Flash Infos:

Revue annuelle 2020 du Programme de Coopération entre le Bénin et le PNUD (2019-2023): L’évaluation révèle un bond qualitatif  malgré la crise de Covid-19


282 Vues

PH/DR: (de Gauche à droite) : M. Aouale Mohamed ABCHIR, Représentant Résident du PNUD au Bénin, M. Alastaire Alinsato, Directeur du Cabinet du Ministre du Plan et de Développement et Mme Isbath Djaboutouboutou, Secrétaire générale adjointe du ministère du Travail et de la Fonction publique.

Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a organisé le mardi 15 décembre 2020 à l’Hôtel Golden Tulip de Cotonou, la Revue annuelle 2020 du Programme de Coopération entre le Bénin et le PNUD (2019-2023). Lancée en 2019, cette revue périodique est la deuxième du programme de coopération en cours dont le Plan de travail annuel 2020, réalisé au niveau physique, est à 92% contre un taux d’exécution financière de 91% à la date du 13 Décembre 2020.  La présente revue vise donc à apprécier les progrès réalisés en vue de donner les orientations nécessaires pour l’atteinte des objectifs fixés.

La mise en œuvre du Programme de Coopération entre le Bénin et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), pour la période 2019-2023, exige l’organisation de revue périodique. Cette revue s’inscrit en droite ligne du mécanisme de suivi-évaluation du Programme Pays qui  intègre des rencontres semestrielles puis annuelles pour apprécier les progrès réalisés dans la mise en œuvre du Plan de Travail Annuel des deux portefeuilles et plus globalement le progrès vers l’atteinte des cibles fixées pour le cycle.

Cette revue annuelle revêt une importance particulière selon le Représentant résident du PNUD au Bénin ; car à travers l’examen de l’évolution des indicateurs de suivi et des indicateurs de produits, elle permet de tirer les leçons de la 2ème  année de mise en œuvre du nouveau Programme de Coopération du PNUD au Bénin. Ce qui permettra au Gouvernement béninois et l’institution du Système des Nations Unies, de savoir s’ils sont sur la bonne  trajectoire et si les résultats réalisés contribuent réellement au développement socio-économique et à la réalisation des Objectifs de Développement Durable au Bénin.

PH/DR-: Une vue partielle des participants à la 2ème revue annuelle du Programme de Coopération (2019-2023)

«Les revues constituent un cadre de réédition des comptes vis-à-vis des partenaires. Un moment important de dialogue et de concertation pour tous les acteurs intervenant dans la mise en œuvre des projets et programmes qui concourent à la réalisation du programme-pays (CPD) 2019-2023 » a souligné M. Aouale Mohamed ABCHIR, Représentant Résident du PNUD au Bénin.

«La présente revue, comme à l’accoutumée, consacre la présentation des résultats consolidés au niveau de chaque portefeuille. Nous devons continuer à rechercher la maximisation des possibilités de travail en synergie pour plus d’efficience » ajoute-t-il en poursuivant : « L’évaluation annuelle qui nous réunit ce jour, révèle un bond qualitatif surtout si nous prenons en compte les difficultés engendrées par la Covid-19.  En effet, le Plan de travail Annuel 2020 est réalisé au niveau physique à 92% contre un taux d’exécution financière de 91% à la date du 13 Décembre 2020 ».

Les nouvelles orientations de gestion des projets En matière de gestion des projets de nouvelles orientations sont adoptées ; il s’agit de : L’obligation des audits et mini-évaluation défendue à tous les projets (une prescription incontournable dans la mise en œuvre des projets de son portefeuille) ; les pratiques de prorogation de projet ou de demande d’avenant ou toutes autres procédures visant à rallonger la durée d’exécution d’un projet au-delà de son terme convenu, sont désormais encadrées et tout projet qui sollicitera une prorogation s’avérant nécessaire du fait de la contre-performance du coordonnateur et de son équipe, verra son unité de gestion de projet dissoute et la gestion du délai supplémentaire sollicité confiée à une autre unité de gestion de projet. «(…) Les membres de l’Unité de gestion des projets (UGP) ou Comité technique de gestion (CTG) ont une responsabilité fiduciaire et à ce titre, doivent exercer avec zèle leur devoir de contrôle à priori et à postériori de tous les actes de gestion ainsi que les résultats atteints par les UGP et les projets » a rappelé le DC/MPD. (A.A)
Trois effets stratégiques ont été retenus pour le  Plan cadre des Nations Unies pour l’Assistance au Développement (PNUAD) 2019-2023. Il s’agit de la promotion de la croissance économique inclusive, forte et durable ; du renforcement du Capital Humain et enfin de la consolidation de la démocratie, de l’Etat de droit et la promotion de la bonne gouvernance.  Et le PNUD s’est engagé à répondre à deux (2) des trois effets qui s’alignent avec les objectifs de son CPD : Primo, d’ici à 2023, la population du Bénin, en particulier ses éléments les plus vulnérables, est plus résiliente et jouit d’une meilleure qualité de vie grâce à l’accès à un travail décent, à la sécurité alimentaire et nutritionnelle et aux énergies propres et grâce à la gestion durable des ressources naturelles, des effets négatifs des changements climatiques, des crises et des catastrophes ; Secondo, d’ici à 2023, la population du Bénin a accès dans des conditions d’égalité et sans exclusive à des institutions responsables, transparentes et efficaces et à une administration publique moderne, à tous les niveaux, dans un climat de paix et de sécurité, notamment pour ce qui est de l’accès à une justice respectueuse des droits de l’homme.

«Le coût financier des projets du portefeuille 1 « croissance inclusive et durable » est de 7 831 112 US$ et celui du portefeuille 2 « Gouvernance et état de droit » est de 6 130 989 US$.  Ceci traduit l’engagement du PNUD à œuvrer pour l’atteinte des objectifs de développement retenus de concert avec le gouvernement » précise M. Aouale Mohamed ABCHIR.

«C’est lieu d’apprécier les différents indicateurs enregistrés, de prendre connaissance des difficultés auxquelles des projets ont été confrontés au fil de cette année budgétaire et de formuler en conséquence, des recommandations. Ceci dans une démarche qui devra  conduire progressivement tous les autres projets à l’atteinte des objectifs conjoints, visés par le Gouvernement du Bénin et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) » a déclaré la Secrétaire générale adjointe du ministère du Travail et de la Fonction publique, Mme Isbath Djaboutouboutou.

En clair, ces portefeuilles couvrent plusieurs interventions dans divers domaines thématiques, notamment : l’emploi, l’agrobusiness, l’entreprenariat, le changement climatique, la gestion durable des ressources naturelles et énergétiques, le cadre de vie et les risques de catastrophes, la réforme administrative, la gouvernance économique, la démocratie, les droits de l’homme et la justice.  « Il s’agit-là des priorités du premier plan du Gouvernement tel que consigné dans le Cadre du développement de notre pays, structuré autour du Plan national du développement du Programme de Croissance pour le développement durable (PCDD) et du Programme d’Action du Gouvernement (PAG)» précise le Directeur de Cabinet du Ministre du Plan et du Développement, M. Alastaire Alinsato.

Il souligne par ailleurs qu’en matière de gestion de projet, l’exigence de résultats concrets mesures et durables avec zéro chantier abandonnée, le respect des engagements et l’évaluation des chantiers définis constituent le leitmotiv du Gouvernement.  «Les revues nous donnent l’occasion de remettre chaque acteur en face de ses responsabilités, d’identifier les forces et faiblesses des actions entreprises, d’apprécier les leçons apprises ainsi que les bonnes pratiques à capitaliser »souligne le DC/MPD.

Aline ASSANKPON


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page