforts des gouvernements en matière de santé.

La deuxième édition de la santé et la croissance économique en Afrique (HEGA 2) fait suite au rapport HEGA 1 qui a analysé une direction stratégique pour les pays africains afin de mieux s’engager avec le secteur privé de la santé pour accélérer les améliorations en matière de santé. Le rapport a examiné les défis de la santé en Afrique et mis en évidence les opportunités pour le secteur privé. Le rapport a été lancé en février 2019 en marge du 32ème Sommet des chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine (UA) à Addis-Abeba.

HEGA 2 vise à tirer parti de l’innovation et à étendre l’accent sur la construction de systèmes de santé nationaux résilients à l’ère post-COVID-19. La publication proposera des solutions politiques solides fondées sur des preuves afin de renforcer et construire des infrastructures de santé et de soins de santé résilientes sur le continent.

Lire aussi  Afrique: Facebook et Fally Ipupa s’engagent pour un internet plus sûr

L’Initiative pharmaceutique ancrée dans la ZLECAf en Afrique de l’Ouest, est le plan pour la production locale de médicaments et d’équipements médicaux à travers l’Afrique de l’Ouest. L’initiative se concentre sur le renforcement de l’offre du secteur de la santé en Afrique de l’Ouest en mobilisant des investissements et des capitaux visant à développer la production nationale selon les normes et la qualité acceptées à l’échelle internationale. Cette initiative s’inscrit dans le prolongement des travaux menés par la CEA en collaboration avec l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) et certains pays, qui implique un plaidoyer en faveur de la production locale de médicaments destinés aux mères et aux enfants ; l’achat groupé de ceux-ci ; et la garantie d’une harmonisation de la réglementation et des normes de qualité des médicaments et des produits.

Ph/DR-: Aliko Dangote-Alhadji, PDG du Groupe Dangote et cofondateur de l’ABCHealth

En ce qui concerne ce partenariat, Aliko Dangote, co-Fondateur d’ABCHealth, note que «Avec la coalition qu’ABCHealth est en passe de construire à travers le continent, les chefs d’entreprise et philanthropes responsables disposeront d’une plate-forme qui leur permettra de faire des investissements durables et à grande échelle dans la santé qui transforment les économies africaines et ses populations ».

« Nous sommes convaincus de l’impact que ce partenariat aura sur le continent. Nous sommes fermement convaincus qu’avec la collaboration des secteurs public et privé, combinant la volonté politique et les connaissances commerciales, le secteur de la santé en Afrique peut être construit au point où il fournira des soins de santé abordables aux Africains de manière équitable » a déclaré Aigboje Aig-Imoukhuede, Président d’ABCHealth.

Ph/DR-: Mme Vera Songwe, la Secrétaire exécutive de la CEA.

Vera Songwe, la Secrétaire exécutive de la CEA va sa part analyser la situation : «Investir dans la santé n’est pas seulement un bien social, c’est aussi une bonne analyse de rentabilisation. Avant la pandémie de COVID-19, les opportunités commerciales dans le secteur de la santé et du bien-être en Afrique étaient estimées à 259 milliards de dollars d’ici 2030, avec le potentiel de créer 16 millions d’emplois. L’industrie pharmaceutique à elle seule était estimée à 60 milliards de dollars américains en 2020 et continue de croître. L’Initiative pharmaceutique, ancrée dans la ZLECAf, représente des opportunités lucratives d’investissement et d’innovation du secteur privé qui changeront des vies, réduiront la pauvreté et contribueront au développement économique inclusif et durable de l’Afrique ».

Et le PDG d’ABCHealth, Mories Atoki d’ajouter : «Le secteur de la santé en Afrique est sur le point de connaître un changement important en raison de l’intérêt croissant que les parties prenantes essentielles des secteurs privé et public manifestent en termes d’amélioration des résultats dans le domaine de la santé et d’amélioration des moyens de subsistance ».

En effet, l’ACBHealth est une coalition d’entreprises, de philanthropes et d’institutions de développement qui recherchent collectivement une plus grande contribution du secteur privé aux besoins de santé de l’Afrique aux niveaux national, régional et continental.

Lire aussi  Conseil Consultatif National de l'Enseignement: La rentrée scolaire 2021-2022 se prépare activement

La Coalition développera et déploiera des programmes de santé ayant un impact à travers l’Afrique, approfondira les connaissances, rassemblera des preuves pour les investissements futurs et renforcera la coordination entre les chefs d’entreprise africains, les entreprises, les philanthropes et les réseaux commerciaux mondiaux pour une action coordonnée sur la santé.

Aliko Dangote est Président du Conseil et Président de Dangote Industries Limited, et Président du Conseil de la Fondation Aliko Dangote par l’intermédiaire de laquelle il a cofondé ABCHealth.

 À propos de la CEA

Créée en 1958 par le Conseil économique et social (ECOSOC) des Nations Unies, la CEA est l’une des cinq commissions régionales et a pour mandat d’appuyer le développement économique et social de ses États membres, d’encourager l’intégration régionale et de promouvoir la coopération internationale pour le développement de l’Afrique.

Composée de 54 États membres, la Commission économique pour l’Afrique (CEA) joue un double rôle en tant qu’organisme régional de l’Organisation des Nations Unies (ONU) et en tant que partie intégrante du paysage institutionnel régional en Afrique. Celle-ci est bien placée pour contribuer spécifiquement à la recherche de solutions aux défis de développement du continent. La CEA tire sa force de sa qualité de seul organisme des Nations Unies à avoir pour mandat d’opérer aux niveaux régional et sous-régional pour mobiliser des ressources et les mettre au service des priorités de l’Afrique.

Mme Vera Songwe est la Secrétaire générale adjointe de l’ONU et la Secrétaire exécutive de la CEA.

(Source: CEA)


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page