Flash Infos:

Direction du cabinet de la mairie de Bohicon: Abel Gbètoénonmon, le bras armé de Rufino d’ALMEIDA


891 Vues

Ph: DR-: M. Gbètoénonmon Abel, le nouveau directeur de cabinet de la mairie de Bohicon.

Journaliste, Economiste-planificateur, Consultant international, M. Gbètoénonmon Abel prend désormais la direction du Cabinet de la mairie de Bohicon. Les mots de félicitations et d’encouragement de ses confrères et amis illustrent bien les compétences de l’homme sur les réseaux sociaux. Comme le dirait l’autre, « Rufino d’Almeida a déniché la perle rare».

Fils du terroir, il l’est, l’homme du sérail, il l’est également. M. Gbètoénonmon Abel se retrouve toujours bien dans ses bottes lorsqu’il est question d’aborder les questions sur les enjeux socioéconomiques du développement urbain et rural. Pour preuve, récemment à Bohicon lors d’une  de ses présentations, en réponse à une question sur la situation inflationniste du pays malgré sa politique du développement agricole ; le consultant évoque les conséquences d’une démographie galopante et d’une urbanisation ambitieuse qui exercent une pression morbide sur les terres jadis agricoles. Il l’illustre par un exemple patent de la ville de Bohicon : « Là où cet hôtel, ce grand carrefour, ces habitations sont érigés aujourd’hui, c’était une grande plantation du Néré (en fon, Ahouakoun) qui sert à la fabrication de la moutarde locale, « Afitin ». Aujourd’hui, il faut parcourir des kms pour la récolte de ses graines comestibles. (…) Le développement de nos villes oblige » avance-t-il.

Tellement, l’homme est convaincant dans ses connaissances et démonstrations qu’il accroche son auditoire quand bien-même, sa carrure durement éprouvée par une santé plus ou moins fragile laisse croire à un personnage abattu ; cependant, la qualité de ses réflexions et connaissances reste intacte.

Parallèlement à ces formations, M. Gbètoénonmon a acquis des expériences professionnelles en planification, gestion des organisations, analyse des politiques de développement, évaluation des systèmes de gouvernance et analyse des politiques économiques. Il a occupé de hautes fonctions de manager et de leader au sein des médias et de la société civile. Il a exercé en tant que consultant et chargé de programme dans plusieurs institutions nationales et internationales, notamment le PNUD, la Friedrich Ebert Stiftung (FES) et la CEDEAO. Il a conduit des missions d’appui aux collectivités locales. Détenteurs de plusieurs certificats en gouvernance, dont le certificat ISO 37001 (Lead implementer de système de gouvernance anti-corruption), il est actuellement membre de plusieurs groupes d’experts seniors au niveau international, pour ne citer que : l’Organisation mondiale du Commerce (OMC) ; les Accords de partenariat entre l’Union Européenne et l’Afrique de l’Ouest ; le Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest (CSAO), le Réseau de Prévention de crises alimentaires (RPCA) et l’Organisation de Coopération et de Développement économiques (OCDE).

Né le 05 aout 1963 à Bohicon, M. Gbétoénonmon y a fait son cursus primaire et une partie du secondaire respectivement à l’école primaire publique centre et au CEG1 de Bohicon. Titulaire d’un Baccalauréat de la série ST (actuel Bac C), il a fait la Faculté des sciences et techniques (FAST) et l’Institut national d’économie (INE) actuelle Ecole Nationale d’Economie Appliquée et de Management (ENEAM) où il obtient un diplôme d’Economiste Planificateur en 1991.

Après des études en journalisme au Centre Ouest Africain des Médias et Développement (WANAD) et à l’Agence Benin Presse (ABP) où il sortit journaliste économique et crée en août 1996, le Réseau des journalistes économiques du Bénin (ReJEB). Coordonnateur national du ReJEB, le premier du genre dans l’espace médiatique béninois où très peu de journaux affichaient une page économique ; ce réseau a renforcé la capacité de plusieurs journalistes économiques spécialisés qui mettent aujourd’hui leurs connaissances au service des institutions nationales et internationales.

Dans sa quête de performance et de compétence dans son domaine de prédilection, le journalisme (qu’il réclame toujours à cor et à cri), l’homme a fréquenté  les couvents les plus célèbres du métier : le prestigieux Centre d’Etudes des Sciences et Techniques de l’information (CESTI) où il obtient le Certificat de perfectionnement en journalisme avec la mention « Très bien«  et l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lilles (ESJ) de France où il en sort avec le diplôme de formateur en journalisme en 2003.

Premier directeur de publication du journal « Fraternité« , il crée des années après, le journal panafricain en ligne, « Afrique Performance«  (AFRIPERF) dont ses dépêches sont souvent reprises par les médias.

Cet expert pluridisciplinaire que l’autorité communale vient de dénicher séduit non seulement par ses compétences et ses connaissances en matière de développement et de la collectivité locale mais également par la constance dans ses réflexions. Nul doute qu’il sera la cheville ouvrière dans la mise en œuvre du plan de développement de Bohicon qu’il maîtrise très bien, sa ville natale.

Aussi, dispose-t-il des coudées franches pour accompagner le locataire de l’hôtel de ville de Bohicon, Rufino d’Almeida à réussir sa mission de développement : Mettre la ville carrefour sur l’orbite international.

Aline ASSANKPON


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page